Fandom

Assassin's Creed

Une nuit gravée dans les mémoires

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACSicon.png


Une nuit gravée dans les mémoires est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Jacob et d'Evie Frye, revécue par un Initié à travers Helix.

Description

Jacob et Evie infiltrèrent le bal de la reine Victoria à Buckingham Palace pour y affronter Crawford Starrick et protéger le Suaire d'Éden.

Dialogue

Evie, en robe de soirée, attendit la voiture des Gladstone.

  • Evie: Et lui, il arrive là-dedans.

Jacob et Frederick Abberline en descendirent, respectivement en costume et en uniforme de la garde royale.

  • Abberline: Miss Frye.
  • Jacob: Donne-lui tes armes. Nous ne pouvons entrer avec.

Evie montra le sac contenant son équipement et les deux jumeaux montèrent dans la voiture. À Buckingham Palace, un membre de la garde royale vérifia leurs invitations.

  • Garde: Monsieur, Madame, je vous en prie.

En franchissant la grille, la voiture passa devant William et Catherine Gladstone, qui n'avaient plus leurs cartons d'invitation.

  • Garde: Madame, vos cartons.
  • Gladstone: Je crois que... j'ai égaré le mien.
  • Garde: Je ne peux pas vous laisser entrer sans invitation.
  • Gladstone: Mon bon, je suis le prochain Premier ministre !
    Que diable notre voiture fait-elle ici ?

Jacob et Evie arrivèrent aux portes du palais.

  • Jacob: C'était quoi ce bruit ?
  • Evie: Rien. Juste les voix dans ta tête.
  • Jacob: Elles sont tellement plus plaisantes que la tienne, Evie.
  • Evie: Charmant.
  • Jacob: Oui, je sais.

Evie accompagna Jacob sur la terrasse qui faisait office de salle de bal.

  • Evie: Je vais chercher le Fragment d'Eden.
  • Jacob: Comme tu voudras. J'ai rendez-vous avec Freddy.

Evie étudia les lieux.

  • Evie: Les plans se trouvent dans le salon de dessin blanc. Qui est sans doute fermé à clé. Le capitaine doit l'avoir sur lui.

Evie vola la clé à l'un des gardes, mais l'escalier menant à l'étage était étroitement surveillé.

  • Evie: Je ne peux m'en sortir seule.

Evie enleva un garde.

  • Evie: Tu vas me servir d'escorte. Pas un mot ou tu seras mort avant de comprendre ce qui t'arrive.
  • Garde: Qui êtes-vous ? Mon bras ! Ça fait mal ! Tout doux.

Evie se présenta aux gardes.

  • Garde: La dame est avec moi.
  • Evie: Merci, mon brave.
  • Garde: Madame.

Evie franchit les gardes puis assomma le sien.

  • Evie: Fais de beaux rêves.

Evie ouvrit la porte du salon de dessin blanc.

  • Evie: Les plans ne sont sûrement pas loin...

Evie récupéra les plans dans un coffre.

Evie descendit les marches du palais.

  • Evie: Je parie que Jacob doit être encore en train de voler une voiture. Ou de pousser la reine dans l'escalier.

Mary Anne Disraeli aborda Evie.

  • Mary Anne: Vous voilà ! Il y a quelqu'un à qui je meurs d'envie de vous présenter.
  • Evie: Euh...
  • Mary Anne: Ta-ta-ta-ta-ta. Venez avec moi.

Une fois dehors, Mary Anne présenta Evie à la reine Victoria.

  • Mary Anne: Votre Majesté, puis-je vous présenter miss Evie Frye ?
  • Victoria: Êtes-vous la responsable de la mésaventure de Mr Gladstone ? Dites-moi.
  • Evie: Votre Majesté, toutes mes excuses...
  • Victoria: Le gâteau est absolument divin. Assurez-vous d'y goûter.

Le reine s'absenta, après quoi Evie se tourna vers Mary Anne.

  • Evie: Je dois vraiment y aller.

Starrick tira Evie par le bras et l'amena sur la piste de danse.

  • Starrick: Miss Frye... puis-je avoir cette danse ?
  • Evie: Mr Starrick, vous vous êtes bien amusé, mais la partie est finie.

Evie essaya de se libérer de Starrick, mais ce dernier la retint.

  • Starrick: Aha. Écoutez. Un, deux, trois. Un, deux, trois.

Tout en rythme, Starrick fit signe aux tireurs postés sur le toit du palais et poursuivit sa conversation tout en dansant.

  • Starrick: Le temps est une chose merveilleuse, miss Frye. Il efface toutes les peines. Nous faisons des faux pas sur la musique, mais à la fin du morceau, tout recommence. Le problème, c'est que tout le monde oublie. Et réitère ses erreurs, encore et encore.
  • Evie: Les gens apprennent...
  • Starrick: Vraiment ? Tout le monde autour de nous ne répète-t-il pas les mêmes pas ? Mais si un homme pouvait se remémorer la danse ? Connaître le temps ? Il pourrait tout changer, pour le meilleur.
  • Evie: J'ai assez dansé...

Starrick se rapprocha étroitement d'Evie et retira discrètement la clé qu'elle portait en pendentif.

  • Starrick: Cette danse est presque finie. Bientôt, les gens oublieront tous ceux qui sont ici sur cette terrasse, comme ils vous oublieront, vous aussi. Quand la musique cessera, miss Frye, vous périrez... et moi, je triompherai.

Pendant ce temps, Jacob retrouva Abberline sur le toit du palais.

  • Jacob: Freddy !
  • Abberline: Starrick a infiltré ses hommes parmi les gardes et en a pris plusieurs en otage. Vos armes sont cachées ici.

Jacob récupéra son équipement.

  • Abberline: Là.

Jacob vit les tireurs.

  • Jacob: Je vois. Je vais tuer les imposteurs et libérer les autres.
  • Abberline: Comment ? Il est impossible de les distinguer.
  • Jacob: Oh, homme de peu de foi.

Jacob tua les tireurs embusqués.

  • Jacob: Bon, où sont les vrais gardes royaux ?
    Ohh. Elle danse. Et avec Starrick, la bougresse. Ça ne doit pas lui plaire...

Jacob localisa le premier groupe d'imposteurs.

  • Templier: Soyez sur le qui-vive !

Jacob élimina les imposteurs et libéra les premiers otages.

  • Jacob: Je vais vous libérer.
  • Gardes: Merci, Monsieur !
    Eh, merci !

Jacob localisa le deuxième groupe d'imposteurs.

  • Templier: Notre heure est venue !
  • Gardes: Merci, Monsieur !
    Eh, merci !

Jacob élimina les derniers imposteurs et libéra les otages, puis fit envoya le signal à Evie depuis le toit.

  • Evie: Le secret de la valse, c'est de diriger du bon pied.

Evie asséna un coup de genou dans l'entrejambe de Starrick, qui tomba à terre.

  • Femme: Oh, Seigneur !
  • Homme: Tout va comme vous voulez, ma chère ?
  • Femme: Puis-je vous venir en aide ?
  • Evie: À mon tour de vous faire danser.

Evie se retourna et vit le collier à ses pieds, mais la clé avait disparu. Evie courut dans les jardins du palais, où Jacob lui remit son équipement.

  • Evie: Voilà, c'est là où est la crypte. Vas-y !
  • Jacob: Quoi, c'est tout ? Tu n'as pas de plan ?
  • Evie: Il est trop tard pour ça. Je te rejoins dès que j'ai pu sortir de ce carcan infernal.

Jacob rejoignit l'entrée de la crypte. À l'intérieur, il affronta Starrick mais fut vite maîtrisé, le Grand Maître portant le Suaire.

  • Jacob: Que... Qu'est-ce que tu fais ?
  • Starrick: Je t'exploite. Je t'ai averti, mon garçon. Mais toi, tu n'écoutes jamais.

Au palais, Evie enfila sa tenue d'Assassin et se débarrassa de sa robe.

Evie gagna la crypte où elle secourut son frère.

  • Evie: Jacob !

Les mécanismes de défense de la crypte s'enclenchèrent.

  • Evie: Vous êtes un monstre !
    Jacob, résiste-lui !
    Tu ne sais pas comment utiliser l'artefact !
  • Jacob: Evie ! Recule.

Evie s'approcha de Starrick, lequel repoussa Jacob.

  • Starrick: Je vais libérer Londres de votre chaos ! Cette ville était un havre de paix, un phare pour l'humanité. Qu'as-tu de mieux à offrir ? Le désordre ?
  • Jacob: Vise Starrick !
    Ne t'occupe pas de moi.
    Laisse-moi, tu dois arrêter Starrick.
    Attaque Starrick.

Evie évita les pièges générés par la crypte et affronta Starrick.

  • Evie: Le Suaire ne vous appartiendra jamais !
  • Starrick: Vous préférez détruire le tissu même de la société ?

Evie finit par prendre le dessus sur Starrick.

  • Evie: Mr Starrick ! Vous avez omis de me raccompagner.

Evie plongea sa lame secrète dans l'abdomen de Starrick, mais le Suaire se chargea de refermer sa blessure.

  • Starrick: Laissez-moi rectifier cette erreur !

Tandis que Starrick resserrait sa main autour du cou d'Evie, Jacob se releva.

  • Starrick: Une autre Frye à dévorer !
    Après vous, je m'occuperai de la reine !
    Je vais recommencer. Et ce nouveau Londres sera encore plus magnifique.

  • Evie: Jacob, sois prudent !
  • Jacob: J'arrive, Evie. Ne meurs pas !
    Je trouverai ton point faible.
    Evie ! Tiens bon !

Jacob s'approcha de Starrick, lequel repoussa Evie.

  • Starrick: J'admire ton cran, mais il ne te mènera pas loin. Comme Jésus, je suis désormais immortel. Contemple le pouvoir du Suaire !
  • Evie: Jésus... le portait... mieux que toi.
    Je m'en remettrai. Ne te soucie pas de moi !
    Starrick ne doit pas fuir.
    Starrick doit périr.
    Laisse-moi. Bats-toi.

Jacob évita les pièges générés par la crypte et affronta Starrick.

  • Starrick: Approche, mon garçon. Viens donc me rejoindre.

Jacob parvint à blesser Starrick, mais le Suaire guérit une nouvelle fois ses plaies.

  • Starrick: Londres mérite d'avoir un dirigeant éclairé, capable de l'empêcher de sombrer dans le chaos.
  • Evie: Le chaos que vous allez provoquer !
  • Starrick: Vous en avez causé bien assez tous les deux !
  • Evie: Mais nous l'avons corrigé !
  • Jacob: On a fait ça ?
  • Evie: Oui, on l'a fait !

Evie attaqua Starrick.

  • Starrick: Aucun pouvoir, aucun plan ne peut me vaincre. L'histoire marche à mes côtés.

Après plusieurs vaines tentatives, les jumeaux Frye se retrouvèrent face au Grand Maître, qui les étrangla tous les deux.

  • Starrick: Vous. Allez. Quitter. Ma. Ville.

Henry Green lança un couteau dans l'épaule de Starrick, qui relâcha aussitôt les Frye.

  • Henry: Evie !

Comme ses confrères, Henry entailla le ventre de Starrick, en vain. Le Templier poussa Henry avec une telle force que l'Assassin perdit connaissance.

  • Evie: Henry !
  • Jacob: Starrick, ta fin est proche !
    Tu t'affaiblis !
    Tu ne tiendras plus longtemps !
    Te voilà dos au mur, Starrick ! Tu es piégé !
    Starrick, ton règne va prendre fin.
  • Starrick: Il débute à peine.

Evie courut s'en prendre à Starrick.

  • Jacob: Meurs, vieil homme.
  • Starrick: Après toi.

Evie et Starrick s'affrontèrent une dernière fois.

  • Evie: Le Suaire ne vous protégera pas.
  • Starrick: Vous vous trompez. Le peuple de cette ville, mon peuple, lui fournira son énergie.
  • Evie: Cette ville est plus grande que vous ne le serez jamais.
  • Starrick: Tu ferais mieux de te rendre, fillette !

Evie prit le dessus sur Starrick.

  • Evie: Jacob !

Jacob immobilisa Starrick.

  • Jacob: Evie, maintenant !

Evie retira le Suaire et les Frye jetèrent le Templier à terre. Blessé et étourdi, Starrick ne parvint pas à se relever.

  • Evie: Tu es prêt ?
  • Jacob: Je suis prêt.

Les jumeaux fondirent sur Starrick.

  • Evie: Ensemble !

Jacob et Evie assassinèrent simultanément Starrick.

  • Starrick: Londres périra sans moi !
  • Jacob: Tu te prends trop au sérieux.
  • Starrick: J'en aurais fait un paradis sur terre.
  • Evie: Cette ville appartient à ses habitants. Vous n'êtes que l'un d'eux.
  • Starrick: Mais je suis à la tête de l'Ordre.
  • Jacob: Tu l'étais, Starrick. Tu l'étais.

Jacob et Evie essuyèrent le sang de Starrick à l'aide de mouchoirs.

  • Jacob: Dommage que notre association s'arrête là.
  • Evie: C'est mieux ainsi, n'est-ce pas ?
  • Jacob: Tu comptes porter le Suaire et diriger Londres ?
  • Evie: Quoi qu'il apporte, il le prend à d'autres. Tu continuerais à vieillir sans moi. Tu ressemblerais à Père.
  • Jacob: Je préfère encore mourir !
  • Evie: Tu vas le porter ?
  • Jacob: Après tout ce que tu as réparé ? Tout le chaos que j'ai provoqué ? Je n'en serais pas digne.
  • Evie: Jacob Frye a des doutes ? Qui te fait chanter ? C'est George ?
  • Jacob: Il n'oserait pas. Tu m'as manqué.
  • Evie: Toi aussi. Tu crois qu'on pourrait repartir à zéro ?
  • Jacob: Je n'attends que ça.
  • Evie: Je commence à penser que Père n'avait pas réponse à tout.

Henry retrouva ses esprits et Evie courut à ses côtés.

  • Evie: Henry !

Jacob remit le Suaire dans son réceptacle.

  • Jacob: Le monde est vaste. Et Londres en est le centre. 
  • Evie: Mais pas le centre du monde.
  • Henry: Je suis venu au plus vite. Ne vous en faites pas. Je... je vais regagner le train. Est-ce que... ai-je mis en danger la mission ?
  • Evie: Henry, vous l'avez sauvée.

Evie et Henry s'embrassèrent.

  • Evie: Je crois que votre place est sur le terrain. Avec moi.

Le lendemain matin, Jacob, Evie et Henry attendirent la voiture royale, aux commandes d'Abberline.

  • Jacob: Une voiture ! Bien joué, Freddy.

Abberline ouvrit la porte à la reine Victoria.

  • Victoria: Mr Abberline, je vous en prie.

Abberline fit descendre la reine.

  • Evie: Votre Majesté.
  • Victoria: Miss Frye.
  • Jacob: Vous vous connaissez ?
  • Evie: Je ne te l'ai pas dit ?
  • Victoria: Mr Abberline m'a tout juste appris que vous trois m'aviez sauvé la vie. Est-ce bien vrai ?
  • Henry: C'est vrai, Votre Majesté.
  • Victoria: Evie Frye, approchez. Et vous...
  • Evie: Mon frère, Majesté. Jacob Frye. Et voir Mr Henry Green.
  • Victoria: Mr Frye. Mr Green. À genoux.

La reine adouba les trois Assassins.

  • Victoria: Levez-vous. Je vous élève tous trois dans l'Ordre de la Jarretière.
  • Evie: Merci, Votre Majesté.
  • Victoria: Si vous êtes aussi doués que le dit Mr Abberline, je risque de faire appel à vous.
  • Jacob: Le sergent Abberline exagère toujours, Votre Majesté.
  • Victoria: Nous nous reverrons. Oh, miss Frye ?
  • Evie: Majesté ?
  • Victoria: Si vous changez d'avis, je crois qu'on vous a gardé du gâteau.

La reine remonta dans sa voiture, et Jacob fit signe à Abberline de repartir.

  • Evie: Père serait fier de toi.
  • Jacob: Dame Evie Frye.
  • Evie: Sir Jacob Frye.
  • Jacob: Le premier arrivé au train !
  • Evie: Chiche !

Henry esquissa un sourire en regardant les jumeaux faire la course.

Conséquences

Jacob et Evie assassinèrent Crawford Starrick avec l'aide précieuse d'Henry Green, et abandonnèrent le Suaire dans sa crypte. Puis, la reine Victoria éleva les trois Assassins au rangs de chevaliers et dame compagnons de l'Ordre de la Jarretière.



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard