Fandom

Assassin's Creed

Sceptre d'Aset

4 633pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

CQELA.pngBDbulleicon.png
"Les nôtres contribuèrent dans l'ombre au succès de la révolte [des Mamelouks] et remirent le Sceptre d'Aset entre les mains du maître de la nouvelle dynastie bahrite..."
– Le vieil homme Assassin à El Cakr[src]
Sceptre Aset.png

Le Sceptre d'Isis

Le Sceptre d'Isis, ou Sceptre d'Aset était un objet, selon la légende, aux pouvoirs mystiques conférant la puissance et le charisme à celui qui le possédait.[1] C'est un Ankh d'Éden, qui permet de ressusciter quelqu'un pendant une période limitée et aussi permet d'enregistrer des messages holographiques.


Histoire

Origine

"Il est à peu près certain que notre Confrérie a encouragé les esclaves à se révolter contre leurs maîtres et les a aidés à s'emparer du pouvoir, notamment en leur confiant cet objet..."
Jonathan Hawk à propos du Sceptre[src]

Selon les informations collectées par la Confrérie des Assassins, le Sceptre d'Aset appartenait à Isis, une membre de la Première Civilisation.[1]


Fondation du Liberalis Circulum

Plusieurs siècles plus tard, au IIe siècle après J.-C., l'artefact était aux mains de Lugos, qui fut l'un des membres fondateurs du Liberalis Circulum, les futurs Assassins. Mais quelques temps plus tard, l'objet fut perdu lors d'un naufrage en mer Méditerranée. Il ne réapparu que onze siècles plus tard, quand des pêcheurs italiens le retrouvèrent sur une petite île de la Méditerranée au milieu des débris du navire de Lugos, au début du XIIIe siècle. Puis les pêcheurs le revendirent pour quasiment rien à un marchand égyptien qui le revendit à son tour à des membres de la Confrérie des Assassins[1].


La révolte

Puis, en 1250, toujours en Égypte, un Assassin — un autre ancêtre de Stella Crow — le confia aux Mamelouks qui déclenchèrent la révolte des esclaves qui mit fin au règne des tyrans Ayyoubides.

Puis, quatre-vingt-dix ans plus tard, ce fut l'Assassin El Cakr qui, en 1340, fut chargé de retrouver l'artefact volé par les Templiers[1].

Alors qu'il l'avait retrouvé et le détenait, il fut emprisonné par les dirigeants égyptiens car il refusa de le leur céder, qu'il le livrerait seulement à celui-ci[2].

Plus tard fut enfermé avec lui dans les cachots du palais une femme Leila qui avait assassiné le sultan, pour le compte des Templiers. Elle fit croire à l'Assassin qu'elle n'était pas réellement avec l'Ordre mais qu'elle avait frappé car elle était désespérée. Finalement quelques temps plus tard ils réussirent à s'échapper et allèrent se cacher dans le grenier d'une maison où une planque pour Leila fut aménagée. Ils vécurent une nuit de passion et se séparèrent le lendemain. El Cakr retrouva son disciple Ali Al-Ghrabe pour cacher le sceptre, qui était en réalité un Ankh, mais ils furent encerclés par des agents des Templiers avec à leur tête Leila. El Cakr entreprit de les combattre tandis qu'Ali s'enfuit pour mettre le Fragment d'Éden en lieu sûr. Mais El Cakr fut tué et Ali tomba dans un puits et mourut à son tour et l'artefact fut perdu à l'intérieur[3].


2012

En octobre 2012, Stella Crow retrouva la trace du Sceptre dans la mémoire génétique d'un de ses ancêtres et fut donc convaincue de son existence. Elle signala aussitôt à toutes les cellules des Assassins à travers le monde de la recherche prioritaire de l'artefact. Mais les Templiers se mirent aussi à sa recherche...[1]

Quelques jours plus tard Jonathan Hawk, un Assassin du XXIème siècle le retrouva en revivant la mémoire génétique de ses ancêtres et le sauvant des griffes des Templiers et de leur agent Vernon Hest[3].



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard