Fandom

Assassin's Creed

Un rustre

4 645pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion2 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC3icon.png


Un rustre est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Ratonhnhaké:ton, revécue en 2012 par Desmond Miles à travers l'Animus.

Description

Ratonhnhaké:ton partit à la recherche de l'homme dont lui avait parlé Junon, et arriva au Domaine Davenport.

Dialogue

  • Ratonhnhaké:ton: Quitter mon foyer a été plus difficile que prévu. Je pensais que le voyage allait m'emplir de fierté. D'un sentiment de réussite. Mais ce qui m'avait poussé à quitter ma tribu s'est vite évanoui, chassé par les questions et les doutes. Avais-je agi trop vite ? Avais-je commis une erreur ? Les gens du village pensaient que j'avais toujours voulu partir, que ma décision était réfléchie. Mais ils se trompaient. Non, ce choix n'a jamais été le mien. J'ai été poussé à partir, obligé. Car si je n'agissais pas, qui d'autre le ferait ?

Sur la route menant au Domaine, Ratonhnhaké:ton croisa un vieil homme à cheval, poursuivi par deux bandits.

  • Achilles: DÉGAGEZ LE PASSAGE !
  • Bandit: Rattrapez-le !

Ratonhnhaké:ton arriva enfin au Domaine, où il rencontra Terry et Godfrey.

ACIII Un rustre 2.png

Ratonhnhaké:ton dépassant Terry et Godfrey

  • Terry: Bonjour !
  • Godfrey: Bonjour !
  • Terry: Tu dois être un de ces indigènes. De la tribu... comment s'appelle-t-elle... les Iroquois ? Ouais. C'est ta tribu ?
  • Godfrey: Mais non, Terry. Les Iroquois ne sont pas une tribu.
  • Terry: Mais si.
  • Godfrey: Mais non ! Les Iroquois sont une confédération.
  • Terry: Une confédéra-quoi ?
  • Godfrey: Une confédération, imbécile. Un groupement. Une alliance. Des tas de gens différents qui s'unissent.
  • Terry: Ouais. C'est ce que j'ai dit. Une tribu.
  • Godfrey: Écoute, espèce de cervelle d'oiseau : il y a une différence entre une tribu et une confédération et ce n'est pas ma faute si t'es pas assez malin pour la comprendre.
  • Terry: Qui tu traites de cervelle d'oiseau, espèce de pauvre bossu ?

Les deux hommes se mirent à se battre.

  • Terry: Arrière ! Cette affaire est entre lui et moi !
  • Godfrey: Ouais ! Ça te concerne pas !

Ratonhnhaké:ton entendit les bribes d'une conversation entre deux bandits.

  • Bandit 1: On va attendre quelques jours. On va s'occuper des blessés, se ravitailler, et mettre au point un plan... J'ai envoyé Enoch en éclaireur, pour voir comment entrer...
  • Bandit 2: Tu ne l'as pas déjà entendu dire qu'il n'avait pas de maître ? Ce ne sont que des balivernes. S'il n'a pas de maître, on peut faire ce qu'on veut de lui.
  • Bandit 1: Bien sûr. Le moment venu.
  • Bandit 2: Eh, te mêle pas de nos affaires. Mieux vaut passer ton chemin.

Ratonhnhaké:ton toqua à la porte du manoir.

ACIII Un rustre 3.png

Ratonhnhaké:ton sur les terres d'Achilles

  • Achilles: Quoi ?
  • Ratonhnhaké:ton: Je... Euh... Je... on m'a dit que vous m'entraînerez...
  • Achilles: Non.

Achilles ferma la porte et Ratonhnhaké:ton frappa de nouveau à la porte.

  • Achilles: Fiche le camp !
  • Ratonhnhaké:ton: Je ne partirai pas ! ... Il me faut un endroit pour camper. Ça fera l'affaire.

Ratonhnhaké:ton passa la nuit dans les écuries du manoir. Le lendemain, il frappa encore à la porte.

  • Ratonhnhaké:ton: Il doit y avoir un autre moyen d'entrer.

Ratonhnaké:ton contourna le manoir et frappa à la porte arrière.

  • Ratonhnhaké:ton: S'il vous plaît, accordez-moi juste un peu de temps.
  • Achilles: Pardonne-moi si je n'ai pas été assez clair avec toi, mes paroles t'ont peut-être perturbé. Mais comme je n'ai jamais rien eu l'intention de te tromper, je vais être précis : FICHE LE CAMP DE MES TERRES !

Ratonhnhaké:ton monta sur le balcon du manoir.

  • Ratonhnhaké:ton: Je vais grimper ! Mais, écoutez-moi ! Qu'est-ce qui vous fait si peur ?

Achilles ouvrit la porte et mit Ratonhnhaké:ton à terre à l'aide de sa canne. Il tint fermement celle-ci sous la gorge de l'intrus.

ACIII Un rustre 4.png

Achilles menaçant Ratonhnhaké:ton suite à ses intrusions répétées

  • Achilles: Peur ? Je te signale que je n'ai peur de RIEN, encore moins d'un petit morveux suffisant comme toi ? Oh, tu rêves de devenir un héros. De sauver des pauvres âmes, et même le monde entier, mais si tu continues, la seule chose que tu deviendras c'est un CADAVRE. Le monde évolue, petit. Suis son exemple !

Achilles rentra chez lui en claquant la porte.

  • Ratonhnhaké:ton: Je ne partirai pas ! Vous m'entendez ? Je ne partirai JAMAIS ! Attends un peu, vieillard. Je ne m'avoue pas vaincu si facilement. Tu VAS me former... Il le faut...

Voyant la nuit arriver, Ratonhnhaké:ton retourna aux écuries. Au milieu de la nuit, des cambrioleurs rôdèrent autour du manoir.

  • Bandit 1: C'est qu'un vieux fou. Ce sera facile.
  • Bandit 2: C'est ce que t'as dit l'autre fois, mais j'ai perdu mon cheval et gagné un œil au beurre noir.
  • Ratonhnhaké:ton: Qui êtes-vous ?
  • Bandit 1: Des gens dont les affaires ne te regardent pas, petit gamin.
  • Bandit 2: Tu devrais filer avant de t'en mordre les doigts.
  • Ratonhnhaké:ton: Non.
  • Bandit 2: On t'avait prévenu, petit.

Ratonhnhaké:ton offrit une correction aux voleurs.

  • Ratonhnhaké:ton: Pourquoi êtes-vous ici ? Que venez-vous faire ?
  • Bandit 2: Ben, demande ça au patron.

Leur chef frappa violemment Ratonhnhaké:ton avec sa massue.

  • Chef: Tu travailles pour le vieux, toi ? C'est ça ? Peut-être que ça va te délier la langue. Oh.
ACIII Un rustre 8.png

Achilles arrivant discrètement derrière les cambrioleurs

Achilles arriva discrètement derrière eux et les élimina un par un.

  • Ratonhnhaké:ton: Merci.
  • Achilles: Nettoie-moi ça. Et puis, nous avons à parler toi et moi...

Achilles raccompagna Ratonhnhaké:ton à l'intérieur, puis ils entamèrent la conversation. En voulant s'asseoir, Ratonhnhaké:ton cassa une chaise.

  • Ratonhnhaké:ton: Désolé.
  • Achilles: Ce n'est rien. Cet endroit ne demande qu'à s'écrouler. C'est un miracle qu'il tienne encore debout. Mais toi, qui es-tu ?
  • Ratonhnhaké:ton: Je m'appelle Ratonhnhaké:ton.
  • Achilles: Je vois. Eh bien, je ne vais même pas essayer de le prononcer. Maintenant, dis-moi ce que tu fais ici ?
  • Ratonhnhaké:ton: On m'a dit de chercher ce symbole.
  • Achilles: Sais-tu au moins ce que ce symbole représente ? Sais-tu ce que tu me demandes ?
  • Ratonhnhaké:ton: Non.
  • Achilles: Et pourtant, tu es là.
  • Ratonhnhaké:ton: L'esprit a dit que... que j'avais...
ACIII Un rustre 10.png

Ratonhnhaké:ton montrant l'insigne des Assassins

  • Achilles: Les "esprits" de ton peuple harcèlent les Assassins depuis des siècles. Depuis qu'Ezio a frotté la lampe... Bah, mais tu ignores tout de ce qu'est un Assassin, n'est-ce pas ? Tu ferais mieux de t'asseoir. Parce que l'histoire que je m'apprête à te raconter va prendre un bon moment...

Le temps passa, et Achilles raconta tout ce qu'il avait à dire au sujet des Assassins et des Templiers.

  • Achilles: ... et voilà pourquoi les Assassins ont pour mission de traquer et de tuer les Templiers. Parce que s'ils parviennent à leurs fins, les visions de ton esprit vont se réaliser.
  • Ratonhnhaké:ton: Alors, je les arrêterai.
  • Achilles: Je ne doute pas que tu essayeras. Viens. J'ai quelque chose à te montrer. Attention. Je ne plaisantais pas quand je t'ai dit que cet endroit tombait en ruine.
  • Ratonhnhaké:ton: Pourquoi vous ne le réparez pas ?
  • Achilles: À quoi bon ? Je ne dispose même pas des matériaux nécessaires.
  • Ratonhnhaké:ton: Achetez-les.
  • Achilles: Non mais tu m'as bien regardé ! Tu m'imagines débarquer dans un magasin, déballant ma bourse pour faire des achats ?
  • Ratonhnhaké:ton: Oui. Pourquoi ?
  • Achilles: Tu es si naïf...

Achilles ouvrit une porte secrète menant au sous-sol.

  • Achilles: Par ici.

Ratonhnhaké:ton remarqua la tenue d'Assassin trônant au centre de la pièce.

  • Achilles: Ne crois pas qu'il te suffit d'entrer ici et de revêtir ces habits pour devenir un Assassin.
  • Ratonhnhaké:ton: Je... Je ne... Je n'aurais pas osé...
  • Achilles: Je comprends. Cette tenue a une certaine allure. Très bien. Je vais te former. Et nous verrons si tu es digne de la porter...
  • Ratonhnhaké:ton: Merci... euh...
  • Achilles: Achilles. Viens, suis-moi. Nous avons fort à faire.

Ratonhnhaké:ton retira un panneau posé contre le mur, derrière laquelle étaient accrochés les portraits d'Haytham Kenway, Charles Lee, William Johnson, John Pitcairn, Nicholas Biddle, Thomas Hickey et Benjamin Church.

ACIII Un rustre 13.png

Achilles expliquant les motivations des Templiers

  • Voix intérieure: "Tu n'es rien. Un grain de poussière. Toi... et toute ton espèce. Vous vivez comme des bêtes, sans vous soucier de comment tourne le monde."
  • Ratonhnhaké:ton: Que veulent les Templiers ?
  • Achilles: Ce qu'ils ont toujours voulu : le pouvoir. Les Colonies offrent une vraie opportunité. La possibilité d'un nouveau départ, libéré du poids du passé. C'est pour cela qu'ils soutiennent les Anglais. Ici, ils ont la chance d'illustrer les mérites de leurs croyances : tout un peuple au service de l'ordre et de la discipline.
  • Ratonhnhaké:ton: J'ai vu ce qui allait arriver s'ils y parviennent. Ils doivent mourir, n'est-ce pas ? Jusqu'au dernier. Même mon père.
  • Achilles: Surtout ton père. Il est la clé de voûte de leur organisation.

Conséquences

Ratonhnhaké:ton fit la connaissance d'Achilles Davenport qui accepta de commencer son entraînement en tant qu'Assassin, le lançant ainsi sur le "chemin" dont lui avait parlé Junon.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard