Fandom

Assassin's Creed

Qui ne risque rien n'a rien

4 642pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC2icon.png


Qui ne risque rien n'a rien est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Ezio Auditore da Firenze, revécue en 2012 par Desmond Miles à travers l'Animus.

Description

Ezio Auditore rendit visite à son ami Leonardo da Vinci afin qu'il puisse l'aider à infiltrer le palais des Doges, le seul moyen étant d'utiliser la sa machine volante. D'abord, Leonardo s'y refusa, pensant que ce serait trop dangereux, mais il finit par accepter.

Ezio s'élança alors du haut d'un campanile, mais ne put couvrir qu'une courte distance, jusqu'à Santa Maria Gloriosa dei Frari. Leonardo repassa ses plans en revue et comprit qu'une source de chaleur était nécessaire si l'on voulait rallonger la durée de vol, après quoi Ezio s'en alla se débarrasser des gardes qui empêchaient les voleurs d'Antonio d'allumer les feux.

Dialogue

ACII Qui ne risque rien n'a rien 1.png

Ezio demandant à Leonardo si sa machine fonctionne

Ezio entra dans l'atelier de Leonardo.

  • Ezio: J'ai besoin de toi, Leonardo. Elle fonctionne ?
  • Leonardo: Quoi ? Qu'est-ce que tu veux ?
  • Ezio: Est-ce qu'elle fonctionne, Leonardo ? Est-ce qu'elle peut nous faire voler ?
  • Leonardo: Je ne sais pas... Ce n'est qu'une ébauche. Un projet. Elle n'est pas prête.
  • Ezio: Tu l'as essayée ?
  • Leonardo: Non ! C'est trop dangereux. Il faudrait s'élancer du haut d'une tour ! Personne ne serait assez fou pour faire une chose pareille !
  • Ezio: Leonardo... Je crois bien que tu as trouvé ton homme !

Ezio et Leonardo installèrent la machine volante au sommet d'un campanile.

  • Ezio: Alors, comment ça marche ?
  • Leonardo: Tu as déjà observé un oiseau en vol ? Ce qui compte, ce n'est pas le poids... C'est la grâce et l'équilibre ! Tu dois utiliser le poids de ton corps pour contrôler ton altitude et ta direction. Bonne chance, Ezio.

Ezio s'élança du haut du campanile à bord de la machine volante. Il perdit rapidement de l'altitude et se rapprocha dangereusement du sol.

ACII Qui ne risque rien n'a rien 2.png

Ezio s'apprêtant à voler pour la première fois

  • Ezio: Mais je n'y arriverai jamais ! Tout cela est ridicule !
    Le palais est bien trop loin !
    Au diable ! J'abandonne ! Si je continue, je serai mort avant de pouvoir tuer le moindre Templier.

Ezio s'écrasa. Frustré, il retourna auprès de Leonardo.

  • Leonardo: C'est incroyable ! Ça a marché ! Ça a marché ! Tu as volé, Ezio ! Tu as volé !
  • Ezio: Oui... Mais pas très loin.
  • Leonardo: Et à quoi est-ce que tu t'attendais ? Cette machine n'a pas été conçue pour ça. Bien, écoute, je vais essayer de revoir mes plans. Je trouverai peut-être un moyen d'allonger la durée de vol.

Antonio fit irruption dans l'atelier.

  • Antonio: Ezio ! D'après mes hommes, Carlo a le poison. Il faut faire vite.
  • Ezio: Antonio, voici Leonardo. L'inventeur de renom... qui a construit ce... ce pezzo di merda !
  • Leonardo: Hé ! La machine n'y est pour rien ! C'est ma faute ! J'ai vérifié mes plans à plusieurs reprises et... ce n'est pas possible ! Je ne sais pas comment voler plus longtemps... ! Ah, quelle idée insensée !

Dans sa colère, Leonardo jeta ses plans dans le feu de la cheminée de son atelier. Quelle ne fut pas sa surprise de remarquer que le bout de papier flottait dans les airs grâce à la chaleur.

ACII Qui ne risque rien n'a rien 6.png

Leonardo observant la chaleur du feu soulevant le papier

  • Leonardo: EUREKA ! Mais bien sûr ! C'est ça !
  • Antonio: Mais qu'est-ce qu'il fabrique ?

Ezio haussa les épaules.

  • Leonardo: L'air chaud monde. Il faut du feu ! Avec de l'air chaud sous les ailes, la machine montera...
  • Ezio: Leonardo... Un simple feu ne servirait à rien !
  • Leonardo: Pas un feu, Ezio. Une dizaine ! Allumés dans toute la ville ! Si tu pars d'ici, cela pourrait te porter jusqu'au palais ducal.
  • Antonio: Comment... ? Oh, capisco ! Mes hommes s'en chargeront... Reste le problème des gardes.
  • Ezio: Ne t'inquiète pas. J'en fais mon affaire.
  • Antonio: Je vais faire passer le mot à mes hommes, ils vont te suivre et rester à ces endroits. Ils allumeront les feux dès que le soleil se couchera sur Saint-Marc...

Conséquences

Ezio essaya la machine volante pour la première fois, et les Assassins espérèrent que des feux de joie disposés dans tout Venise lui permettrait de voler jusqu'au palais des Doges.

Note

  • L'Assassin Connor Kenway essaya à son tour de voler grâce à la machine volante de Leonardo mais, ne sachant pas que des feux étaient nécessaires, il s'écrasa dans la baie du Domaine Davenport.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard