FANDOM


Assassins.pngAC3icon.pngACROicon.pngFbookicon.png
"C'est bon d'être de nouveau en mer ! Mais ce ciel ne me plait pas beaucoup."
– Faulkner à Connor lors de leurs investigations à Martha's Vineyard, 1773[src]

Robert "Bobby" Faulkner (1715 – NC) était un marin vétéran et le quartier-maître de l'Aquila sous le capitanat de Ratonhnhaké:ton. Même s'il représente la quatrième génération de marins dans sa famille, il est le premier à avoir été recruté dans la Confrérie des Assassins.

Biographie

Jeunesse

Il débuta dans la Royal Navy, mais sa carrière plafonna assez rapidement (en partie parce qu'il n'avait pas assez d'argent pour acheter un brevet d'officier) et il quitta la marine du roi pour rejoindre la Compagnie anglaise des Indes orientales. Faulkner était un marin très apprécié qui avait la réputation de savoir tenir son équipage et disposait d'un don étrange pour éviter les ennuis, mais aussi prédire le temps. Que ce fut le fruit de ses années d'expérience ou d'un talent mystérieux, Faulkner sentait l'approche de la tempête (ou du calme) et savait en tirer profit[1].

Durant sa période à Halifax, où il travaillait comme marchand, Faulkner servit aux côtés de David et Richard Clutterbuck à bord du Stalwart et avait une relation avec Amanda Bailey[1]. À cette époque, lui et son équipage furent sauvés par l'Aquila et Achilles Davenport, le Mentor de la Confrérie coloniale des Assassins. Impressionné par la qualité du navire et reconnaissant envers Achilles, il offrit son aide, créant une route maritime entre la Confrérie coloniale et les différentes branches européennes des Assassins, aidé par le Chevalier de la Vérendrye[2].

En 1751, il commença à enquêter sur deux compagnies maritimes françaises très puissantes – appartenant aux familles Lévesque et de l'Isle – qu'il suspectait d'être affiliées aux Templiers. Il s'inquiéta de l'avenir, et partagea ses craintes avec le Chevalier[2].

En 1753, Faulkner fut officiellement recruté dans la Confrérie pour devenir le second de l'Aquila, ce qui l'amena à quitter brutalement ses amis. Il servit à bord pendant quinze ans, reportant sans cesse sa nomination au poste de capitaine. Cela lui fut proposé à plusieurs reprises, mais il retarda toujours l'échéance, sans pour autant en indiquer les raisons[1].

Dans les années 1760, les Templiers – menés par Haytham Kenway – lancèrent une vaste purge de la Confrérie coloniale, culminant avec la quasi-destruction de l'Aquila en 1768. Il le fit remorquer jusqu'à son point de mouillage, au Domaine Davenport, et noya son chagrin dans l'alcool, vivant dans une petite cabane face au rivage[1].

Apprentissage de Connor

"Je croyais qu'il était là pour remettre de l'ordre ! Mais il n'a pas l'air d'avoir beaucoup vu du pays !"
– Faulkner à Achilles après avoir réalisé l'inexpérience de Connor en matière maritime, 1770[src]

Deux ans plus tard, Achilles présenta Faulkner à sa nouvelle recrue, Connor. Ce dernier venait de recruter Godfrey et Terry, deux bûcherons qui pourraient fournir le bois nécessaire à la réparation de l'Aquila. Six mois plus tard, une fois le navire réparé, Faulkner recruta un nouvel équipage et emmena Connor à bord pour lui apprendre à manœuvrer un navire[1].

ACIII La manière forte 3.png

Faulkner avec le jeune Connor

Ils mirent le cap sur Martha's Vineyard pour acheter des canons et recruter des officiers canonniers. Faulkner retrouva ainsi Amanda, David et Richard, et recruta les deux derniers. Cependant, Connor remarqua les Templiers Nicholas Biddle et Benjamin Church, attablés tout près, et manqua de provoquer une bagarre avec eux[1].

Faulkner et Bailey désamorcèrent la situation en quittant les lieux. Faulkner apprit ensuite à Connor à se servir des canons et des canons sur pivot. Cependant, alors qu'ils reprenaient le chemin du Domaine, ils furent attaqués par des frégates anglaises, constituant le baptême du feu de Connor en mer[1].

Trois ans plus tard, ils firent de nouveau voile jusqu'à Martha's Vineyard après des rapports témoignant de canonnières menaçant des navires marchands. Connor et Faulkner escortèrent ainsi un navire marchand tout en détruisant les canonnières venues l'attaquer. Ils firent ensuite face à un blocus de mines navales : Faulkner conseilla au jeune capitaine de tirer sur les mines pour en tirer profit. Ils découvrirent ensuite que le Fort Phoenix, sensé être abandonné, avait été réinvesti, et malgré des tirs de mortiers soutenus, l'Aquila parvint à détruire le fort. Faulkner en vint à la conclusion que les Templiers étaient derrière ces raids, puis Connor suggéra de rentrer à la maison pour rassembler les éléments ensemble[1].

C'est également en 1773 que Connor débuta sa chasse au trésor de William Kidd. Au cours de ces voyages, l'Aquila resté amarré au large et Faulkner et Connor s'installaient dans une petite barque afin d'emmener ce dernier là où il devait aller. Le premier indice menant au trésor du capitaine Kidd se trouvait à Fort Wolcott : Connor infiltra le fort et localisa une partie de la carte au trésor, tandis que Faulkner regagna l'Aquila et ordonna à ses hommes d'attaquer le fort pour permettre au capitaine de s'enfuir[1].

Faulkner accompagna également Connor sur l'Île Dead Chest, un an plus tard, toujours dans le cadre de la chasse au trésor de Kidd, puis dans les ruines de Cerros, cette fois pour trouver le coutelas de Kidd[1].

Révolution américaine

"De second chez les Anglais, il devient le capitaine d'un fleuron de la marine coloniale. Ça ne tient pas debout."
– Faulkner sur l'ascension de Biddle, 1776[src]
ACIII Le sauvetage 6.png

Faulkner, Connor et Amanda à bord de l'Aquila

En 1776, Faulkner et Connor firent voile jusqu'à Nantucket. Ils retrouvèrent Amanda Bailey, qui les informa que Biddle, maintenant capitaine du USS Randolph, attaquait la côte. L'Aquila navigua dans une tempête pour sauver un navire marchand attaqué par le Randolph et sa flotte[1].

Après le sauvetage, ils prirent le Randolph en chasse, mais furent attaqués par des frégates anglaises. Après les avoir coulé, leur retard sur le Randolph et la tempête les forcèrent à partir. Faulkner ne comprenait pas pourquoi Biddle, un Patriote, travaillait pour le compte des Anglais, mais Connor comprit qu'il les manipulait pour convaincre le Congrès Continental de renforcer la marine[1].

Plus tard dans l'année, l'Aquila navigua jusqu'aux Caraïbes pour escorter un navire de ravitaillement français, La Belladonna. Le Randolph était son escorte originelle, mais le navire avait subitement abandonné le vaisseau français. Les britanniques passèrent rapidement à l'attaque, leur man-o-war parvenant à démâter La Belladonna. Le navire Assassin aborda le man-o-war et Connor interrogea son capitaine, un Templier qui avait été chargé d'attaquer La Belladonna par Biddle. Lorsque Connor aperçut le Randolph, Faulkner ordonna de passer à l'attaque, mais le capitaine annula immédiatement cet ordre, ne pouvant pas laisser La Belladonna sans défense[1].

En 1776, l'Aquila voyagea également dans le Passage du Nord-Ouest et en Jamaïque, où Connor trouva deux nouveaux morceaux de la carte au trésor de Kidd. En regardant la carte complète, Robert réalisa que le trésor était localisé sur l'Île Oak, une île sans importance particulière que Faulkner avait déjà longé un certain nombre de fois auparavant. Quand ils y accostèrent, Faulkner était nerveux à l'idée que Kidd s'était donné beaucoup de mal à cacher son trésor sur une île aussi reculée. Lorsque Connor découvrit le puits dans lequel le trésor était caché, ils furent attaqués par des loups : Faulkner s'enfuit, mais le capitaine les élimina rapidement[1].

Ils décidèrent d'utiliser des explosifs afin d'ouvrir le puits et, une fois celui-ci ouvert, Connor y plongea. Quand il finit par sortir d'une grotte, Faulkner fut déçu de ne le voir sortir qu'avec une simple pièce. Cependant, quand il sortit sa bouteille pour s'abreuver, la pièce émit un champ d'énergie qui lui arracha la bouteille des mains, et Connor comprit que Kidd possédait en réalité un Morceau d'Éden[1].

En 1778, Faulkner vogua jusqu'en Martinique avec Connor et son père, Haytham Kenway, pour trouver Benjamin Church, qui avait volé des fournitures de l'Armée continentale à Valley Forge. Au cours du voyage, Bobby défendit fréquemment Connor face à l'attitude critique et dédaigneuse de son père vis-à-vis de sa façon de naviguer. Une fois que l'Aquila est mis le navire de Church hors d'état de combattre, Faulkner s'aperçut que Haytham avait poussé Connor pour prendre la barre, et en avait profité pour cogner le navire de Church. Faulkner n'y prêta pas attention et continua à distiller ses ordres à ses hommes, les incitant à attaquer[1].

ACIII Le repaire de Biddle 8.png

Faulkner demandant à Connor pourquoi avait-t-il abandonné le Randolph

La même année, l'Aquila localisa également le Randolph, parvenant à l'aborder et laissant le soin à Connor d'assassiner Biddle. Cependant, Connor accéda à la dernière volonté de Biddle en coulant son navire, ce qui déplut à Faulkner, qui considérait cela comme un gâchis. Néanmoins, il encouragea le capitaine à laisser l'équipage fêter cette grande victoire[1].

Faulkner navigua aux côtés de Connor lors de la Bataille de la Chesapeake. L'Aquila avait reçu l'ordre de tenir la baie avec deux autres navires jusqu'à ce que l'Amiral de Grasse revienne avec une flottille plus large. Toutefois, ses alliés furent coulés, et les canons du navire furent détruits par un man-o-war[1].

À l'incrédulité de Robert, Connor percuta le navire, sauta à bord, élimina le capitaine et fit sauter leur réserve de poudre, avant de regagner le navire juste avant que l'autre n'explose. Robert tança alors amicalement le capitaine, le traitant de "fou furieux", au moment-même où la flotte française arrivait[1].

Réalité alternative

ACIII L'Aquila reprend son envol 7.png

Faulkner avec Ratonhnhaké:ton et Franklin

Dans une réalité alternative dans laquelle George Washington utilisait la Pomme d'Éden pour devenir un roi tyrannique, Faulkner résidait à Boston, noyant son chagrin dans l'alcool après la confiscation de l'Aquila par Benjamin Franklin. Cependant, Ratonhnhaké:ton et ce même Franklin lui rendirent visite, le poussant d'ailleurs à essayer d'étrangler ce dernier. Ratonhnhaké:ton s'interposa, l'informant que Franklin collaborait désormais avec les rebelles, et qu'il retrouverait son navire[3].

Tandis que Ratonhnhaké:ton éliminait les tireurs qui surveillaient les quais et coupaient les cordes de l'Aquila, Faulkner recrutait un équipage. Ils attaquèrent les quais le lendemain, et se prirent possession du navire tandis que Connor se débarrassait des soldats de Washington. Ils finirent par tous s'échapper à bord, et voyagèrent jusqu'à New York pour confronter le roi[3].

L'Aquila fit face à la flotte de Washington dans la baie de New York, mais fut à court de poudre. Ratonhnhaké:ton ordonna à tout le monde de sauter et nager jusqu'au rivage, tandis qu'il précipitait le navire sur un man-o-war[3].

Personnalité et caractéristiques

Faulkner était un homme calme, respectueux et sage, mais il pouvait lui arriver, à de rares occasions, d'être coléreux. En tant que marin, Robert portait un vif intérêt à la navigation sur l'océan, aimant également chanter durant ses voyages. Malgré une connaissance très vaste de la navigation, Faulkner se sentait incapable d'assumer le rôle de capitaine, qui lui fut fréquemment proposé et qu'il reporta sans cesse, préférant assumer un rôle de second qui lui seyait mieux[1].

Au sein de la Confrérie, Faulkner fut une sorte de Mentor pour le jeune Connor, qui acquit un profond respect pour lui[1].

Équipement et capacités

Marin expérimenté, Faulkner possédait une habileté exceptionnelle à naviguer à travers l'Atlantique. Sa grande perspicacité et ses vastes connaissances lui valurent d'être nommé second de l'Aquila. De plus, ses talents commerciaux permirent la création d'une route entre la Confrérie coloniale et les différentes branches européenes[2]. En combat, Faulkner maniait un coutelas[1].

Galerie

Notes

  • Après la destruction du Randolph, Faulkner peut être entendu en train de chanter "Wild Rover", une chanson du folklore irlandais écrite au XVIe siècle.
  • Pour des raisons inconnues, Robert Faulkner n'assista pas aux funérailles d'Achilles.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard