Fandom

Assassin's Creed

Sibrand

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Templiers.pngAC1icon.pngACMicon.pngCSbookicon.png
"J'ai exécuté des ordres, pour défendre une cause. Tout comme toi."
– Les dernières paroles de Sibrand à Altaïr, 1191.[src]


Sibrand (vers 1157 – 1191) était le chef des Chevaliers Teutoniques, et un membre secret de l'Ordre des Templiers. Il s'agissait de la huitième cible que l'Assassin Altaïr Ibn-La'Ahad élimina lors de sa quête de rédemption.

Comme ses confrères, sa mort avait été commanditée par Al Mualim. En tant que Grand Maître des Chevaliers Teutoniques, Sibrand dirigea le port d'Acre, ainsi que la plupart du quartier moyen de la ville, jusqu'à sa mort en 1191.

Biographie

Grand Maître des Chevaliers Teutoniques

Quelque temps avant 1191, Sibrand prit la tête du nouvel ordre des Chevaliers Teutoniques. Ayant obtenu une place importante, Sibrand était prêt à tout pour la conserver.

Incapable d'assurer son titre, Sibrand sombra dans la peur d'éventuels complots contre sa personne, et alla jusqu'à doubler inutilement les rondes, et à menacer de rappeler ses hommes au combat pour qu'ils puissent le protéger.

Toujours sur ses gardes, Sibrand cherchait constamment tout signe suspect. Il prit le contrôle du port d'Acre, et réquisitionna les navires qu'il abritait. Il comptait s'en servir pour former un blocus censé empêcher les "stupides" rois et reines d'envoyer des renforts une fois la Terre Sainte aux mains des Templiers.

C'est à cette époque que Sibrand rejoignit les Templiers, devenant alors l'un des gardiens des secrets de la Pomme d'Éden.

Mort

Altaïr: "Tu seras bientôt en sécurité. Entre les mains de ton dieu."
Sibrand: "Mes frères ne t'ont rien appris ? Je sais ce qui m'attend, ce qui nous attend tous. [...] Rien. Il n'y a rien après. C'est bien cela qui m'effraie."
– Les dernières paroles de Sibrand à Altaïr, 1191.
Sibrand érudit.png

Sibrand harcelant un érudit

S'étant barricadé dans le port d'Acre, Sibrand attendait patiemment de jouer son rôle dans la "libération" de la Terre Sainte. Il patrouillait régulièrement dans le quartier, jusqu'à croiser deux soldats, lesquels il menaça de doubler leurs gardes s'il ne retournaient pas à leur poste. À son insu, l'Assassin Altaïr était alors en train de l'espionner et préparer son assassinat.

Sibrand rentra au port, où il surprit un érudit vêtu de blanc, qu'il prit pour un Assassin. Après l'avoir harcelé et exécuté, Sibrand cria à la foule de ne pas rendre service aux Assassins.

Sibrand enfila son heaume à cornes et embarqua à bord de son navire personnel, ignorant qu'Altaïr lui avait emboîté le pas.

Ne pouvant imaginer mourir par sa main, le Templier décocha des dizaines de flèches dans toutes les directions, en criant qu'il se débarrasserait lui-même des Assassins si personne d'autre que lui n'en aurait le courage. Altaïr monta furtivement à bord du navire et prit la vie de Sibrand.

Dans un dernier souffle, Sibrand expliqua le rôle qu'il tenait dans son Ordre, et prétendit détenir la preuve de la non-existence de la vie après la mort. Après avoir révélé tout ce qu'il savait, Sibrand succomba.

Personnalité et apparence

Sibrand Espionnage 3.png

Sibrand interrompant ses hommes

Lorsqu'il devint Grand Maître des Teutoniques, Sibrand était un homme redouté, qui parvenait toujours à semer la peur au sein de la population. C'était un excellent archer et était tout aussi doué à l'épée, faisant de lui un adversaire de taille. Néanmoins, en apprenant la mort brutale de ses frères Templiers, il devint paranoïaque et se mit à se comporter en lâche.

Sa paranoïa le poussa à doubler ses patrouilles dans le quartier, et à tuer quiconque ressemblait de près comme de loin aux Assassins. Sibrand gardait toujours un œil sur la foule, s'attendant à ce que son meurtrier ne fonde subitement sur lui.

De même que ses confrères, Sibrand ne croyait ni en Dieu ni en une vie après la mort, car selon lui, le Fragment d'Eden avait prouvé le contraire. Ce néant suivant la mort le terrifiait davantage.

Comme ses soldats, Sibrand portait un tabard blanc matelassé, marqué par une croix noire au centre, avec une cotte de mailles ainsi que plusieurs protections de fer aux bras et aux jambes. Son heaume gris foncé était décoré par des cornes noires, comme beaucoup de chevaliers germaniques.

Dernières paroles

Sibrand mort.png

Les dernières paroles de Sibrand

  • Sibrand: Pitié, ne fais pas ça.
  • Altaïr: Aurais-tu peur ?
  • Sibrand: Évidemment que j'ai peur !
  • Altaïr: Tu seras bientôt en sécurité. Entre les mains de ton dieu.
  • Sibrand: Mes frères ne t'ont rien appris ? Je sais ce qui m'attend, ce qui nous attend tous.
  • Altaïr: Si ce n'est pas Dieu, qu'est-ce alors ?
  • Sibrand: Rien. Il n'y a rien après. C'est bien cela qui m’effraie.
  • Altaïr: Tu n'es donc pas croyant.
  • Sibrand: Comment pourrais-je l'être après tout ce que j'ai vu ? Notre trésor en est la preuve !
  • Altaïr: La preuve de quoi ?
  • Sibrand: Que nous n'avons qu'une vie !
  • Altaïr: Prolonge-la quelques instants en me disant quel était ton rôle.
  • Sibrand: Établir un blocus par la mer, pour empêcher ces stupides rois et reines d'envoyer des renforts. Une fois... une fois...
  • Altaïr: La Terre Sainte conquise ?
  • Sibrand: Libérée, imbécile ! De la tyrannie de la foi !
  • Altaïr: Libérée ?! Vous avez renversé des cités, asservi des hommes, assassiné tout ceux qui sont contre vous !
  • Sibrand: J'ai exécuté des ordres, pour défendre une cause. Tout comme toi.

Notes

  • Tout comme Garnier de Naplouse et Robert de Sablé, Sibrand a réellement existé et était en effet le chef des Chevaliers Teutoniques : cet ordre a été fondé en 1190 par un certain "Meister Sibrand". Mais historiquement, le commandement lui a été donné qu'en 1192, et l'ordre est devenu militaire depuis 1198.
  • Sibrand est l'unique cible d'Assassin's Creed à être apparue lors d'une mémoire d'enquête, mais il disparut une fois la cinématique terminée.
  • Il était possible de pousser Sibrand dans l'eau, mais cela entraînait une désynchronisation.
  • Comme avec Talal à Jérusalem et Jubaïr Al Hakim à Damas, les complices pouvaient arrêter Sibrand s'il tentait de prendre la fuite.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard