Fandom

Assassin's Creed

Première Civilisation

4 645pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

CQELA.pngAC1icon.pngAC2icon.pngACBicon.pngACPLicon.pngACRicon.pngAC3icon.pngAC4icon.pngACUicon.pngACSicon.pngRNbookicon.pngBHbookicon.pngRVbookicon.png
Ezio: "Vous êtes des... dieux ?"
Minerve: "Non. Pas des dieux. Simplement, nous étions là... avant."
– Ezio Auditore da Firenze échangeant avec Minerve, 1499.
Trio Etrusque.png

Trois Précurseurs : Junon, Minerve et Jupiter

Les Isus,[1] appelés Précurseurs,[2] Ceux-qui-étaient-là-avant[3] ou la Première Civilisation[4][5] par les hommes et Homo sapiens divinus[6] par Abstergo Industries, sont une race humanoïde ancestrale, vraisemblablement la première à avoir vécu sur Terre.

Contrairement à la plupart des espèces peuplant la planète bleue, les Isus étaient dotés d'une structure ADN en triple hélice.[6] Ils sont à l'origine des Fragments d'Éden et de l'espèce humaine, qui leur faisait office de main-d'œuvre. Les premiers hommes ignorant leur véritable nature, les Précurseurs furent bientôt vénérés tels des dieux par ces derniers.

À la suite d'une rébellion menée par Ève, une hybride humaine-Isu, une guerre éclata entre la Première Civilisation et leurs esclaves humains. Ce conflit, qui s'étala sur plusieurs décennies, ainsi que la catastrophe de Toba qui y mit fin précipitèrent l'extinction progressive des Précurseurs. Ils ont néanmoins inspiré de nombreux mythes et légendes depuis des millénaires et sont la source de maintes religions. Certains Fragments d'Éden ont échappé à la catastrophe et sont, de l'ère Isu à nos jours, au centre du conflit éternel opposant la Confrérie des Assassins à l'Ordre des Templiers.

Depuis 2015, Álvaro Gramática espère redonner vie aux Précurseurs par clonage en utilisant les Fragments d'Éden détenus par Abstergo Industries.

Histoire

Création de l'humanité

"Nous vous avions créés à notre image. Vous étiez nés... pour survivre."
– Minerve, 1499.[src]
ACIII Junon Solution Contrôle.png

Hologramme de Junon contrôlant des hommes grâce à une Pomme d'Éden

Personne ne sait quand sont apparus les Isus, ni combien de temps ils ont existé ; Minerve a seulement révélé qu'ils "étaient là avant", et avaient façonné Homo sapiens à leur image dans le seul but d'en faire une main-d'œuvre compétente mais docile.[7] Des éléments archéologiques confirment que Homo neanderthalensis – l'Homme de Néandertal – a été délibérément conçu et fabriqué par les Précurseurs pour constituer une force expéditionnaire ou militaire.[6]

Bien que Minerve ait affirmé que les humains étaient "nés pour survivre",[4] Junon ajouta que les leurs ne les "[avaient] pas dotés de sagesse" afin de les asservir sans avoir à se préoccuper d'une éventuelle rébellion.[7]

Des recherches entreprises par Clay Kaczmarek semblent indiquer que les Isus avaient radicalement modifié les gènes de primates vivant à leur époque pour donner naissance à l'humanité, qu'ils modelèrent à leur image. L'absence d'ancêtre transitionnel faisant le lien entre les hominidés archaïques et Homo Sapiens posa alors un réel problème au sein de la communauté scientifique. Vers 1997, les Templiers découvrirent la vérité sur l'origine humaine et firent enterrer des faux squelettes en Éthiopie afin de cacher au public l'existence des Précurseurs.[4]

En vue de garantir un contrôle efficace de l'humanité, diverses technologies furent mises au point par la Première Civilisation, que les hommes appelèrent "Fragments d'Éden". Certains Fragments agissaient sur des neurotransmetteurs situés dans les recoins les plus inaccessibles du cerveau humain, permettant ainsi aux utilisateurs desdits Fragments de contrôler leurs esprits à distance. Cependant, plusieurs individus – des hybrides Isus-humains selon Kaczmarek – naquirent sans ces neurotransmetteurs, et étaient alors immunisés contre les pouvoirs manipulateurs des Fragments d'Éden.[4]

Guerre Humains-Isus et catastrophe de Toba

Articles détaillés : Guerre Humains-Première Civilisation et Catastrophe de Toba
"Quand nous étions encore de chair, que notre monde était encore pur, tes semblables nous ont trahis. Pourtant, nous vous avions créés. Nous vous avions donné la vie ! Nous étions forts. Vous étiez nombreux. La guerre était... inévitable."
– Minerve, 1499.[src]
ACII Guerre Humains Première Civilisation.png

Le vol d'une Pomme d'Éden par les hybrides Adam et Ève inspira les humains à déclencher une rébellion contre leurs maîtres, qui prit bientôt la forme d'une guerre totale entre les Isus et leurs esclaves.[5] Les humains, en bien plus grand nombre, résistèrent à l'incontestable supériorité intellectuelle et technologique des Isus.[4]

Le conflit dura des années, mais fut brutalement interrompu par une éjection de masse coronale, événement qui prendra le nom de catastrophe de Toba. Les victimes des combats furent considérables chez les humains comme chez les Isus. La guerre les avaient tous deux aveuglés, trop occupés par ce qui se passait sur terre qu'ils avaient oublié de regarder vers le ciel.[4]

Plusieurs scientifiques parmi les Précurseurs refusant la guerre étaient conscients de l'arrivée imminente de la catastrophe, et cherchèrent aussitôt un moyen de l'empêcher et de protéger la Terre. La Triade capitoline – constituée de Minerve, Junon et Jupiter – se réfugièrent dans le Grand Temple pendant des années, essayant tous types de solutions, se soldant chacune par un échec.[2]

Minerve et Jupiter découvrirent bientôt que Junon avait ses propres vues sur le monde. Plutôt que de le sauver, elle comptait régner sur ce qu'il en restait au lendemain de la catastrophe et fut emprisonnée en conséquence. Le jour fatidique de la catastrophe approchant à grands pas, Minerve construisit un piédestal appelé L'Œil qui lui permettait, après avoir effectué une série de calculs de probabilités d'événements à venir, de laisser des messages aux populations futures pour qu'elles-mêmes puissent éviter qu'une telle catastrophe ne se reproduise.[2]

Avant d'avoir pu se servir de l'Œil, Minerve vit que Junon avait modifié l'appareil de telle sorte qu'il la libérerait une fois activé. Refusant de relâcher Junon, Minerve détruisit la machine,[2] condamnant le monde à la catastrophe, qui renversera et affaiblit le champ magnétique terrestre, rendant la planète géologiquement instable et exposée aux radiations solaires.[4]

Nouvelle ère

"Pendant des siècles, Tinia et moi avons arpenté le monde afin de rallumer le feu de la civilisation. Pour partager notre savoir le mieux possible."
– Minerve, 2012.[src]
ACR Terre Catastrophe Toba.jpg

La Terre suite à la première catastrophe

Les deux espèces survécurent à la catastrophe, mais n'étaient plus qu'une poignée. Ensemble, ils reconstruisirent le monde, même si les hommes prenaient toujours leurs congénères pour des divinités. Les Isus eurent plus de difficulté à se repeupler, et virent ainsi leur extinction approcher.[4]

Isus comme humains savaient néanmoins que la catastrophe qui avait détruit leur monde allait un jour se reproduire, et prirent plusieurs mesures pour l'empêcher. À l'aide d'un deuxième Œil qu'elle avait mis au point, Minerve enregistra une série de messages holographiques mais interactifs, destinés à avertir les visiteurs de son Sanctuaire, situé sous la future ville de Rome, du danger qui se profilait. Elle y mentionna les "temples" bâtis par "ceux qui refusaient la guerre", capables de protéger la Terre des flammes.[4] De leur côté, d'autres membres de la Première Civilisation confièrent leur savoir à la pierre et aux parchemins, mais ces écrits ne résistèrent pas à l'épreuve du temps.[7]

Seulement un siècle après l'édification des temples, les Isus avaient quasi tous disparu.[8]

Seconde Catastrophe

"Vous ne nous comprenez peut-être pas. Mais vous devez entendre notre mise en garde. Il le faut. [...] Et quand la vie est réapparue... Nous avons tout fait pour éviter qu'une telle tragédie ne se reproduise."
– Minerve à Desmond Miles, par le biais d'Ezio Auditore da Firenze, 1499.[src]
ACII Dans la gueule du loup 15.png

Minerve s'adressant à Ezio Auditore

Dans son message à l'Assassin Desmond Miles, qui revivait les mémoires de son ancêtre Ezio Auditore da Firenze, Minerve le mit en garde que le temps jouait contre lui, et que "la croix" se mettrait en travers de son chemin. Son message délivré, l'Isu disparut.[4] Persuadé que la Pomme d'Éden que détenait Ezio permettrait de connaître l'emplacement des temples évoqués par Minerve, Desmond continua de revivre les mémoires de son ancêtre, jusqu'à retrouver la trace de l'artefact dans un sanctuaire situé sous Santa Maria in Aracoeli, à Rome.[7]

Tandis que Lucy Stillman et le reste de son équipe cherchaient une autre entrée, Desmond emprunta les galeries souterraines reliant le Colisée au Capitole, dans lesquelles Junon lui apparut à plusieurs reprises. L'équipe au complet finit par accéder au sanctuaire, où se trouvait encore la Pomme d'Ezio. Cependant, au moment où Desmond effleura l'artefact, Junon prit le contrôle de ses mouvements et l'obligea à poignarder Lucy qui, comme Desmond l'apprendra plus tard, était une agent double des Templiers.[7]

Miles-Jupiter.png

Desmond et Jupiter dans le Nexus

Plongé dans un profond coma suite à cet incident, Desmond reprit place dans l'Animus, une machine inspirée par la technologie isu,[8] dans l'espoir que son état de santé se rétablisse. Alors qu'on le transférait lui et la Pomme jusqu'aux États-Unis, Desmond, toujours sans connaissance, poursuivit les mémoires d'Ezio jusqu'à se retrouver dans le Nexus temporel, où il rencontra Jupiter. Ce dernier lui montra l'emplacement du Grand Temple ainsi qu'un aperçu de la catastrophe de Toba.[9]

Le 31 octobre 2012, Desmond et son équipe arrivèrent au Grand Temple, où ils apprirent qu'une clé était nécessaire à l'ouverture de la dernière porte et que pour la retrouver, il devait revivre les mémoires de son ancêtre Haytham Kenway et de son fils, Ratonhnhaké:ton. Après quelques jours passés dans le Grand Temple, Shaun Hastings découvrit que les sources d'énergie du sanctuaire viendraient à manquer. Après en avoir localisées d'autres à travers le monde, Desmond les remit à leur place d'origine, tout en écoutant Junon lui présenter leurs solutions qu'ils avaient mises en œuvre pour contrer la catastrophe.[2]

ACIII Grand Temple Minerve Junon Desmond.png

Desmond, Junon et Minerve au Grand Temple

Les mémoires de Ratonhnhaké:ton entièrement synchronisées et la clé récupérée, Desmond, Shaun, Rebecca Crane et William Miles franchirent la porte qui les séparait de l'Œil, lequel avait été réparé par Junon, alors enfermée dans le temple. Celle-ci leur apparut et révéla à Desmond qu'il sauverait l'humanité s'il touchait l'objet. Minerve, qui avait utilisé le deuxième Œil pour prédire l'avenir, fit irruption dans la conversation.[2]

Minerve quant à elle avertit Desmond que s'il touchait l'Œil, certes la Terre serait sauvée, mais Junon serait aussi libérée de sa prison. Elle pria alors Desmond de laisser brûler la Terre, sachant qu'il finirait par devenir un prophète aux yeux des survivants. Néanmoins, sa pensée aurait été détournée par des fanatiques, qui s'en seraient servi pour justifier leurs crimes, condamnant l'humanité à répéter son histoire.[2]

Après mûre réflexion, Desmond s'opposa à la décision de Minerve. Selon lui, il était préférable de sauver la Terre et d'espérer pouvoir un jour vaincre Junon que de laisser mourir des milliards d'innocents. Desmond toucha donc l'Œil et sacrifia sa vie en l'échange du salut de l'humanité. Un bouclier magnétique ressemblant à des aurores boréales recouvrit la surface de la Terre et la protégea de l'éruption solaire. Junon remercia Desmond d'avoir tenu son rôle et déclara que désormais, "[c'est] à elle de jouer le [sien]".[2]

2012 à nos jours

Après la mort de Desmond, Junon transféra sa conscience dans le matériel électronique de l'équipe de nettoyage d'Abstergo, dirigée par Case Fisher et envoyée au Grand Temple récupérer la dépouille de Desmond. Depuis celui-ci, elle infiltra le système informatique d'Abstergo, qui venait de lancer le Projet Échantillon 17.[8]

Du temps où elle était en vie, Junon avait trouvé un moyen de préserver les Isus en permettant à son époux Aita de se réincarner autant que possible sous une forme humaine, ce qui était rendu possible en insérant un code génétique particulier dans le génome humain, lequel code prendrait le contrôle d'un fœtus encore en développement. Plusieurs réincarnations d'Aita, appelées Sages, furent amenées à exister à une même époque. Tel fut le cas de Thom Kavanagh et de Bartholomew Roberts au début du XVIIIe siècle.[8]

AC4 John Bunker.png

John Standish dans le bunker d'Abstergo Entertainment

En 2013, un Sage nommé John Standish travaillait pour Abstergo Entertainment en tant que technicien informatique. Un nouveau chercheur arriva dans l'entreprise et fut chargé de visionner les mémoires d'Edward Kenway, un pirate et ancêtre de Desmond, John se servit de lui pour pirater les serveurs d'Abstergo et leurs systèmes de sécurité, et lui demanda de transmettre les données d'Abstergo aux Assassins Rebecca Crane et Shaun Hastings, infiltrés dans le bâtiment.

C'est à travers les mémoires de Kenway que le chercheur fut amené à rencontrer le Sage Bartholomew Roberts, qui était obsédé par l'Observatoire, un complexe des Précurseurs.

Malgré ses apparences de réparateur lambda, Standish manipulait en réalité le chercheur afin d'en faire un hôte organique pour Junon. Toutefois, lorsque qu'une opportunité se présenta enfin à lui, Junon fut incapable de posséder le chercheur car elle était encore "trop ténue, dispersée" et qu'il restait "des échantillons à recueillir, des artefacts à trouver avant que [sa] volonté ne triomphe".[8]

Furieux d'un tel échec, John empoisonna le chercheur à faible dose dans une vaine tentative de rendre à Junon sa forme organique. Standish y serait parvenu si des agents de sécurité d'Abstergo n'étaient pas intervenus à temps et ne l'avaient pas abattu. Le chercheur, quant à lui, survécut au poison.[8]

Le corps de Standish en sa possession, Abstergo apprit qu'il s'agissait d'un Sage. Un examen de ses gènes révéla une quantité importante d'ADN de Précurseur à triple hélice. Cette découverte majeure est la pierre fondatrice du Projet Phénix, dont le but est de séquencer le génome isu dans son intégralité. La technologie Animus permettrait ainsi de répondre à de nombreuses questions sur les Précurseurs, la plupart concernant les Fragments d'Éden.[6]

Après avoir mis la main sur un Suaire d'Éden à Londres, Abstergo projeta de se servir de l'artefact pour reconstituer le corps d'un Précurseur dans l'espoir de lui redonner vie. L'entreprise ignorait cependant que Junon était à l'origine de cette initiative, par le biais de sa disciple, Violet da Costa.[1]

La singularité des Sages


Membre connus


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard