Fandom

Assassin's Creed

Osaka

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngVilleicon.pngNewinitiatesicon.png

Osaka ou Ōsaka (大阪市, Ōsaka-shi, prononcé /oː.sa.ka.ɕi/) est la troisième plus grande ville du Japon et le chef-lieu de la préfecture du même nom. Située sur l'île de Honshū (本州 / 本土), l'île principale sur laquelle se trouve également Tokyo, au bord de l'océan Pacifique, plus précisément dans la baie d'Osaka. Elle est traversée par plusieurs rivières, dont la principale est la Yodo[1].


Histoire contemporaine=

"Retrouvez-moi les Assassins qui ont survécu ou retrouvez-moi les fils de pute de Yakuza qui ont fait ça."
– Gavin à ses Assassins[src]
ACI GOG OsakaHeYoukoso L.jpg

La planque des Assassins à Osaka dévastée

À Osaka au Japon, le 04 Décembre 2013, l'équipe d'Assassins menés par Gavin retrouva leurs frères basés en ville décimés. Mais ce n'était pas Abstergo qui les avait éliminés mais un clan Yakuza, Onmoraki-Gumi, réputés impitoyables. Gavin en fut particulièrement affecté, surtout que l'une des victimes était son contact à Osaka et l'un de ses premiers mentors. Deux jours plus tard, ces mêmes Yakuzas furent décimé dans ce qu'il semblait être une "violente guerre des gangs".

Emmett Leary, un Assassin spécialisé dans l'informatique à bord de l’Altair II réussit à identifier les auteurs du massacre, les Onmoraki-Gumi. Allant bon train sur les hypothèses concernant l'identité du chef de ce clan, les Assassins poursuivirent l'enquête des jours durant sous la direction de Gavin[2].


Une terrible correction

Une terrible correction ini.jpg

Gavin se faisant rouer de coups

Le 17 Décembre 2013, Gavin et Emmanuel Barraza, l'armurier du navire, se rendirent directement au quartier général des Onmoraki-Gumi et rencontrèrent un homme qui gardait l'entrée, un "homme élégant" nommé Kiyoshi Takakura. Gavin exigea de voir son chef d'une manière impolie, se moquant de ses goûts vestimentaires pour l'atteindre psychologiquement. Le gangster les pria de quitter les lieux sous peine d'un terrible correction mais Gavin ne se laissa pas impressionner et renchérit dans sa moquerie, pensant qu'Emmanuel serait là pour le protéger. Mais le Yakuza le roua de coups. Gavin se mit à hurler pour qu'Emmanuel vienne l'aider, mais il se souvint un peu tard que ce dernier était pacifiste, même s'il étant l'armurier du navire. Entre les insultes de Gavin et les éclats de rire de Kiyoshi, il y avait un tel vacarme que deux autres Yakuza sortirent de l'immeuble, regardant Kiyoshi tabasser le vieil homme blanc et ils l'encouragèrent haut et fort. Emmanuel comprit une partie de leur conversation, l'un des types disant que "Grand-mère" n'appréciait pas qu'ils se fassent remarquer comme ça. Elle avait toujours fait en sorte de ne jamais attirer l'attention sur la Confrérie. Emmanuel comprit que tout le monde était dans le même camp. Puis il stoppa Kiyoshi qui allait poignarder Gavin avec sa lame secrète en s'interposant.
Emmanuel agrippa ensuite le poing de Kiyoshi, mais la lame l'avait traversé de part en part. Comme Emmanuel n'avait pas faibli, Kiyoshi fut surpris qu'un gaijin "puisse supporter la douleur à la manière d'un Japonais".
Aucun-mal-ini.jpg

La lame secrète traversant la main d'Emmanuel

Puis, dans un japonais très approximatif, Emmanuel demanda à Kiyoshi de lui réciter le premier principe du Credo des Assassins. Kiyoshi prit un air honteux avant de lui répondre : "Ta lame ne versera pas le sang d'un innocent".

De son autre main, Emmanuel sortit une plaque d'identité. Ce souvenir d'une vie antérieure arborait un symbole identique au tatouage qui dépassait de la chemise de Kiyoshi.
Ce dernier alors rengaina sa lame secrète et lui présenta ses excuses.

Saeko Mochizuki ini.jpg

Osoroshii Baba

Gavin découvrit enfin le nouveau Mentor d'Osaka, une vieille femme de 78 ans. Elle ne cacha pas sa joie en découvrant le visage tuméfié de celui-ci. Elle lui rappela qu'il avait toujours été un petit garçon difficile. À l'époque, Gavin la connaissait sous le nom de Saeko Mochizuki, la femme de Kenichi Mochizuki, l'un de ses premiers Mentors, mort dans le vieux Bureau. Les Assassins avaient réussi à échapper à Abstergo, mais ils s'étaient faits surprendre par les Yakuza. Après ça, Saeko prit le contrôle du gang pour rassembler les survivants et venger la Confrérie. Désormais connue sous le nom de "Osoroshii Baba", elle se servait des Onmoraki-Gumi pour infiltrer ses Assassins aux quatre coins de la ville. À ses yeux, c'était une association naturelle : les Yakuza et les Assassins œuvrent dans les ténèbres au service de la lumière. Tout au long de leur histoire, les Yakuza ont agi pour le bien du peuple. Gavin n'a pas osé contredire Baba, mais il ne partageait pas son opinion.
Une nouvelle forme de guerre casque animus.jpg

Le nouveau modèle d'Animus

Passant du temps ensemble, les Assassins des deux groupes s'échangèrent armes et contacts pour les Japonais et un nouveau modèle d'Animus volé dans une usine d'Abstergo des environs qu'Osoroshii Baba offrit à Gavin.

Gavin et Emmanuel se firent soigner par le docteur Stephanie Chiu. Le Mentor était prit de remords d'avoir entraîné "Manny" dans un conflit, lui qui avait juré de ne plus prendre la vie de quelqu'un et qui avait faillit recommencer. Puis les Assassins passèrent un Noël calme ainsi qu'un bon réveillon du jour de l'an, laissant 2013 derrière eux[2].



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard