Fandom

Assassin's Creed

Rupert Ferris

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Templiers.pngACSicon.pngUWbookicon.png



"Et que crois-tu avoir accompli, petit ? Tu as desserré un écrou de la machine de Starrick, un gros écrou... mais ça ne changera rien ! [...] Le mécanisme que nous avons conçu est en marche depuis un siècle et il tournera encore dans le prochain millénaire. Il est le cœur même de cette ville."
– Rupert Ferris, commentant la présence Templière à Londres, 1868.[src]

Rupert Ferris (1830 – 1868) était un industriel propriétaire de Ferris Ironworks, une usine sidérurgique de Croydon, au Royaume-Uni, ainsi qu'un membre du Rite britannique de l'Ordre des Templiers.

Grâce à son entreprise et à sa main-d'œuvre surexploitée, il s'assurait que Crawford Starrick, le Grand Maître local, puisse exercer son emprise sur les industries de Londres et de sa région.

Biographie

"M. Ferris a remarqué une baisse de la production ! Il exige qu'on produise davantage de fer par journée ! Chaque minute est précieuse !"
– Un orateur transmettant les consignes de Ferris aux ouvriers, 1868.[src]

Rupert Ferris est né de parents âgés ayant tenté de sauver leur mariage en faisant un nouvel enfant, en vain, puisqu'ils ont divorcé peu après. Ferris ne s’est fait connaître qu’après avoir pris la tête d’une fonderie de moyenne importance appelée Bow Rail Works, qu’il s’est empressé de rebaptiser Ferris Ironworks. Au cours de la décennie suivante, la moyenne d’âge des employés de Ferris n’a cessé de diminuer, ce qui était un moyen commode à l’époque de lutter contre l’épuisement et la consomption, dont plusieurs employés de Ferris sont morts, indiquent les archives de la police

Crawford Starrick acheta la fonderie en 1862 pour l’intégrer à son vaste empire, et Ferris est devenu riche. Ferris apparaît sur les archives d’une association caritative de Croydon, ville voisine, et sur ceux du bordel local.

En février 1868, Ferris, après s'être occupé du cas d'un enfant ouvrier blessé par la chute d'une plaque en acier, retourna dans son bureau. Il y dicta une lettre à sa secrétaire informant le Grand Maître qu'il avait trouvé une source de minerai de fer qui générerait d'importants profits pendant des années et fournirait les matières premières nécessaires à la fabrication de plusieurs trains. La lettre terminée, il s'inquiéta de l'état de santé du père de sa secrétaire.

Quelques instants plus tard, l'Assassin Jacob Frye élimina Ferris pour son implication dans les projets de Starrick. Avant de mourir, le Templier se moqua du refus des Assassins britanniques de frapper à Londres. Jacob essuya ensuite le sang de sa victime à l'aide d'un mouchoir avant de s'enfuir.

Dernières paroles

  • Jacob: C'est terminé.
  • Ferris: Oh ! Et que crois-tu avoir accompli, petit ? Tu as desserré un écrou de la machine de Starrick, un gros écrou... mais ça ne changera rien !
  • Jacob: Ton Grand Maître sera vaincu.
  • Ferris: Les Assassins ne deviendront jamais les maîtres de Londres. Le mécanisme que nous avons conçu est en marche depuis un siècle et il tournera encore dans le prochain millénaire. Il est le cœur même de cette ville.
  • Jacob: Nous arracherons Londres de vos griffes.
  • Ferris: Depuis Croydon ? Tu rôdes dans l'ombre tel un couard. Tu échoueras.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard