Fandom

Assassin's Creed

San Gimignano

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngVilleicon.pngAC2icon.pngRNbookicon.png

San Gimignano est une ville de Toscane, en Italie, qu'Ezio Auditore da Firenze visita au début de son périple[1].


Histoire

Origines

Apparue au IIIe siècle, la ville de San Gimignano reçut son nom de l’évêque de Modène, qui l’aurait sauvée des hordes d’Attila le Hun en faisant apparaître un épais brouillard. Elle connut un véritable essor à partir du Xe siècle et devint une étape incontournable sur la route du pèlerinage de Rome.
En 1199, San Gimignano avait considérablement prospéré : elle s’affranchit des évêques de Volterra pour devenir une commune autonome. Caractéristiques de la ville, les tours furent érigées comme des symboles de richesse par ses habitants. Au temps de sa splendeur, San Gimignano n’en comptait pas moins de soixante-douze. Toutefois, la grande peste de 1348 décima sa population. Ruinée, la ville connut une crise sans précédent et finit par se soumettre à Florence.
La ville aurait accueillit l'Assassin Dante Alighieri en 1300[1].


La conjuration des Pazzi

Entretient des Templiers

En 1478, l'Assassin Ezio Auditore da Firenze voyagea à San Gimignano pour épier une réunion secrète de Templiers et tuer Vieri de' Pazzi avec l'aide des Mercenaires de son oncle. Le Grand Maître des Templiers Rodrigo Borgia, aussi bien que Francesco de' Pazzi, Jacopo de' Pazzi et Vieri, étaient tous présents, discutant du complot pour en finir avec la Famille Medici et prendre le contrôle de Florence. Une fois que la rencontre fut finie et que tous s'en allaient, sauf Vieri et ses gardes qui restèrent en ville, Mario et ses mercenaires attaquèrent ces gardes. En attendant, Ezio monta les remparts dominant de la ville et engagea un duel avec Vieri, tuant finalement son ennemi de longue date[1].


À la poursuite des conjurés

Après qu'Ezio eut assassiné Vieri, il retourna à Florence, où il rencontra et sauva Lorenzo de' Medici d'une conjuration et obtint les identités des co-conspirateurs restants, dont deux avaient pris refuge à San Gimignano.
En entrant dans la ville deux ans plus tard, Ezio rencontra un des mercenaires de Mario, qui l'informa que le moine, Antonio Maffei, s'était barricadé sur la plus haute tour de la ville, s'entourant d'archers. Il avait perdu la raison, ayant une peur panique de se faire assassiner; il enchaînait les prêches et les flèches, insistant pour que le peuple se repentisse de ses péchés. Ezio monta la tour et élimina les gardes, puis supprima Maffei au sommet.
La deuxième des cibles d'Ezio à San Gimignano était le banquier, Bernardo Baroncelli, qui s'était échappé de prison et avait continué à rester caché dans la ville. Cependant, Ezio le localisa, qui errait dans la ville avec un groupe de gardes l'entourant. Bernardo continuait sa promenade en essayant de se rassurer que l'Assassin ne trouverait pas. Mais les gardes ne furent pas un obstacle pour Ezio et il l'assassina[1].


Jacopo

Après le meurtre des co-conspirateurs et de la découverte de l'emplacement de Jacopo de' Pazzi, Ezio se rendit à Santa Maria Assunta, attendre Jacopo qui se rendait à une rencontre de Templiers. Ezio le suivi jusqu'aux ruines d'un théâtre romain antique situé juste à l'extérieur de San Gimignano. Là, Jacopo rencontra deux autres Templiers, Emilio Barbarigo et Rodrigo Borgia qui l'accusa de l'échec du complot du renversement des Medici. Rodrigo le blâma et le poignarda, le laissant mourir là.
Rodrigo fit signe à ses gardes qui capturèrent Ezio, qui avait espionné leur réunion. Rodrigo prétendait qu'il avait planifié qu'Ezio suivrait Jacopo et ordonna à ses gardes de tuer Ezio, alors qu'il partait avec Emilio.
Mais Ezio poignarda les deux gardes qui le retenaient se débarrassa des gardes restants. Après cela, Ezio alla examiner la dépouille de Jacopo et mit fin à sa souffrance avec sa Lame secrète. Ezio quitta San Gimignano pour retourner à Florence et informer Lorenzo de son succès[1].


Note

  • Dans le jeu, il y a un antique théâtre romain à la périphérie de la ville, mais il n'existe pas dans la réalité.


Galerie



  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Assassin's Creed II

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard