Fandom

Assassin's Creed

Sainte-Chapelle

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACUicon.pngUbookicon.png

La Sainte-Chapelle, dite aussi Sainte-Chapelle du Palais est une chapelle palatiale édifiée sur l'île de la Cité à Paris. Du XIe siècle à la Révolution, elle abritait le quartier général des Assassins de Paris.

Histoire

La Sainte-Chapelle a été construite sur décision de Louis IX (plus tard canonisé sous le nom de "saint Louis") afin d'accueillir la couronne d'épines du Christ dont il venait de faire l'acquisition auprès de Baudouin II de Constantinople[1].

C'est un exemple unique de maçonnerie invisible, puisque les vitraux occupent tout l'espace entre les piliers. Mais le plus extraordinaire est peut-être la durée de sa construction : à peine deux ans, entre 1246 et 1248. Son plan utilise deux niveaux : inférieur pour les Parisiens et la cour, supérieur pour le roi et sa famille. Lors des occasions majeures, le roi présentait la couronne d'épines, sortie du reliquaire dont lui seul avait la clé, à l'assemblée agenouillée[1].

Vers la fin du XIIe siècle, la Confrérie parisienne des Assassins commença à utiliser un sous-sol sous ce qui allait devenir la Sainte-Chapelle comme leur quartier général. Un mécanisme au second étage de la chapelle redirigeait la lumière du Soleil et, lorsqu'un médaillon des Assassins y était inséré, les lustres se réorganisaient, permettant à l'Assassin d'atteindre une poutre. Une fois dessus, le sol s'ouvrait et l'Assassin pouvait effectuer un Saut de la foi pour atteindre le sanctuaire en contrebas[1].

Le sanctuaire était relié à plusieurs tunnels courant sous Paris, permettant à la Confrérie de naviguer facilement à travers toute la ville. Vers 1759, un tunnel fut également construit pour relier le sanctuaire et le Café-théâtre, une façade commerciale pour la Confrérie. En juillet 1789, Arno Dorian parvint à pénétrer dans le sanctuaire grâce à un médaillon que lui avait confié Pierre Bellec, rejoignant par la suite la Confrérie. En avril 1791, il découvrit que Bellec avait assassiné le Mentor Honoré-Gabriel Riqueti de Mirabeau. Un duel à l'épée s'ensuivit entre les deux Assassins sur la chapelle. Dans la mêlée, la rosace fut brisée et Bellec fut tué. Il fut plus tard inhumé dans la haute-chapelle de l'édifice[1].

Durant la Révolution française, des agents Templiers dérobèrent plusieurs reliques précieuses dans la chapelle, menaçant de les détruire afin de se frayer un chemin jusqu'au sommet du pouvoir. Cependant, une équipe d'Assassins remonta la trace des Templiers, les assomma et récupéra les reliques. À cette époque, la Sainte-Chapelle faillit être détruite à la Révolution, mais fut convertie en entrepôt de farine, salle de réunion pour la section de la Cité et enfin lieu d'archivage, ce qui la sauva puisqu'elle servait désormais le peuple. Elle conserva un panneau "Bien national à vendre" jusqu'en 1837. Toute la vaisselle du culte et les livres précieux avaient naturellement disparu depuis longtemps[1].

Les Templiers finirent cependant par acquérir plusieurs artefacts des Assassins depuis le sanctuaire de la chapelle. En 2014, le Templier Percy Westcreek explora le sanctuaire[2].


Galerie



Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard