Fandom

Assassin's Creed

Synchronisation

4 639pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion1 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACACicon.pngAC1icon.pngACBLicon.pngAC2icon.pngACDicon.pngACBicon.pngACRicon.pngAC3icon.pngACLicon.pngAC4icon.pngACPicon.pngACROicon.pngACUicon.pngACCCicon.pngACCIicon.pngACCRicon.pngACSicon.png
"Nous avons constaté des réactions similaires avec des patients que nous avions mis sous hypnose pour leur faire revivre un trauma. Ils ne peuvent pas accéder directement à ce souvenir. Il faut les y amener en douceur. Et encore, parfois ça ne suffit pas."
Lucy Stillman expliquant les difficultés de la synchronisation à Desmond Miles, 2012.[src]

La synchronisation est un terme utilisé dans le cadre des recherches génétiques employant la technologie Animus désignant l'unité de mesure de concordance entre son utilisateur et les mémoires de son ancêtre. Le fait de suivre les mémoires génétiques dans l'ordre exact dans lesquelles elles ont été vécues résulte en une synchronisation totale, et il est même possible qu'elle ouvre l'accès à des mémoires refoulées.

À l'inverse, une perte brutale de synchronisation rendrait la mémoire instable au point d'avoir recours à l'expulsion de cette dernière. Si un tel événement se produisait, la simulation reprendrait au dernier souvenir enregistré.


Maintien de la synchronisation

La synchronisation est représentée par une barre à l'apparence variable, positionnée dans le coin supérieur gauche de l'affichage tête haute, pouvant atteindre un maximum de 20 carrés pour l'Animus 1.28[1] et de 25 carrés pour l'Animus 2.0.[2]

Lorsque la synchronisation atteint un niveau critique, l'écran de l'Animus clignote du bleu au rouge afin de signaler à l'utilisateur que la mémoire actuelle devient instable. Si la synchronisation est rompue, la barre disparaît et la mémoire est réinitialisée.

AC1 Première tentative de synchronisation.png

Desmond tentant de se synchroniser avec Altaïr pour la première fois

L'état mental de l'ancêtre à l'époque de sa mémoire peut fortement impacter la session de relecture dudit souvenir dans l'Animus. Ainsi, la toute première utilisation de l'Animus par Desmond Miles provoqua une chute quasi instantanée de la synchronisation, car son subconscient ne parvenait pas à évacuer le stress et le trauma de la mémoire qu'il cherchait à revivre.

Depuis qu'il a revécu les mémoires de deux de ses ancêtres Assassins, Altaïr Ibn-La'Ahad et Ezio Auditore da Firenze, son niveau de synchronisation était étroitement lié à sa manière de suivre le Credo. De plus, chuter d'une hauteur trop importante, être blessé au combat ou sortir de la zone concernée par la mémoire entraînerait une perte de synchronisation indiquant que ces événements ne s'étaient pas déroulés ainsi à l'époque de son ancêtre.

Par ailleurs, être repéré lors d'un assassinat était un autre facteur de désynchronisation, car l'ancêtre avait agi en toute discrétion. De même, certains événements, bien qu'apparaissant avantageux à première vue, précéderaient la désynchronisation s'ils venaient à trop s'écarter des actions de l'ancêtre.[2]

Certaines mémoires additionnelles n'ont aucun effet sur la synchronisation, qu'elles soient ou non terminées. En général, cela signifiait que l'ancêtre avait effectué ces actions, mais qu'elles n'étaient pas essentielles à l'objectif que l'on avait fixé au sujet de l'Animus. Parmi ces mémoires optionnelles, on retrouve la récupération des drapeaux et l'ouverture des trésors.

Dans l'Animus 1.28, 3.0 et Oméga, la synchronisation finissait par se régénérer automatiquement.[1][3][4][5] Toutefois, dans l'Animus 2.0 et le Navigateur Helix, la synchronisation se rapprochait davantage d'un indicateur de santé. En effet, la consommation de remèdes ou la consultation d'un médecin était indispensable à sa régénération.[2][6][7][8]


Augmentation de la synchronisation

Animus 1.28

AC1 Sync Bar.png

La barre de synchronisation de l'Animus 1.28

La synchronisation dans l'Animus d'Abstergo Industries était divisée en deux – une synchronisation de base et additionnelle – liées respectivement aux mémoires principales et secondaires.

Dans le cas des mémoires d'Altaïr, le niveau de synchronisation augmentait en fonction de son rang dans la Confrérie. Le niveau de synchronisation maximale alors qu'il était novice n'était que de quatre, mais venait s'ajouter une barre de synchronisation au fur et à mesure qu'il gravissait la hiérarchie jusqu'à atteindre treize barres après être redevenu Maître Assassin. Il est donc possible que la synchronisation soit liée aux capacités et compétences de l'ancêtre à l'époque revécue.

La synchronisation additionnelle quant à elle, pouvait être obtenue en effectuant des mémoires additionnelles, telles que secourir un citoyen et escalader les points d'observation. Accomplir quinze de ces missions affichait le message "Synchronisation ADN augmentée" sur l'écran de l'Animus, et rallongeait la barre de synchronisation d'une unité. Jusqu'à sept barres additionnelles pouvaient ainsi être obtenues.[1]


Animus 2.0

AC II Sync Bar.png

La barre de synchronisation de l'Animus 2.0

La synchronisation dans l'Animus de Rebecca Crane arborait une dimension plus statistique, étant désormais affichée sous la forme de pourcentage. Néanmoins, un indicateur de santé, composé de multiples carrés, remplaça la barre de synchronisation de l'Animus 1.28.

La synchronisation pouvait être augmentée en effectuant des mémoires secondaires, en récupérant des objets tels que les plumes, les pages de Codex et les statuettes, et en débloquant l'Armure d'Altaïr.

L'indicateur de santé, lui, se prolongeait lorsqu'une armure était équipée et les pages du Codex déchiffrées. La santé maximale était atteinte en portant l'armure d'Altaïr ou l'ensemble d'armure Missaglia, et en décodant les trente pages du Codex.

À la différence de l'Animus 1.28, les dommages subis ne retiraient pas toujours un carré entier de l'indicateur. Cela dépendait généralement de la puissance du coup reçu ou de la hauteur de la chute. Ainsi, un carré en partie disparu se régénérait après quelques secondes, tandis qu'un carré vide nécessitait une réparation d'armure ou l'utilisation d'un remède.[2]


Animus 2.01

ACB Sync B.png

La barre de synchronisation de l'Animus 2.01

Après s'être déplacée à Monteriggioni avec son équipe, Rebecca implémenta une fonction à l'Animus 2.0 permettant à Desmond de viser la synchronisation totale pour certaines mémoires. Pour ce faire, Desmond devait revivre la mémoire exactement comme elle avait été vécue par son ancêtre.

Les contraintes de synchronisation totale étaient le plus souvent liées au temps, à une arme précise ou à la discrétion. Le cas échéant, le souvenir était toujours synchronisé, mais à 50% au lieu de 100%.

Terminer chacune des sept premières séquences avec un taux de synchronisation de 100% débloquait un cheat utilisable durant une mémoire relancée.

L'augmentation de la synchronisation avec Ezio Auditore ouvrait l'accès à une série de ses mémoires refoulées, obtenues à tous les 15% de synchronisation totale, jusqu'à atteindre les 75%.


Animus 2.03

ACR Sync Bar.png

La barre de synchronisation de l'Animus 2.03

En voulant s'emparer de la Pomme d'Éden du Sanctuaire du Colisée, Desmond tomba dans le coma, et l'Animus lui permit de rester en vie. Rebecca avait rompu la plupart des connexions pour libérer de la place à l'intérieur de la machine, sépara la conscience de Desmond en plusieurs partitions afin d'éviter qu'elle ne se fragmente totalement.

Une fois sur l'Animus Island, Desmond s'adressa au Sujet 16, qui lui apprit que l'unique manière de sortir de son état comateux était d'accomplir un Nexus temporel et de revivre les dernières mémoires de ses ancêtres. Bien que ces mémoires n'aient pas pu être enregistrées par ses confrères Assassins à l'extérieur de l'Animus, le suivi ayant été désactivé, les contraintes de synchronisation à 100% demeuraient disponibles.[7]

Animus 3.0

Alors qu'il revivait les mémoires d'Haytham Kenway et de Ratonhnhaké:ton dans l'Animus 3.0, Desmond ne pouvait plus compter sur les remèdes pour retrouver la synchronisation perdue lors d'un combat ou d'une chute. D'une manière semblable à la synchronisation dans l'Animus 1.28, la santé se régénérait d'elle même, le plus rapidement hors combat. Desmond perdrait aussi en synchronisation avec Ratonhnhaké:ton s'il tuait trop d'animaux sans les dépecer. Ceci s'explique par les traditions sacrées de la culture mohawk, qui condamnait le gâchis des ressources obtenues lors de la chasse. Tuer citoyens et animaux domestiques provoquerait également une perte de synchronisation.

Les contraintes de synchronisation totale subirent quelques modifications. La condition unique par mémoire céda sa place à une série de contraintes à respecter. Ces nouvelles directives devaient être accomplies à un certain moment de la mémoire concernée, et les suivantes apparaissaient au fur et à mesure de la progression dans cette dernière.[3]


Animus Oméga

Les mécaniques de la synchronisation dans l'Animus 3.0 sont reprises dans la version Oméga de l'Animus, présente à Abstergo Entertainment Montréal, à la seule différence que la barre de synchronisation retrouve sa place d'origine au coin supérieur gauche de l'écran de l'Animus.[4][5]


Helix

ACU Barre synchronisation Helix champion.png

La barre de synchronisation de Helix

L'Initié revivant les mémoires d'Arno Dorian coopéra avec d'autres utilisateurs et assista aux événements clés de la Révolution française. En enchaînant des mouvements particuliers, par exemple une série d'assassinats furtifs, ils obtenaient davantage de points Crédo dans Helix.

La synchronisation ne se régénérait plus automatiquement et nécessitait de nouveau des remèdes.[8]



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard