Fandom

Assassin's Creed

William Gladstone

4 636pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACSicon.pngUWbookicon.png

"Lorsque je serai Premier ministre, j'entends appuyer la paix, mais le chemin sera long, très long."
– William Gladstone à Duleep Singh, sur ses ambitions politiques, 1868[src]

William Ewart Gladstone (1809 – 1898) était un homme politique libéral britannique qui fut quatre fois Premier ministre, à quatre périodes différentes, et était réputé pour sa grande rivalité avec Benjamin Disraeli.

Biograpghie

Jeunesse

Né à Liverpool, le jeune « Willy » fut l’avant-dernier des six enfants d’Anne Mackenzie et de sir John Gladstone. Il étudia les mathématiques et les classiques à Christ Church, à Oxford, fut président de l’Union Debating Society et devint un partisan du torysme.

Gladstone fut élu au Parlement en 1832. A la Chambre des communes, il siégea parmi les membres du haut torysme et s’opposa à l’abolition de l’esclavage. Plus tard (une fois l’esclavage aboli), il aida son père à obtenir de l’État une compensation de plus de 100 000 £ au titre des quelques 2 000 esclaves qu’il avait possédés dans ses neuf plantations des Caraïbes.

Rivalité avec Disraeli

C’est au Parlement que Gladstone rencontra et commença à mépriser son grand rival, Benjamin Disraeli, dont la « mise de dandy » lui piquait les yeux.S’il excella à la Chambre des communes, sa vie sociale fut lamentable, et il eut beaucoup de difficultés à trouver une épouse. Après avoir été rejeté par Caroline Eliza Farquhar et Lady Frances Harriet Douglas, il rencontra la charmante Catherine Glynn. Ils se marièrent et vécurent ensemble pendant cinquante-neuf ans.

En 1840, Gladstone décida de « sauver et réhabiliter » les prostituées, une pratique qu’il poursuivit plusieurs décennies malgré les reproches de ses pairs. Après plusieurs mandats parlementaires (mais pas successifs), Gladstone fut nommé Chancelier de l’Échiquier (c'est-à-dire ministre des finances) en 1859 et devint chef du parti libéral en 1868.

Peu de temps après, Disraeli cherche à faire voter le Corrupt Practices Act. L'Ordre des Templiers s'opposa à ce traité, et prévoyait d'assassiner Disraeli pour le remplacer par Gladstone, qu'il jugeait plus facilement manipulable.

Encore plus tard, l'Assassin Jacob Frye vola les invitations de Gladstone et sa femme pour un bal organisé au Palais de Buckingham, ainsi que leur calèche. Gladstone partagea un trajet en calèche avec Duleep Singh, qui recherchait des soutiens parmi les politiciens dans son objectif de libérer l'Inde du joug britannique. Gladstone refusa de soutenir le maharadjah sur le principe que l'Empire britannique était plus compétent pour diriger l'Inde que Duleep, et que, quand il serait Premier Ministre, la domination britannique sur le Pendjab durerait encore.

Une fois arrivés à la fête, les Gladstone découvrirent que leurs invitations étaient manquantes, tout comme leur calèche, avant d'apercevoir cette dernière leur passer devant.

Fin de vie

Il fut nommé Premier ministre en 1868 et le demeura jusqu’en 1874, puis se retira. Mécontent de la politique de Disraeli, il revint au Parlement et fut de nouveau Premier ministre à trois reprises (1880-1885, 1886 et 1892-1894).

Contrairement à son rival, Gladstone entretint de mauvaises relations avec la reine Victoria. Elle aurait dit de lui : « Il s’adresse toujours à moi comme s’il était à un meeting. »

William Gladstone mourut d’une crise cardiaque en 1898, à un âge avancé, et fut enterré à l’Abbaye de Westminster, où sa femme vint le rejoindre deux ans plus tard.

Note

  • William Gladstone était surnommé le William du peuple.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard