Fandom

Assassin's Creed

Petruccio Auditore da Firenze

4 633pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC2icon.pngACBicon.pngRNbookicon.pngLfilmicon.png

Petruccio Auditore da Firenze (1463 - 1476) est le fils des Assassins Giovanni et Maria Auditore. Dernier né de la famille Auditore, Petruccio avait deux frères et une sœur : Federico, Ezio et Claudia[1].

Petruccio était destiné à être entraîné pour devenir un Assassin, mais il n'en eut jamais le temps. Il fut arrêté et exécuté pour trahison en 1476, aux côtés de son père et de son frère Federico[1].

Biographie

Jeunesse

Petruccio était un jeune noble florentin, fils d'un riche banquier, secrètement membre de la Confrérie des Assassins, qui avait entrepris de former le jeune Petruccio en vue d'intégrer la Confrérie, comme il avait prévu de le faire pour ses deux aînés[1].

Toutefois, Petruccio était un enfant de faible constitution. D'après les archives, il fut retiré de l'école à l'âge de 12 ans pour des raisons de santé, et confiné au lit par le médecin familial[1].

Mort et héritage

En 1476, Petruccio demanda à Ezio d'aller lui récupérer quelques plumes sur un toit, afin de faire un cadeau pour sa mère. Ezio accepta et invita son jeune frère à retourner au lit. Puis il les lui ramena[1].

Le jour suivant, il fut arrêté avec Federico et son père, accusé d'une hypothétique trahison envers la famille Medici, puis il fut exécuté publiquement le lendemain[1].

Plus tard, Ezio offrit à sa famille une fin décente, en chargeant les corps sur une barque, qu'il incendia et fit dériver[2].

Tout au long de sa carrière d'Assassins, Ezio prit l'habitude de collecter des plumes, en hommage à l'habitude prise par son jeune frère. Il en collecta cent entre 1476 et 1499, puis les remit à sa mère. Puis, entre 1500 et 1503, il en collecta dix autres à Rome et les plaça dans un coffre[2].

Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard