Fandom

Assassin's Creed

Shao Jun

4 639pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion3 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngACCCicon.pngEfilmicon.png

"Je suis la lame dans l'ombre. [...] Je marcherai dans les ténèbres et frapperai comme l'éclair. Personne ne viendra entraver ma traque."
Shao Jun, 1526.[src]


Shao Jun (1505 – NC) était une membre de la Confrérie chinoise des Assassins ayant vécut dans la première moitié du XVIe siècle. Ancienne concubine de l'Empereur Zhengde, elle fut sauvée par les Assassins à la mort de ce dernier, avant de rejoindre leurs rangs.[2]

Le successeur de Zhengde, Jiajing, purgea ses opposants, parmi lesquels figuraient les Assassins. Suite au déclin de la Confrérie en Chine, Jun et son Mentor fuirent vers l'ouest pour y trouver le retraité Mentor des Assassins italiens, Ezio Auditore da Firenze.[2]

Biographie

Concubine

Jun naquit captive sous le règne terne et sans relief de l'empereur Zhengde, de la dynastie Ming, qui fut marqué par son train de vie luxueux, son caractère puéril et son désintérêt manifeste pour les vicissitudes de la vie politique. Jun resta l’une des concubines préférées de l’empereur pendant une dizaine d’années, jusqu’au milieu de son adolescence. Ce statut aurait dû lui être insupportable, mais le goût de Zhengde pour les voyages et les fréquentations étrangères permirent à Jun de découvrir le monde bien plus que n’importe quel homme libre. Ce malheureux compromis demeurait néanmoins idéal pour une fille dans la situation de Jun[2].


L'exécution de Liu Jin

Alors qu'elle était encore enfant, la petite Shao assista en 1510 à l'exécution de Liu Jin, le chef des Tigres, un groupe d'eunuques influents à la cour de l'empereur. L'empereur Zhengde découvrit la preuve de l'intention de Liu Jin de l'assassiner et le fit torturer selon la technique du lingchi, la mort des milles coupures. L'agonie de ce dernier durèrent deux jours et cela devint gravé dans la mémoire de Shao. Certes trouvé coupable d'avoir détourné d'importantes sommes d'argent du fruit de l'impôt, Liu Jin avait secrètement été trahit par un de ses subordonnés, Zhang Yong, un Templier qui prit sa place à la tête des Tigres[3].


Entrant dans la Confrérie

L’empereur Zhengde mourut en avril 1521 sans laisser de successeur. C’est durant cette période chaotique, où les ministres s’empressaient de trouver un héritier, que Jun découvrit l’existence des Assassins. Profitant de la transition délicate précédant l’ascension du prochain souverain, un groupe d’Assassins s’infiltra dans le palais impérial et réussit à libérer quelques concubines, dont Jun. Cette dernière jura immédiatement loyauté à ses sauveurs, et savoura ses premières années de liberté avant de consacrer sa vie à servir la Confrérie.
Mais Jun n’oublia pas les femmes avec qui elle avait passé une partie de sa vie. Lorsque, quelques années plus tard, elle retourna au palais avec son mentor pour libérer les dernières concubines, elle découvrit que la plupart d’entre elles avaient été tuées, torturées à mort selon le rite du "lingchi", le supplice de la "mort languissante" ou "mort des mille coupures", sur ordre de l’empereur Jiajing. Ces sévices étaient probablement la conséquence directe de la fuite de Jun.
Le nouvel empereur se révéla mille fois pire que son prédécesseur. Après la mort de Zhengde, son neveu Zhu, surnommé Jiajing, monta sur le trône. Il possédait tous les défauts de son oncle et aucune de ses qualités. Alors que Zhengde était charismatique et curieux, Jiajing demeurait cruel et borné[2].


Voyage jusqu’en Italie

Enragé par les multiples interventions des Assassins, Jiajing décida de traquer tous ceux qui s’opposaient à lui, et éradiqua presque totalement l’Ordre en Chine orientale. Les rares survivants se cachèrent en petits groupes et sombrèrent dans l’anonymat. La plupart partirent vers l’ouest dans l’espoir de trouver un lieu plus sûr, mais Jun et son mentor poursuivirent leur périple jusqu’en Italie, afin de recruter des alliés et de retrouver les Assassins qui avaient su vaincre la tyrannie.
Mais les hommes de Jiajing les rattrapèrent à Venise. Un combat éclata et le mentor de Jun se sacrifia pour qu’elle puisse s’échapper. Animée d’une volonté nouvelle, Jun se rendit à Florence et finit par trouver celui qu’elle cherchait dans la campagne de Toscane à proximité de la ville : Ezio Auditore, un affable sexagénaire qui avait laissé son passé d’Assassin derrière lui[2].


Dans le sillage d'Ezio

Elle lui demanda immédiatement son aide mais l’ancien Mentor de la Confrérie refusa catégoriquement. Sofia, l’épouse d’Ezio, l’invita néanmoins à passer la nuit dans leur demeure, ce à quoi la jeune chinoise accepta.

Junezioflorence.png

Jun et Ezio à Florence

Le lendemain, alors que Sofia et leurs deux enfants Marcello et Flavia étaient partis voir Claudia la sœur d’Ezio, celui-ci raconta brièvement son histoire à la jeune Assassin. Ils se rendirent en ville où ils s’arrêtèrent sur la Piazza della Signoria, où il lui apprit que c’était l’endroit même où il avait commencé sa longue quête de vengeance et sa carrière d’Assassin. Alors qu’ils s’apprêtaient à rentrer à la villa d’Ezio, ils furent attaqués dans une ruelle par les tueurs envoyés par Jiajing sur les talons de Shao Jun. Mais la jeune femme les élimina facilement.

Rentrés à la villa au soir, ils furent de nouveau attaqués par le reste des hommes de l’empereur et les deux Assassins se défendirent. Ils les vainquirent finalement. Le lendemain, Ezio renvoya Jun dans son pays, où elle retournait avec les précieux enseignements du Mentor et un coffret où un précieux contenu était rangé et qu’elle ne devait ouvrir que si elle était perdue dans sa voie d’Assassin[4].


Lutte de retour en Chine

Shao Jun rentra en Chine en 1526 et entreprit de venger la Confrérie chinoise en combattant les Templiers locaux[3].


Le Mont Maiji

ACCC Shao Jun prison Gao Feng boîte 03.jpg

Jun emprisonnée, interrogée par Gao Feng

Shao Jun se laissa capturer et enfermer par Gao Feng, un membre des Tigres, des eunuques puissants secrètement des Templiers, dans les cages des grottes du Mont Maiji, une ancienne place forte de la Confrérie des Assassins qui fut transformée par les Templiers.

Après s'être moqué d'elle, notamment en lui rappelant d'où elle venait avant d'être libérée par la Confrérie, il l'interrogea sur la mystérieuse boîte qu'elle transportait et dont il s'était emparé mais elle ne lui révéla rien hormis qu'elle s'était laissé emprisonner pour être ici, dans l'ancien repaire des Assassins convertit en prison. Gao Feng la quitta et aussitôt Jun sortit de sa cage en bambou en cassant les barreaux. Elle traversa les différentes salles sans éveiller les gardes de Feng, elle récupéra son épée et sa dague à corde et libéra sur le chemin Hong Liwei, un eunuque informateur des Assassins qui avait été emprisonné pour sa loyauté envers la Confrérie en permettant à Jun et son mentor d'échapper à la purge deux ans plus tôt.

ACCC Mort Gao Feng 02.jpg

Jun assassinant Gao Feng

Gao Feng finit par se faire assassiner par Jun qui parvint à le retrouver à la surface, au sommet de la montagne. Dans ses derniers instants, Jun déclara à Feng que sa vengeance venait seulement de débuter[3].

Investigations au port

ACCC Shao Jun Assassinat Yu Dayong.jpg

Shao Jun écoutant les dernières paroles de Yu Dayong

Peu après Jun se rendit à Macao pour récupérer la Boîte des Précurseurs détenue par Yu Dayong. Elle se fraya un chemin entre les navires de commerce, évitant les gardes et assassinant au passage trois Portugais, informateurs des Templiers. Enfin elle atteignit Yu Dayong, l'esclavagiste et récupéra l'artefact sur son cadavre après lui avoir planté sa lame dans le corps.

Les hommes des Tigres ne mirent pas longtemps à découvrir le corps et donner l'alerte et Qiu Ju, dit "le Démon", un des autres Tigres, ordonna qu'on incendie le port pour traquer l'Assassin. Mais Shao Jun s'enfuit de la ville et retrouva son Mentor, Wang Yangming[3].


À Nan'an

ACCC mort Wang Yangming par Zhang Yong.jpg

Wang Yangming tué par Zhang Yong

Quelques années après, Jun et Yangming voyagèrent jusqu'à Nan'an en 1529 pour traquer Wei Bin, alias "le Serpent". Jun traversa le grand fleuve Jin au milieu de l'agglomération pour pouvoir atteindre sa cible à l'abri dans sa place forte. Après avoir tué ses gardes armés de canons, l'Assassin débusqua le Serpent et l'élimina. Seulement, ce dernier lui révéla qu'il avait joué le rôle d'appât pour l'attirer ici pendant que le chef des Tigres, Zhang Yong traquait le Mentor Wang Yangming. Après avoir fuit le palais, Shao Jun se précipita pour sauver son aîné mais elle arriva trop tard et assista impuissante à son exécution par le chef des Templiers. Elle était désormais la dernière des Assassins chinois[3].


Une vieille amie

ACCC impératrice Tigres piège.jpg

Les Tigres piégeant Shao Jun

Peu de temps après, en 1530, Shao Jun regagna son lieu de naissance, la Cité interdite à Pékin, où avait demandé à la rencontrer l'impératrice, qui était amie avec elle à l'époque où l'Assassin était une concubine. Pour cela Jun traversa cette place forte des Templiers, libérant au passage des concubines qui étaient retenues en otage car elles avaient transmit le message de leur souveraine. Puis elle traversa les jardins de la cité et escalada la tour pour enfin rencontrer l'impératrice qu'elle voulait protéger des Templiers s'ils venaient à découvrir qu'elle était en contact avec l'Assassin.

Mais alors que Shao Jun entra chez elle, elle fut accueillie aussi par les chefs des Tigres Qiu Ju et Zhang Yong qui lui avaient tendu un piège en menaçant de mort la souveraine[3].


Affrontement contre le Démon

Piégée, Shao Jun n'eut d'autre choix que d'affronter Qiu Ju et ses sbires, alors que Zhang Yong était partit. Shao Jun se débarrassa rapidement des hommes de main mais le combat provoqua un incendie qui gagnait de l'ampleur. Finalement l'Assassin parvint à tuer le Démon et réussit à s'enfuir de la Cité interdite[3].


Assaut sur la Grande Muraille

Accc Shao Jun Zhang Yong mort.jpg

Shao Jun écoutant les dernières paroles de Zhang Yong

En 1532, Jun avait vaincu presque tous les Tigres. Seul Zhang Yong était toujours vivant. De plus, ce traître avait échafaudé un dernier plan : permettre aux Mongols d'Altan Khan de franchir la Grande Muraille et de déferler sur la Chine. Shao Jun commença par se frayer un chemin jusqu'aux trois postes de gardes et réussit à fermer les lourdes portes avant que les envahisseurs ne puissent les franchir. De plus elle assassinat trois éclaireurs Mongols de mèche avec le chef des Tigres. Quand les Mongols réalisèrent que l'accès leur était fermé, ils lancèrent l'assaut sur la muraille, pensant que Zhang Yong les avait trahis. Ce dernier s'enfuit, poursuivit par les flammes et l'Assassin. Alors qu'il était réfugié sur une portion de la muraille sous haute protection, il se fit assassiner par l'Assassin qui agit comme une ombre indétectable.

Alors que sa vie le quittait, le chef des Tigres annonça que Jun avait perdu, car il avait envoyé la Boîte des Précurseurs à d'autres frères Templiers hors de Chine. Mais l'Assassin répliqua qu'au contraire elle avait réussit à débarrasser l'Empire de l'influence des Templiers et que le peuple serait à nouveau libre[3].


Mentor de la Confrérie

ACCC Shao Jun Mentor 01.jpg

Shao Jun avec un subordonné sur la Grande Muraille

Durant les années qui suivirent, Shao Jun entreprit de rebâtir la Confrérie en Chine, ce qu'elle réussit avec succès, puis en devint le nouveau Mentor. Les Assassins chinois parvinrent à assassiner l'empereur Jiajing qui mourut en 1567, profitant de sa quête d'un élixir d'immortalité pour l'empoisonner[3].

Notes

Junlamesecrete.png

Jun utilise sa Lame secrète spéciale

  • Shao Jun utilise comme armes de jet des Senbons (aiguilles de combat), une épée chinoise et une Lame secrète qui sort de sa botte au niveau de la plante des pieds.

Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard