Fandom

Assassin's Creed

Yusuf Tazim

4 645pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion4 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngACRicon.pngRVbookicon.png

Yusuf Tazim (1467 – 1512) était un Maître Assassin Turc de la Fraternité de Constantinople. Il a passé sa vie à protéger l'équilibre de cette ville de toutes ses forces. Fils d'Assassin, Yusuf naquit à Bursa, mais partit vivre à Constantinople avec sa famille alors qu'il était encore jeune. Élevé dans la rue, Yusuf rejoignit la confrérie des Assassins, subjugué par le charisme du vizir Ishak Pasha[1].

Au début des années 1510, Yusuf aida le légendaire Mentor Ezio Auditore lors de son séjour à Constantinople. Au cours de cette période, les deux hommes réussirent à tisser des liens d'amitiés avec le sultan ottoman Suleiman et parvinrent à contrecarrer les plans des Templiers Byzantins, qui cherchaient à déstabiliser l'Empire Ottoman. Malheureusement, Yusuf y laissa la vie alors que Ezio était parti en Cappadoce pourchasser Manuel Palaiogos.

Biographie

Débuts

Yusuf naquit à Bursa, mais grandit à Constantinople à l'âge de huit ans.

Un jour, vers 1484, à l'âge de dix-sept ans, Yusuf devint bien connu dans la ville comme membre d'un groupe de Voleurs. Il retint par la suite du Vizir et Assassin Ishak Pasha. Impressionné par cet homme charismatique, Yusuf rejoint l'Ordre des Assassins avant l'âge de vingt ans.. En 1502, Yusuf s'allia a un contingent d'Assassins vénitiens en Grèce pour mettre fin à la guerre Ottomano-vénitienne. Leurs efforts furent récompensés par une trêve et une brève ère de paix aux frontières en 1503.

Les Assassins ottomans profitèrent de cette période de paix jusqu'en 1509, quand les Templiers s'unirent sous la bannière de l'ancien Empire byzantin. Yusuf mena les Assassins dans cette lutte et ses efforts le menèrent finalement à la tête de la guilde de Constantinople en 1511[2].


Face à Ezio

Lorsqu'Ezio Auditore da Firenze arriva à Constantinople en 1511, il fut surpris d'apprendre que Yusuf avait depuis longtemps été prévenu de son arrivée par son important réseau d'espions quadrillant la région.

Ysuf accueil Ezio.png

Yusuf accueil Ezio

Yusuf accueillit Ezio chaleureusement et lui souhaita la bienvenue dans la capitale ottomane, sa ville vénérée, qui l'avait vu grandir et dont il se considérait comme l'ambassadeur et le gardien.

Beaucoup auraient fait preuve d'humilité ou d'admiration en se retrouvant face à un Mentor de la stature d'Ezio, mais cela n'affecta pas une seconde l'assurance de Yusuf. Bien au contraire, il se nourrit de l'excitation d'être en présence d'une personne dégageant tant d'autorité et de sagesse, et se convainquit qu'il avait autant à gagner qu'à offrir. C'est donc sans la moindre timidité qu'il apprit quelques nouvelles ruses au Mentor de l'Ordre en contrepartie de pouvoir combattre à ses côtés... ce qui amusa et impressionna grandement Ezio. Les deux hommes se dirigèrent vers le quartier général des Assassins. Ils furent contraint d'affronter des soldats Byzantins sur le chemin. Yusuf fut impressionné de la maîtrise d'Ezio à son âge. Il montra aussi au vieil Assassin que les Byzantins et les Ottomans se détestaient. Ils arrivèrent au quartier général et là Yusuf présenta ses Assassins à Ezio. Ce dernier en fut très émue, allant même jusqu'à pleurer. Yusuf envoya les Assassins vérifier le quartier et suggéra à Ezio de faire réparer son armure au Forgerons du quartier. Lorqu'Ezio revint, Yusuf lui donna une nouvelle arme: une Lame-crochet. Celle-ci permettait de s'agripper à des prises plus difficiles. Après une petite initiation, Yusuf proposa à Ezio un défi, grimper le plus vite possible en haut de la Tour de Galata. Lorsqu'ils furent au sommet, Yusuf présenta Constantinople à Ezio et tous deux firent un Saut de la foi[1].


Défense de la Confrérie

Juste après, un Assassin prévint Yusuf que les Byzantins attaquaient leurs Repaires sur deux fronts, Galata et le Grand Bazar. Ils firent route jusqu'au repaire de Galata, effectuant des assassinats à partir de tyroliennes. Au repaire, Yusuf envoya Ezio défendre Galata et lui partit au Grand Bazar. Malheureusement, il ne put sauver le repaire et lorsqu'Ezio arriva, il était en train de se battre avec des soldats Byzantins. Une fois les gardes morts, Yusuf expliqua à Ezio le principe des bombes et les deux Assassins reprirent le repaire. Ils s'assurèrent que rien n'avait été endommagé et Yusuf conseilla à Ezio d'aller voir Piri Reis s'il voulait des informations sur l'ancien comptoir de Niccolò Polo. Il s'y rendit et apprit de Piri l'endroit où le comptoir se trouvait. C'était une librairie tenue par Sofia Sartor. Quand Ezio sortit de la librairie, il avait en sa possession une des cinq Clés de Masyaf. Yusuf expliqua à Ezio qu'il devait aller voir les Romanis, les Voleurs et les Mercenaires. Mais il ne pouvait pas être à trois endroit en même temps. Ezio alla voir les Romanis et Yusuf les Mercenaires et les Voleurs[1].


À la rescousse du prince

1000px-Prince's banquet 6.png

Ezio et Yusuf déguisés

Plus tard la même année, Ezio retrouva Yusuf à l'Hippodrome de Constantinople. Ce dernier avait mis au jour un complot visant le prince Suleiman. Ils décidèrent de s'infiltrer dans le Palais de Topkapi pour tuer les espions Byzantins chargés de tuer le prince. Pour s'infiltrer, ils assommèrent des Ménéstrels et prirent leur tenues.
Yusuf espion. jpg.png

Yusuf montrant à Ezio le dernier espion

Lorsqu'ils virent le prince, Ezio reconnut l'homme avec qui il avait parlé sur le bateau lors de son arrivée. Ezio, grâce à sa Vision d'aigle, localisa les espions et les tua. Ensuite, Yusuf désigna le dernier espion. Ezio se précipita sur lui et le tua avec une partie de son luth, qu'il avait brisé[1].



Espionnage de Palaiologos

1000px-TAG 6.png

Yusuf et Ezio à l'Arsenal

Plus tard, Yusuf retrouva Ezio à l'Arsenal. Ce dernier avait espionné le chef des Janissaires, Tarik Barleti et avait découvert qu'il avait donné une caisse à Manuel Palaiologos. Ce dernier s'était caché dans l'Arsenal et en avait bloqué les portes. Ezio eut alors l'idée de retourner le peuple contre les Janissaires qui gardaient les portes. Yusuf appela les Assassins pour qu'ils viennent en aide à Ezio. Plus tard, Ezio avait apprit que Manuel et son homme de main Shahkulu se trouvaient en Cappadoce, et décida de s'y rendre. Yusuf lui donna alors une bombe dix fois plus puissantes que les bombes conventionnelles. Ezio fit sauter la Grande Chaîne qui faisait blocus du port, pour que son navire puisse partir. Ezio demanda à Yusuf une chose en son absence, protéger Sofia Sartor[1].


Sa mort

Mort de Yusuf Tazim.png

Ezio donnant sa dernière bénédiction à Yusuf

Avant de partir en Cappadoce, Ezio demanda à Yusuf de protéger Sofia Sartor, celui-ci voulant toujours impressionner son mentor et lui vouant un respect inégalable, il accepta.
C'est en revenant de Cappadoce qu'Ezio retrouva Yusuf mort avec un couteau planté dans le dos dans la librairie de Sofia Sartor. Yusuf mourut en faisant ce qu'il lui plaisait le plus, combattre les byzantins[1].


Personnalité et caractéristiques

Yusuf qui combat.png

Yusuf combattant des byzantins

Cet homme extrêmement doué pour l'espionnage et les actions furtives, menait ses troupes avec une force sauvage et une stratégie intrépide. Loquace, enclin aux fous rires comme aux éclats de joie, il n'en était pas moins un redoutable adversaire pour tous ceux qui l'affrontaient. Yusuf aimait ses amis autant qu'il terrorisait ses ennemis, il était connu pour passer la moitié de ses journées à combattre et l'autre à enjoliver ses exploits.

Malgré sa tendance à glorifier tout ce qu'il faisait de la façon la plus amusante, Yusuf était un chef charismatique qui parvint à protéger la Confrérie des Assassins ottomans au cours d'une époque difficile. Il s'assura que chaque Assassin remplissait son devoir solennel afin de protéger les innocents des puissants et de surveiller de près le pouvoir croissant du sultan. Mais le manque d'expérience de Yusuf face à des Templiers si nombreux et si déterminés fit que les Assassins ottomans n'eurent que très peu de temps pour se préparer à cette nouvelle menace. Mais bien que désavantagés, ils s'adaptèrent rapidement aux tactiques d'un ennemi qui semblait avoir surgit de nulle part[1].


Notes

  • Dans la mémoire "Le banquet du prince", Yusuf et ses Assassins utilisent des parachutes. Seul Ezio pouvait en utiliser auparavant.
  • Yusuf se nomme joyeusement "Yusuf Tazim da Istanbul" lors de sa première conversation avec Ezio, quand ce dernier explique que le "da Firenze" indique la ville où est né Ezio, malgré le fait qu'il est né à Bursa.

Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard