Fandom

Assassin's Creed

Robert de Sablé

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngTempliers.pngAC1icon.pngCSbookicon.pngACMicon.png
"Je vais t'épargner, mais uniquement pour que tu remettes un message à ton Maître. Lui et ses semblables doivent renoncer à la Terre Sainte. Je lui conseille d'en partir tant qu'il le peut encore. Restez, et vous mourrez tous !"
Robert à Altaïr, 1191.[src]


Robert de Sablé (inconnu – 1191) était un croisé issu de la noblesse angevine, ainsi que le onzième Grand Maître de l'Ordre des Templiers, en 1191.

Il participa à la Troisième Croisade en tant que lieutenant de Richard Ier, commandant en chef des croisés, et tenta à plusieurs reprises d'éradiquer les Assassins levantins.

Biographie

Début de vie

Robert naquit dans une puissante famille française, probablement à Anjou, ce qui lui valut plus tard d'acquérir les titres de seigneur de Sablé et baron du Maine. Il passa également plusieurs années dans la cour anglaise où il se lia d'amitié avec Richard Cœur de Lion.[1]

Grand Maître des Templiers

Lorsque Richard, devenu roi d'Angleterre, partit en croisade pour reconquérir Jérusalem en 1190, Robert se rallia rapidement à lui et devint l’un de ses plus proches conseillers. Mais de Sablé n’était pas un croisé ordinaire. Peu après son arrivée en Terre Sainte, il s'intéressa à l'Ordre des Templiers, qui était resté sans chef depuis au moins deux ans.

Il fut alors élu le onzième Grand Maître, en 1191. Son objectif était d’exploiter le chaos de la guerre pour s’emparer de la région au nom des Templiers et entamer la construction de leur Nouveau Monde.[1]

À la recherche du Fragment d'Éden

"Il faut franchir cet obstacle avant l'aube ! Plus vite nous en aurons fini, plus vite nous ferons route vers Masyaf, pour châtier ces renégats !"
– Robert ordonnant à ses hommes de récupérer l'Arche d'alliance.


En juillet 1191, accompagné d’une poignée de soldats, Robert s’infiltra à Jérusalem pour fouiller les ruines du temple de Salomon, sous le Mont du Temple, et découvrir la Pomme d’Eden. Au moment où ils mettaient la main sur l’artefact, ils furent surpris par trois Assassins menés par Altaïr Ibn-La'Ahad.

Ce dernier tenta de l'assassiner avec sa lame secrète, mais le Templier le repoussa et ses hommes tuèrent l’un de ses compagnons, Kadar Al-Sayf. Cependant, le troisième homme, Malik Al-Sayf, vola la relique et parvint à regagner la forteresse des Assassins à Masyaf, leur base.[2]

Siège de Masyaf

Second Siège de Masyaf Croisés.png

Robert et ses hommes devant la forteresse

De Sablé poursuivit Altaïr jusqu’à la place forte, nichée au sommet des montagnes, où un traître ouvrit la porte à ses troupes, qui dévastèrent alors la ville, massacrant citoyens et Assassins.

Une fois devant la forteresse, de Sablé apostropha Al Mualim, le Mentor des Assassins, qui appartenait secrètement aux Templiers. Il lui ordonna de rendre la Pomme, mais Al Mualim décida de trahir les Templiers et de s’accaparer le pouvoir de l’artefact. Le Mentor des Assassins fit donc signe à Altaïr de déclencher un piège qui força de Sablé et ses soldats à quitter le village.[2]

Traque des Neuf

À la suite de ces événements, Al Mualim manipula Altaïr pour qu’il élimine les membres des Templiers en Terre Sainte, des Croisés et des Sarrasins que Robert avait recruté pour garder le secret du trésor, et le Mentor lui fit croire que c'était une mission de rédemption et le seul moyen de regagner son rang de Maître Assassin.

Une fois huit de ces cibles assassinées, il l'envoya affronter de Sablé en personne, à Jérusalem. Mais, s’attendant à l’attaque, ce dernier avait envoyé son intendante, Maria Thorpe, vêtue de sa propre armure, qui fut épargnée par l'Assassin, car elle n'était pas sa cible.[2]

Mort

Assassinat Robert II 8.png

De Sablé tentant de se justifier auprès de Richard

Pendant ce temps, il rejoignit Richard Cœur de Lion à la bataille d'Arsouf, espérant instrumentaliser les meurtres d’Altaïr pour convaincre Richard et Saladin de faire la paix et de s’unir contre les Assassins. Altaïr le traqua et tenta de dénoncer ses réelles intentions à Richard.

Ne sachant qui croire, le roi demanda aux deux hommes de s’affronter en duel et s’en remit à Dieu pour faire triompher la justice. De Sablé fut vaincu. Malgré ses blessures, il révéla la trahison d’Al Mualim à Altaïr avant de mourir.[2]

Personnalité

Altair robert lame.png

De Sablé stoppant Altaïr

Manipulateur, Robert était très compétent pour recruter des hommes en leur promettant un rang élevé dans le Nouveau Monde. Il gagna rapidement la confiance de Richard, tout en préparant sa chute dans l'ombre.

C'était un fin stratège, notamment lorsqu'il essaya de déjouer le plan d'Al Mualim visant à tuer tous les Templiers pour au final le retourner contre les Assassins. Combattant brillant et robuste, Robert était en mesure de rivaliser avec Altaïr, ce qu'il fit facilement en stoppant l'Assassin et en l'envoyant dans le décor dans le Temple de Salomon.

Toutefois, il n'hésita pas à détourner certaines règles du code des Templiers, notamment celle interdisant le rapprochement avec les femmes. Cette attitude lui valut le mépris de certains de ses confrères Templiers, dont son successeur, Armand Bouchart.

Dernières paroles

Robert Assassinat II 10.png

Les derniers instants de Robert

  • Altaïr: C'est terminé. C'en est fini de toi, et de tes machinations.
  • Robert: Tout cela te dépasse. Tu n'es qu'une marionnette. Il t'a trahi, mon garçon, tout comme il m'a trahi.
  • Altaïr: Sois plus clair, Templier, ou tais-toi !
  • Robert: Il t'a ordonné de tuer neuf hommes, c'est cela ? Ceux qui gardaient le secret du trésor.
  • Altaïr: Et alors ?
  • Robert: Le trésor n'a pas été découvert par neuf personnes. Pas neuf, mais dix.
  • Altaïr: Dix ?! Ceux qui connaissent le secret doivent mourir. Donne-moi son nom !
  • Robert: Un homme de ta connaissance. Il ne fait aucun doute que tu seras plus réticent à prendre sa vie que la mienne.
  • Altaïr: Qui ?!
  • Robert: Il s'agit de ton Maître, Al Mualim.
  • Altaïr: Mais il n'est pas Templier !
  • Robert: D'après toi, d'où tient-il toutes ces informations ? Il sait tout de nous, ce à quoi nous aspirons, où nous trouver, combien nous sommes !
  • Altaïr: Il est le Maître des Assassins !
  • Robert: Oui. Et un fieffé menteur. Toi et moi ne sommes que deux pions dans son jeu. Mais après ma mort, tu seras tout seul. Penses-tu qu'il te laissera vivre, maintenant que tu le sais ?
  • Altaïr: Je ne m'intéresse pas au trésor.
  • Robert: Ah, mais lui, si ! La seule différence entre ton maître et moi, c'est que lui n'est pas disposé à partager.
  • Altaïr: Non...
  • Robert: Quelle ironie, n'est-ce pas ? Que moi, ton plus grand ennemi, je t'ai évité le pire. Mais maintenant, tu vas prendre ma vie et, par la même occasion, mettre fin à la tienne.

Notes

  • Il est inspiré d'un chevalier réel, Robert IV de Sablé, qui fut lui aussi Grand Maître de l'Ordre du Temple de 1191 à sa mort. Mais contrairement à Assassin's Creed, le "vrai" Robert est décédé en 1193, bien après la bataille d'Arsouf.
    • De plus, dans l'Encyclopédie, il est nommé Robert IV de Sablé.
  • Robert de Sablé est le personnage le plus grand de taille dans le premier opus.
  • Dans Assassin's Creed IV: Black Flag, en mode présent, on peut apercevoir un tableau le représentant avec une tenue noire.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard