Fandom

Assassin's Creed

Robert Fraser

4 651pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Abstergo.pngACROicon.png


Robert "Bob" Fraser (NC – 2014) était un analyste, dessinateur et programmeur œuvrant pour Abstergo Entertainment. Il fut chargé de revivre la mémoire génétique du rétro-sujet n°44412, Arno Dorian, un Assassin français ayant opéré lors de la Révolution, grâce à Helix, la nouvelle itération de l'Animus. Sous la supervision de Melanie Lemay et Aiden St. Claire, son travail consistait à stocker et analyser toutes les informations concernant cet Assassin afin de créer un programme de divertissement dans la lignée des précédents succès de l'entreprise, Pirates de Cauchemars et Diables des Caraïbes.

Par extension, les informations qu'il recueillit agrémentèrent les connaissances de l'Ordre des Templiers.

Fraser était très prometteur et réussit à rassembler en à peine deux mois une gigantesque quantité d'informations. Il fut cependant victime d'un important effet de transfert et peut-être à demi consenti. Il effaça toute la sauvegarde des fichiers, brûla son dossier ainsi que ceux qu'il avait déjà remis à ses collègues, puis contacta les Assassins contemporains avant d'être éliminé à Paris par les Templiers.

Sa descente aux enfers est relatée dans ce qu'il reste de son dossier.

Biographie

Fin juin 2014

Robert Fraser entra à Abstergo Entertainment Montréal. On lui présenta l'entreprise ainsi que son sujet d'étude et la technologie Helix. Il commença son investigation et rassembla toutes les informations possibles sur le lieu, l'époque et le peu que l’on savait d’Arno Dorian.

Puis, il commença à revivre les souvenirs de ce dernier. Son enfance, sa rencontre avec Élise de la Serre, et l'assassinat de son père, Charles Dorian.

D'après les mémoires revécues, Fraser rédigea des fiches d'informations qu'il illustra de portraits.

Il créa des dossiers sur Benjamin Franklin, Louis XVI et Marie-Antoinette. À cette époque, Fraser commença à jouer aux cartes, notamment au "Pharaon", avec ses collègues et gagnait trop souvent pour ne pas tricher.

Début juillet 2014

Fraser remit un premier rapport détaillé du début de la vie d'Arno à ses supérieurs. Ils remarquèrent, outre la masse du travail faite en très peu de temps, que Fraser prenait très à cœur tous lés événements ressentis par Arno et prenait toujours son parti. Fraser nota avec une précision extrême les émotions d'Arno à la mort de son père, l'attachement sentimental qu'il avait pour sa montre à gousset, ses sentiments naissants pour Élise de la Serre à l’âge adulte et l'horreur de l'embastillement.

Après la mémoire de l'entrée dans la Confrérie, ses supérieures lui conseillèrent de consulter une psychiatre, Victoria Bibeau, qui travaillait pour Abstergo.

11 juillet 2014

Robert Fraser détruisit son moniteur sous le coup de la colère et quitta sa petite amie. Il commença alors à correspondre avec sa psy.

14 juillet 2014

Victoria,

Ça recommence. Je sais que vous, comme les autres, allez me dire que ce ne sont pas vraiment mes souvenirs, mais l'effet est le même. Je sens le parfum des framboises, la texture de la croûte sur ma pâtisserie préférée. Je me rappelle chaque genou écorché, chaque arbre escaladé, chaque instant passé avec elle.

Ils s'invitent dans mes rêves à présent. Toujours Élise qui rit et me fait signe de la suivre. J'ai quitté Anna hier. Je n'ai plus envie d'elle, je ne désire que cette rousse enjouée. Amie, complice.... comment pourrais-je vivre sans elle ? Je suis fou d'elle, passionnément amoureux d'une fille morte depuis au moins deux-cents ans. Mais quelle bêtise... Et pourtant, c'est vrai. Elle est mon âme sœur. Je le sens...

Vous devriez me faire retirer cette étude. Je ne peux plus retourner dans le fauteuil. Sans quoi je deviendrai vraiment Arno. Parfois, je me demande si ce n'est pas déjà le cas. Si ça n'a pas toujours été le cas.

Robert

Malgré les avertissements de Victoria Bibeau, Melanie Lemay considéra que Fraser devait poursuivre son travail car ce genre de situation débouchait sur des revers ou des "percées révolutionnaires".

Robert Fraser continua donc et explora la suite de la vie d’Arno, sa rencontre avec les grands personnages de la révolution tels que Mirabeau, Robespierre, Napoléon, et François-Thomas Germain. Il rassembla de nombreuses informations et retranscrit l'ambiance de ce qu'il vivait par le biais de dessins.

Il rédigea notamment un dossier sur les frères Montgolfier et leur aréostat, qu'il conclut par la note: "On imagine mal aujourd’hui, alors que le vol est si ordinaire, l’impact de cette invention. La première fois qu’on quitte la terre, en silence, dans les bras ce celle qu’on aime…"

Sur les conseils de Victoria Bibeau, il commença à écrire si le transfert devenait trop important. Il s'adressait parfois à Élise, lui disant qu’il faudrait quitter les deux sociétés secrètes et fuir loin d’ici.

A ce moment il commença également à souffrire de tremblement essentiel des mains.

Fin juillet 2014

De plus en plus épris d’Élise de la Serre, Fraser mais perdant peu à peu contact avec la réalité. Ses visions prirent de l'ampleur, et il se mit à voir Paris en compagnie d'Assassins à d'autres époques que la Révolution, comme la première exposition universelle de 1889.

Inquiète, Melanie Lemay lui ordonna de prendre un congé maladie.

30 juillet 2014

Les hallucinations de Robert Fraser semblaient alors s'estomper. Dans une lettre adressée Melanie Lemay, il fait part de son désir de réaffectation au projet Arno Dorian. Il lui écrivit être devenu parfaitement capable de distinguer ce qu’il voyait dans Helix et la réalité. Melanie Lemay l'accepta de nouveau dans l'entreprise, et Fraser se replongea dans les derniers secrets de la vie d'Arno Dorian. Toutefois, il venait de transmettre son dernier compte-rendu.

J’ai fini ma "mission". Je n’ai plus aucune raison d’être, moi, Robert Fraser. Elle a disparu. Mon Élise est morte, de la façon qu’elle avait toujours désirée, au service de sa quête de vengeance. Je la désirais plus que je ne voulais me venger. Mais elle… Elle m’aimait. Elle m’aime. Elle m’aimait... ? Je ne sais plus quel temps utiliser. "Reviens-moi",  m’a-t-elle dit un jour. Élise, ma chérie, savais-tu déjà alors que je reviendrais effectivement ?

Ta leçon s’attarde sur mon esprit, comme l’odeur de ton parfum sur ta lettre. Et cette leçon est qu’il est facile de mourir, tant que l’on peut être vengé.

Je sais à quoi je servais vraiment. À quoi sert l’Animus. Victoria me l’a dit. Elle m’a dit exactement ce que je devais faire pour me venger des Templiers qui ont tué Elise. Ils s’en sont pris à Victoria, et bientôt ce sera mon tour. Mais je peux quand même le faire.

Si j’étais un véritable Assassin, j’emploierais les ombres, ou je me cacherais en pleine lumière. Mais je ne suis qu’un employé d’un développeur de jeux vidéo. Mon acte de rébellion doit être différent et permanent.

Je vais te revenir, Élise. Mais pas tout de suite. Lorsque j’aurais accompli tout ce que je pourrais, avec ce faible cerveau de Robert Fraser. J’y retourne, une dernière fois. Je m’y connais en ordinateurs, et Victoria m’a dit quoi faire avec... avec Arno. Je n’en réchapperai pas, et cela n’a aucune importance. Parce qu’ensuite, je serais avec toi, mon cœur.

Je t’aime

Note :

Une rapide référence est faite à Robert Fraser dans la correspondance d'Abstergo à débloquer de Assassin's creed Unity . Mélany Lemay dit que ça s'est 'mal terminé " avec le dernier analyste.

Dossier de Robert Fraser


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard