Fandom

Assassin's Creed

Répliques cultes

4 633pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Realworld.pngAC1icon.pngAC2icon.pngACBicon.pngACRicon.pngAC3icon.pngACLicon.pngAC4icon.pngACUicon.pngACROicon.png
SuperMarioAuditore.jpg

Référence à Super Mario Bros.

Les répliques cultes sont des phrases ou dialogues prononcés dans les jeux par les personnages principaux et d'autres personnages secondaires ou encore de passants dans les villes.

Assassin's Creed

Altaïr Ibn-La'Ahad

Altaïr: Arrêtez, Templiers ! Nous n'êtes pas les seuls que le trésor intéresse.
Robert: Ah... Voilà pourquoi il nous manque un homme. Et que veux-tu, au juste ?
Altaïr: Ton sang.
– Altaïr à Robert de Sablé dans le Temple de Salomon.


Al Mualim: Oh, mon enfant, cela ne fait que commencer. J'ai ici une liste. Neuf noms y figurent. Neuf hommes qui doivent mourir. Ce sont de vrais fléaux. Des partisans de la guerre. Leur influence menace de pervertir cette terre. A cause d'eux, la Croisade continue. Trouve-les. Tue-les. C'est de cette façon que tu sèmeras les graines de la Paix. Pour notre terre, et pour toi-même. Ta rédemption est à ce prix.
Altaïr: Neuf vies en échange de la mienne.
Al Mualim: C'est une offre très généreuse. Que veux-tu savoir d'autre ?
Altaïr: Juste où je dois commencer.
– Altaïr entamant la Traque des Neuf.


Crieur public: Talal ne me dit que le strict nécessaire. Rien d'autre. C'est plus sûr comme ça.
Altaïr: Pour lui peut-être, mais pour toi, j'en doute fort.
– Altaïr avant d'éliminer un crieur public.


Crieur public: Je ne dirai rien !
Altaïr: Oui. Tu as raison.
– Altaïr avant d'éliminer un crieur public.


Crieur public: Cette conversation est terminée.
Altaïr: Pas si vite. Il me reste encore quelque chose à te prendre.
Crieur public: Ah oui, quoi ?
Altaïr: La vie.
– Altaïr avant d'éliminer un crieur public.


Altaïr: J'ai vu ce qui arrive à ceux qui essaient de s'élever au-dessus des autres.
Majd: Que leur arrive-t-il ?
Altaïr: Eh bien, je vais te le montrer.
– Altaïr avant d'assassiner Majd Addin.


Al Mualim: Tes agissements ont rendu Robert de Sablé très nerveux. Les hommes qui lui restent vont essayer de te démasquer. Ils savent que tu vas venir, l'homme au capuchon blanc. Ils te chercheront tous.
Altaïr: Ils ne me trouveront pas. Je ne serai qu'une lame dans la foule.
– Altaïr à son Maître.


Al Mualim: Quelle est-elle, cette vérité ?
Altaïr: Nous n'avons foi qu'en nous-mêmes. Nous percevons le monde tel qu'il est. Nous prions pour qu'un jour, l'humanité fasse de même.
Al Mualim: Et qu'est-ce que le monde ?
Altaïr: Une illusion. Nous pouvons nous y soumettre, comme beaucoup, ou la transcender.
Al Mualim: Pourquoi la transcender ?
Altaïr: Pour admettre que rien n'est vrai et que tout est permis. Les lois n'émanent pas du divin, mais de la raison. Je réalise maintenant que notre Credo ne nous ordonne pas d'être libres – il nous ordonne d'être sages.
Al Mualim: Comprends-tu maintenant pourquoi les Templiers sont une menace ?
Altaïr: Nous voulons dissiper cette illusion. Eux, s'en servir pour régner.
– Altaïr découvrant la véritable signification du Credo.


"Ne te cache pas derrière des mots, Malik ! Tu agites le Credo et ses préceptes comme un bouclier. Il nous cache des choses, des choses importantes ! C'est toi qui m'as dit qu'au lieu de savoir, il fallait supposer. Et bien, je suppose que cette affaire et plus complexe qu'il n'y paraît."
Altaïr.


"Mon épée déchire le voile de l'obscurité. Elle voit pour moi."
Altaïr.


Al Mualim: Impossible ! L'élève ne peut pas vaincre le maître...
Altaïr: Vous me l'avez appris. Rien n'est vrai, tout est permis.
– Altaïr assassinant son Maître.

Al Mualim

"L'imprévu fait partie de notre travail. C'est notre capacité à nous adapter qui fait de nous ce que nous sommes."
Al Mualim.


Altaïr: Mais pourtant, s'ils savaient... S'ils savaient que nous nous battons pour la paix...
Al Mualim: Alors ils n'auraient plus peur de nous. Et nous ne pourrions plus les atteindre.
– Al Mualim au sujet des Templiers.


Al Mualim: Sais-tu à quoi on peut reconnaître qu'un homme est fou ?
Altaïr: Il parle tout seul ? Il se flagelle ?
Al Mualim: Non. Tout simplement, il parle et il agit comme si le Mal n'existait pas.
– Al Mualim évoquant la folie humaine.


"Il y a une grande différence, Altaïr, entre la vérité qu'on voudrait nous faire croire et celle que nous percevons. La plupart des gens ne font pas la distinction. C'est la voie de la facilité. Le Haschischiun, lui, ne se laisse pas abuser. Il s'interroge."
Al Mualim.


"Comment peux-tu être à ce point aveugle, alors que c'est toi qui m'as ouvert les yeux ?"
Al Mualim à Altaïr.


Altaïr: Votre plan n'est rien d'autre qu'une illusion. Forcer les hommes à aller contre leur volonté !
Al Mualim: Est-ce vraiment moins réel que les fantômes que poursuivent les Sarrasins et les Croisés en ce moment ? Que la lâcheté de leur prétendu Dieu pour lequel les hommes vont jusqu'à s'entre-tuer ? Ils vivent déjà dans l'illusion. Je leur en propose une autre. Une autre moins sanglante.
Altaïr: Mais c'est à eux de faire leur propre choix.
Al Mualim: Un choix ? Se convertir ou passer pour un hérétique ?
– Al Mualim au sujet des Croisades.


"J'ai appliqué mon cœur à connaître la sagesse, et à connaître la sottise et la folie. J'ai compris que cela aussi, c'est la poursuite du vent. Car avec beaucoup de sagesse, on a beaucoup de chagrin. Et celui qui augmente sa science, augmente sa douleur."
Al Mualim citant la Bible avant de mourir.


Malik Al-Sayf

Altaïr: Paix et Sérénité, Malik.
Malik: J'y aspire mais tu me compliques la tâche.
– Malik voyant entrer Altaïr dans son bureau.


"Tu ne dois pas savoir, mais supposer. Tu dois prévoir d'éventuelles erreurs. Tu dois anticiper, Altaïr."
Malik.


"Repose-toi, et prépare-toi à ta guise, comme tu le fais habituellement avant un travail. Mais fais-le discrètement."
Malik.


Altaïr: Un bon Assassin doit faire en sorte que ses actes soient connus de tous.
Malik: Non ! Un bon Assassin doit garder le contrôle de ce qui l'entoure !
– Malik face au manque de discrétion d'Altaïr.


"Un homme est jugé par ses actions, Altaïr, non par ses distinctions."
Malik.


"Ne laisse pas la rancune obscurcir ton esprit. Nous savons tous deux où cela peut mener."
Malik.


"Je ne peux pas accepter tes excuses car tu n'es plus l'homme qui m'a accompagné dans le Temple de Salomon. Tu n'as plus rien à te faire pardonner."
Malik.


"Nous sommes unis. Nous partageons la gloire de nos victoires comme la douleur de nos défaites. Nous nous sommes rapprochés toi et moi. Nous sommes plus forts"
Malik.


Altaïr: Paix et sérénité, Malik.
Malik: C'est à ton courage que nous devrons notre salut.
– Malik se réconciliant avec Altaïr avant qu'il n'aille affronter Al Mualim.

Abu'l Nuqoud

"J'ai choisi d'embrasser une plus noble cause, d’œuvrer pour l’avènement d'un Nouveau Monde, où tous les hommes vivront côte à côte, en paix ! Malheureusement, ce monde se fera sans vous."
Abu'l Nuqoud empoisonnant ses invités.


Jabal

"Tu ne peux croire la parole d'un serpent, qui même mourant, produit encore du venin."
Jabal.


Sibrand

Altaïr: Vous avez renversé des cités, asservi des hommes, assassiné tous ceux qui sont contre vous !
Sibrand: J'ai exécuté des ordres, pour défendre une cause. Tout comme toi.
– Les dernières paroles de Sibrand.

Jubaïr Al Hakim

Jubaïr: Suis-je différent de ces précieux écrits ? Je suis moi aussi une source de savoir qu'au fond de toi tu désapprouves. Et pourtant, tu as bien hâte de m'éliminer.
Altaïr: Je le fais pour le bien de tous. C'est un petit sacrifice.
Jubaïr: Pourtant, ne sont-ce pas d'anciens écrits qui ont inspiré les Croisés ? D'anciens écrits qui ont mis Salah Al-Din et son armée dans une rage légitime ? Ces textes sont un fléau pour l'humanité car ils appellent la mort. C'est un petit sacrifice que je faisais moi aussi.
– Les dernières paroles de Jubaïr.

Richard Cœur de Lion

Richard: La question est difficile, je ne peux en décider seul. Il me faut l'avis de quelqu'un de plus sage que moi.
Robert: Merci.
Richard: Non, Robert. Il ne s'agit pas de vous.
Robert: De qui, alors ?
Richard: Du Seigneur.
– Richard en proie au doute.
"Notre venue dans ce monde se fait dans les cris et les pleurs, violents et instables. Voilà ce que nous sommes."
Richard.


Robert de Sablé

"Quelle ironie, n'est-ce pas ? Que moi, ton plus grand ennemi, je t'ai évité le pire. Mais maintenant, tu vas prendre ma vie et, par la même occasion, mettre fin à la tienne."
– Les dernières paroles de Robert de Sablé.


Assassin's Creed: La Croisade Secrète

Malik Al-Sayf

Altaïr: Peux-tu marcher, mon ami ?
Malik: Pour toi, oui, je peux marcher.
– Malik libéré de sa cellule.


"J'aurais du anticiper le complot d'Abbas. [...] Cela ne serait pas arrivé à un chef plus compétent et vigilant que moi. Cela ne te serait jamais arrivé, Altaïr."
Malik.


Assassin's Creed II

Ezio Auditore da Firenze


Vieri: "C'est ta famille qui appelle les gardes dès qu'elle a des ennuis, pas la mienne ! Codardo ! Tu as peur de ne pas être à la hauteur ?"
Ezio: "J'ai vu ta sœur tout à l'heure, et je peux t'assurer qu'elle m'a trouvé 'à la hauteur'."
– Ezio narguant Vieri de' Pazzi.


Federico: "Tu dois voir un médecin."
Ezio: "Ce n'est pas la peine. Et puis, je n'ai pas les moyens de le payer, ton médecin."
Federico: "Les femmes t'ont tout pris, on dirait..."
Ezio: "Oui, mais elles me l'ont bien rendu. Tu peux me prêter quelques florins... ou à toi aussi elle t'ont tout pris..."
– Ezio évoquant sa passion pour les femmes.


Ezio: "Est-ce que je peux entrer ?"
Cristina: "D'accord. Mais juste une minute."
Ezio: "Je n'ai pas besoin de plus."
Cristina: "En effet !"
Ezio: "Attends... Tu m'as mal compris."
– Ezio à la fenêtre de Cristina Vespucci.


Giovanni Auditore da Firenze

Giovanni: "Me croirais-tu aveugle et sourd, mon fils ? Je sais que tu t'es battu avec Vieri de' Pazzi, hier soir. Et qu'ensuite tu as rendu une petite visite à Cristina ! Ton comportement est inacceptable ! Tu... Tu... Tu me rappelles moi quand j'avais ton âge, mon garçon ! J'ose espérer que ces mésaventures ne vont pas t'empêcher de travailler..."
– Giovanni à son fils Ezio.


Uberto: "En l'absence de preuves irréfutables de votre innocence, je n'ai d'autre choix que de vous déclarer COUPABLE. Vous et tous vos congénères êtes par la présente condamnés... À MORT."
Giovanni: "C'est TOI le traître, Uberto, tu es l'un d'entre EUX ! Tu peux prendre nos vies aujourd'hui – mais nous prendrons la tienne en retour ! Je le jure !"
– Giovanni lors de son exécution.

Federico Auditore da Firenze

Federico: "Vous devez l'aider. Ce joli minois, c'est son seul atout !"
Ezio: "Fottiti !"
– Federico et Ezio auprès d'un médecin.


Federico: "On a vraiment la belle vie, petit frère."
Ezio: "La meilleure... Et puisse-t-elle ne pas changer."
Federico: "Et puisse-t-elle ne pas nous changer."
– Federico et Ezio au sommet de Santa Trinità.

Maria Auditore da Firenze

Maria: "Il a énormément de talent."
Ezio: "Je n'en doute pas."
Maria: "Pour profiter pleinement de la vie, il faut laisser sa créativité s'exprimer. Ah, si tu avais une vraie passion..."
Ezio: "Mais... j'ai de nombreuses passions."
Maria: "Je ne parle pas de femmes, Ezio."
Ezio: "Mère !"
– Maria évoquant les aventures tumultueuses de son fils.


Leonardo da Vinci

Leonardo: "La vérité, c'est que j'ai encore du mal a trouver ma vocation. J'aime la peinture, mais j'ai souvent l'impression que mon travail manque de... comment dire... de finalité. Tu comprends ce que je dis ? Je voudrais que ma contribution soit plus concrète. Plus directe. L'architecture, pourquoi pas ? Ou l'anatomie. Je ne peux pas me satisfaire de simplement reproduire le monde. Je veux le changer."
– Les ambitions de Leonardo da Vinci.

Paola

Paola: "Je comprends très bien que tu veuilles te venger, mais le Gonfaloniere est un homme puissant. Tu n'es pas un assassin, Ezio-"
Ezio: "Épargnez-moi vos discours..."
Paola: "... Mais tu pourrais le devenir."
– Paola formant Ezio.

Vieri de' Pazzi

Ezio: "Qu'est-ce que tu veux, Vieri ?"
Vieri: "Ah, je veux tellement de choses ! Un palais plus fastueux, deux nouveaux destriers, une plus jolie femme... Ah, j'oubliais. Et ta tête."
– Vieri menaçant Ezio à l'entrée de Monteriggioni.

Duccio de Luca

Duccio: "Si ta sœur avait mis moins d'empressement à protéger sa vertu, peut-être qu..."
Ezio: "Tu lui as brisé le cœur."
Duccio: "Et maintenant je vais te briser la mâchoire !"

Divers

"Alors, Dieu serait sous le Vatican?
-C'est plus plausible qu'un royaume dans les nuages?!"

  • Le voleur et la courtisane à qui Ezio remet une lettre au début de l'histoire:

"C'est toi Ezio, le fils de Giovanni?
- Non idiota, c'est son sosie qui passe par là!"

Un peu après: "T'inquète pas on est pas contagieux...je parle pour moi!" Et la courtisane lui donne un coup.

"Je suis architecte moi, pas faiseur de miracle! J'ai besoin d'argent!
- Et avec un peu plus d'argent?
- Alors tout devient possible!
- Mon oncle! Cet architecte me plaît!
- Il devient plus productif avec l'odeur de l'argent!"

  • Caterina Sforza à Ezio:

"J'avais un mari, il est mort.
- Mes condoléances.
- Je l'ai fait assassiner, ce bastardo!
- Hmm..."


Ezio Auditore

"On ne peut pas faire un assaut direct; et puis il faut être plus que deux... (Ezio regarde l'épée qui est un peu trop près de lui) Euh... plus que trois si on veut y arriver..."

  • Sous la Chapelle Sixtine, avant qu'Ezio et Rodrigo ne se battent, Ezio enlève ses armes et dit:

"Pas d'armes, pas de vielle babiole magique, on vas voir qu'est-ce que tu as dans le ventre vieux fou!"


Mario Auditore

Ezio: "Nous sommes nous déjà rencontrés ?"
Mario: "Tu ne me reconnais pas ? C'est moi ! Mario !"
– Mario retrouvant son neveu. Référence au jeu Super Mario Bros. ("It's a me, Mario!").

Caterina Sforza

"Tu peux les garder mes enfants ! j'ai tous ce qu'il faut pour en faire d'autres!" (dit-elle en levant sa robe)


Autres personnages

"Tu sais, ceux qui vont sur le terrain, les héros." (dit-il avec cynisme).

  • Un passant, alors qu'Ezio escalade un mur à toute vitesse:

"Il est en retard, et elle est sûrement très belle!"

  • Une passante, alors qu'Ezio escalade un mur:

"Lui au moins il a du cran, pas comme Alrigo!"

  • Un passant,alors qu'Ezio escalade un mur:

"je ne sais pas ce qu'il a bu,mais,j'y gouterai bien"

Assassin's Creed: Renaissance

"Aucun rose de Damas n'eut pu fleurer aussi bon"
– {{{2}}}

Assassin's Creed: Brotherhood

Dialogues

  • Bartolomeo qui appelle son épouse et Ezio:

"Pantasilea! Pantasilea!
- As-tu regardé sous la table?" (humour en référence à l'épée Bianca).

Phrases d'Ezio aux machines de Leonardo

  • J'l'aurai bien gardé, mais bon... (en parlant du char)
  • Désolé, Leonardo (en détruisant le canon naval)
  • Addio, amico (en parlant au bombardier)


Assassin's Creed: Revelations

Dialogues

"Requiescat in pace...bastardo!"

  • Ezio, chantant en grattant quelques accords:

"Il était une fois un certain Duccio, sacré coureur de jupons ! Chaque fois que nous nous croisions, mon poing rencontrait son menton !"

"J'ai tellement de travail ici!
- Du travail? (Ezio reluque Sofia qui descend du bateau] Quand j'avais votre âge, mes préoccupations étaient plutôt... Salve!"

"Si la légende dit vrai, c'est un honneur de croiser ton chemin, le célèbre Maître et Mentor... Ezio Auditore de... bla bla bla!
- Prego (plaît-il)?
- Pardonne-moi! Tout ce charabia italien est difficile à comprendre..."

"Qui êtes-vous, messere, vous travaillez pour l'Eglise?
- Hm... Pas l'Eglise, non... Je suis plutôt une sorte de... professeur."

"Les Templiers sont toujours prompts à invoquer la paix, mais jamais à céder le pouvoir.
-Parce que le pouvoir engendre la paix, vlaka (imbécile en grec)...ce n'est jamais l'inverse!
[...]
-Le voilà enfin. Le monstre que je suis venu tuer."

  • Ezio aux Assassins après la mort de Yusuf:

"Mes frères, mes sœurs. La ville se dresse contre nous, alors que le meurtrier de Yusuf nous nargue depuis l'arsenal. Combattez avec moi, et montrez lui ce qu'il en coût de défier les Assassins."

"Desmond et Lucy, étaient-ils proches? Plus que... de simples amis?
- Ah, heu... Ils se faisaient parfois les yeux doux, mais à part çà..."


Autres personnages

  • Passante, alors qu'Ezio escalade un bâtiment:

"Il devrait avoir honte, à son âge!"

Assassin's Creed III

Dialogues

"Tu devrais regagner tes quartiers ! Les mauviettes n'ont pas leur place sur le pont !
- Je vous l'accorde ! Et pourtant vous êtes là !"

  • Haytham à Ziio avant de rentrer dans l'auberge :

"Attend, la présence d'une Mohawk pourrait éveiller les soupçons ou les mousquets !
- Ce n'est pas le première fois que je marche avec ton peuple je sais me tenir !"

Quelque minutes plus tard, Ziio à Haytham se préparant à se battre :

"Et tu pensais que c'était moi qui allait me faire remarquer"


Connor

  • Connor Kenway à chaque Templier:

"Où est Charles Lee?!"


Desmond Miles

  • Desmond qui s'énerve:

"Desmond, fais ci. Desmond, fais ça. Desmond, tu dois trouver une solution ou le soleil va tous nous réduire en cendres. Desmond, je sais que j'ai été très cool avec toi, mais en fait, je ne suis qu'une agent des Templiers et j'aimerais qu'une sorcière de l'espace s'empare de ton cerveau pour te forcer à me tuer. Alors voilà mon sens du devoir: j'en ai ma claque d'être un putain de pion! Je pensais que ça serait différent avec toi. Après tout, tu es mon PÈRE. Mais tu vaux pas mieux que ces pourritures de Templiers!"

  • Desmond à Shaun:

"Va te faire foutre, Shaun!"


Rebecca Crane

  • Rebecca à Shaun :

"Ferme-la, Shaun!"

Assassin's Creed III: Liberation

Gérald Blanc

  • "Heu..."
"Attend tu oublie quelque chose !
- Oh non, pas maintenant Gérald !
- Non pas çà ! Je t'ai fabriqué une nouvelle arme !
"
Gérald Blanc à Aveline de Grandpré[src]


Autres

  • Une passante lorsqu'elle voit Aveline passer en courant

"Au moins elle fait de l'exercice"

Assassin's Creed IV: Black Flag

Barbe Noire

"On trinque, les gars ! Longue vie aux gentilshommes de fortune et aux femmes de petite vertu !"
Barbe Noire[src]
"La prudence vaut rien sans charisme ! Quand on passe pour un crétin, seuls les crétins obéissent ! Mais si tu passes pour le Diable, tout le monde se soumet !"
Barbe Noire à Edward Kenway[src]


Charles Vane

"À ce qu'on dit le gouverneur de Cuba devrait r'cevoir une grosse livraison d'or d'un fort voisin !
- Le gouverneur Torres en personne ! Ça me plait beaucoup !
-Entre-temps, cet or est là, à se languir de nous !
"
Charles à Edward Kenway[src]


Jack Rackham

"Oh ! Ton cœur est trop dur ! Il faudrait l'attendrir !
- Faudrait surtout durcir c'qu'il a d'mou !
"
Jack à Anne Bonny[src]


Anne Bonny

"Hey Lady ! Quel est ton joli nom ?
-Anne quand ils sont à jeun, traînée quand ils sont ivres, mais jamais "Lady" !
"
Anne à Jack Rackham[src]


Autres

"L'un d'entre vous parle ma langue ? Personne ?
- oui, un peu.
- Dis à tes amis qu'on veut la cargaison. Et qu'on ne fera de mal à personne tant qu'ils seront immobiles comme des bancs de sable. T'as compris ?
- Ah... heu... pouvez répéter ?
- Oh nom de Dieu !
"
Benjamin Hornigold essayant de se faire comprendre par un équipage espagnol[src]


"Neptune les emporte !"
– Un marin du Jackdaw en voyant couler un navire ennemi[src]


Assassin's Creed: Unity

François-Thomas Germain

"Le nouvel équilibre n'est jamais forgé sans la destruction de l'ancien. Et si les hommes craignent la liberté absolue, notre cause n'en devient que plus forte. Une brève plongée dans le chaos rappelle au peuple qu'il ne vit que pour obéir."
– Germain à Arno Dorian.[src]


"Lente est la marche du progrès, mais aussi inexorable que celle d'un glacier. Tu n'auras fait que retarder l'inéluctable. La mort d'un homme ne peut entraver la force du temps. Je ne guiderai pas le genre humain à sa vraie place... quelqu'un d'autre s'en chargera. Remémore-toi ces mots à chaque fois que tu penseras à elle."
– Germain à Arno Dorian.[src]


Autres

"Viens ici que je te botte le cul jusqu'à Orléans !"
– Un fanatique en apercevant Arno[src]


"Eh ! Si tu t'ennuies je peux te découper les boyaux, ça te donnera de quoi t'occuper !"
– Un fanatique en apercevant Arno[src]


"Ce sac à vin me fait perdre mon temps !"
– Un passant parisien à propos d'un autre.[src]


Assassin's Creed: Rogue

Shay Patrick Cormac

Liam: Tu as eu... de la chance.
Shay: Combien de fois dois-je te le dire, Liam ? Je crée ma propre chance.
– Shay à Liam O'Brien dans le Temple du Grand Nord.

Juhani Otso Berg

"Les Assassins de l'ère moderne sont faibles. Tôt ou tard, je finirai par les débusquer, et je les tuerai jusqu'au dernier. Mais leur mort n'est pas suffisante. Je veux qu'ils prennent conscience de leur faiblesse, je veux que le monde entier les voie souffrir. Et le jour où ils croiseront ma route, la mort que je leur offrirai sera pour eux une délivrance."
– Otso Berg au chercheur d'Abstergo Entertainment.[src]


Otso Berg: L'histoire de Shay porte un message. Elle nous enseigne que face au danger, l'Assassin recherche non la liberté, mais l'ordre.
Mélanie: Or nous incarnons l'Ordre le plus élevé qui soit.
Otso Berg: Ce que vous avez découvert dans l'Animus n'est que la partie émergée de l'iceberg. Nous existons depuis des millénaires, bien avant l'histoire connue de l'Humanité... et venons de renaître de nos cendres, derrière la façade d'Abstergo Industries.
Mélanie: Et Entertainment.
Otso Berg: Vous avez franchi le seuil et ouvert grand les yeux. Vous avez vu le monde tel qu'il est réellement.
Violet: Il est trop tard pour reculer. On a de grands projets pour toi.
Otso Berg: Le Père de la Sagesse vous a guidé jusqu'à nous. Et de cela, nous rendons grâce.
– Otso Berg, Violet da Costa, et Melanie Lemay au chercheur d'Abstergo Entertainment.

Assassin's Creed: Syndicate

Jacob Frye

Blighter: "Tu es qui ?"
Jacob: "L'inspection sanitaire. Cet homme est mort."
– Après avoir assassiné un Blighter dans l'usine de Rupert Ferris.
ACS pas déçu Greenie.jpg
"Tu ne me déçoit jamais, Greenie."
Jacob à Henry Green à propos des nombreuses ressources de ce dernier[src]


Jacob: "Tu ne saurais pas s'il y aurait une autre armure ici ? Celle-là a l'air un peu... serrée pour moi !"
Evie: "Tu passerais surtout pour un abruti !"
Jacob: "Evie !"
— Jacob, dépité de ne pas pouvoir porter l'Égide.


Autres personnages

La référence à James Bond

"Je m'appelle Alfred Fleming, je dirige les Services Secrets de Sa Majesté !"
Alfred Fleming[src]

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard