Fandom

Assassin's Creed

Reginald Birch

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Templiers.pngAC3icon.pngACROicon.pngFbookicon.pngBFbookicon.png
"Messieurs. J'ai entre les mains une clé. À en croire ce livre, elle nous ouvrira les portes d'une salle construite par Ceux Qui Étaient Là Avant."
– Reginald à l'Ordre du Rite britannique.[src]

Reginald Birch (1705 – 1757) était un fameux négociant de Londres, Grand Maître l'Ordre du Rite Britannique des Templiers, ainsi qu'un ami d'Haytham Kenway[1].

Biographie

Fils de négociant londonien, Birch débuta très jeune dans les affaires. Vers l'âge de vingt-cinq ans, il possédait déjà plusieurs navires s'occupant essentiellement du commerce du thé avec les Colonies d'Amérique[1].


Rencontre avec Haytham

Haytham FriendOfTheFamily Reginald.jpg

Reginald prêtait une attention particulière au jeune Haytham

Reginald était un membre du White's, un club de gentlemen connu de Londres. Il était aussi l'un des propriétaires du Providence, un navire marchand. Dans les années 1730, Edward Kenway présenta à Reginald son fils Haytham. Edward était un Assassin et Reginald un Templier. Malgré qu'ils étaient dans des camps opposés, Reginald et Edward Kenway étaient amis et le premier était l'administrateur des biens des Kenway ; de plus il était convenu que Reginald épouse dans un futur proche Jenny, la demi-sœur aînée d'Haytham. Le jour de son dixième anniversaire, le jeune Haytham perdit malheureusement son père dans une attaque de nuit, quand des individus décidés à attenter à la vie de l'Assassin réussirent leur entreprise mais aussi enlevèrent Jenny.
Haytham TheSearchForJenny chateau champagne.jpg

Le château en Champagne, quartier général français de Birch

Après les enterrements des domestiques morts dans l'attaque et d'Edward, la mère d'Haytham, Tessa Kenway, n'avait plus la force ni le courage d'élever son fils et le confia à l'administrateur de la famille. Reginald prit en mains l'éducation d'Haytham, en l'emmenant faire le tour de l'Europe. Il continua d'instruire le jeune garçon dans tous les domaines, littéraires, linguistiques et mathématiques, etc. et l'entraînement martial que lui prodiguaient déjà ses précepteurs et son père, dans un château situé en Champagne, en France[2].

Voyage en Forêt Noire

Douze ans plus tard, en 1747, Haytham s'était élevé au rang de Chevalier de l'Ordre des Templiers, à l'instar de Reginald. Le jeune homme s'était spécialisé dans l'assassinat et revenait d'Espagne où il avait récupéré un journal codé sur sa dernière victime, Juan Vedomir, un Templier qui avait retourné sa veste. Reginald essaya de le décoder mais sans succès. Il révéla que ce journal pouvait les aider à trouver une sorte de sanctuaire de Ceux qui étaient là avant, des êtres qui précédèrent les hommes dans la domination de la Terre. Mais Haytham ne croyait pas vraiment à ce qu'il considérait alors comme des contes et ils se concentrèrent sur un autre objectif dans l'immédiat : Haytham avait réussi à retrouver la trace de l'ancien majordome de son père, qui avait été forcé à participer à l'attaque de la maison des Kenway douze ans plus tôt. Ce dernier se cachait en Forêt-Noire, dans l'actuelle Allemagne. Après des jours de cheval, ils atteignirent leur destination et retrouvèrent le malheureux mort sous la torture dans sa cabane. Alors qu'Haytham s'était lancé à la poursuite des deux tortionnaires, Reginald s'en retourna en France, après avoir apprit qu'Haytham restait quelques temps aux Provinces-Unies dans le régiment d'Edward Braddock, un compagnon Templier[2].


La briseuse de codes

Quelques six ans plus tard, en 1753, Reginald et Haytham se retrouvèrent de nouveau à Londres, se retrouvant au White's à partager une bière. Alors qu'Haytham faisait part des mauvais comportements de Braddock qui se comportait en véritable tyran et qu'il considérait que le général britannique s'éloignait de l'Ordre, son aîné lui confia une nouvelle mission : récupérer un jeune homme nommée Lucio Albertine, le fils d'une femme Assassin qui était spécialisée dans le décryptage de codes en tout genre, une certaine Monica. En effet, celle-ci refusait d'obtempérer à moins que les Templiers ne lui ramènent son fils qui se cachait en Corse. Haytham s'y rendit donc et remplit sa mission avec succès, et les deux amis se retrouvèrent quelques mois plus tard au château de Champagne. Alors que Reginald était furieux qu'Haytham mettait en péril sa mission effectuée et compromettait leur quartier-général français par sa présence s'il était suivit, le plus jeune était quand à lui en opposition avec son aîné qui lui cachait souvent des choses et aussi au sort qu'il allait réserver à l'Assassine et à son fils. Finalement, Reginald obtint le départ d'Haytham en lui promettant d'épargner les deux prisonniers mais à partir de ce jour-là, leur amitié se refroidit, le premier considérant son ancien apprenti comme désobéissant et le second considérant son aîné comme un menteur[2].


L'amulette

En 1754, Reginald et Haytham se retrouvèrent encore une fois à Londres, Reginald ayant l'air d'avoir laissé coulé de l'eau sous les ponts, comme s'il n'y avait jamais eu de dispute entre eux. Les deux Templiers se rendirent au Théâtre Royal récupérer un artéfact détenu par Miko, un Assassin, et le tuer. Pendant que Reginald regardait la pièce qui était jouée[3], Haytham se rendit dans la loge au balcon de l'Assassin, le tua et lui vola une mystérieuse amulette.
Reginald et Haytham s'en retournèrent à la cache des Templiers. Birch inspecta l'amulette mais n'y trouva rien de concret. Il appela John Harrison pour lui demander les résultats de ses recherches, qui révélèrent qu'un temple bâti par la Première Civilisation se trouvait quelque part en Amérique. Reginald envoya alors Haytham sur place pour le découvrir, faisant affréter son navire le Providence aussitôt pour Boston[1].


Bas les masques

En 1757, Reginald revit Haytham qui lui fit un court rapport sur la situation dans les Colonies d'Amérique, ce dernier mentant à son mentor sur la situation du Grand Temple découvert sur les terres des Mohawks.

Puis quelques mois plus tard, alors qu'il se terrait dans le quartier général français de Champagne avec John Harrisson et d'autres, Reginald fut débusqué par Haytham et sa sœur Jenny Scott rescapée du Moyen-Orient. Birch avait comprit que son ancien élève découvrirait la vérité, que c'était lui qui avait commandité le meurtre d'Edward Kenway et l'enlèvement de Jenny. Après s'être débarrassé de tous les Templiers présents, Haytham s'apprêta à ôter la vie à Reginald, mais c'est finalement Jenny qui le tua, obtenant sa revanche sur le traître[2].


Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard