Fandom

Assassin's Creed

Nicholas Biddle

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngTempliers.pngAC3icon.pngFbookicon.png

Le capitaine Nicholas Biddle était un membre de la marine des Patriotes pendant la Révolution américaine et secrètement un membre de l'Ordre des Templiers[1].


Biographie

Jeunesse

Biddle rejoignit la marine britannique, la Royal Navy en 1770 mais, au début de la révolution américaine, il offrit ses services au congrès continental. Alors qu'il n'était que simple aspirant, le Congrès lui confia rapidement le commandement d'un navire, le Franklin. En 1776, il obtint beaucoup mieux : le commandement d'un navire flambant neuf : le Randolph.
Biddle tint finalement le rôle de corsaire au profit du Congrès continental, patrouillant les routes maritimes empruntées par les Britanniques, harcelant leurs navires et mettant la main sur ce qu'il pouvait capturer[1].


Agent des Templiers

Connor voyant Church et biddle.png

Connor reconnaissant Church et rencontrant Biddle

En 1773 il fut recruté par Benjamin Church et devint membre des Templiers. Sa première rencontre avec Connor Kenway fut au Martha's Vineyard la même année. Ce dernier demandait où se trouvait Charles Lee à Biddle, mais Robert Faulkner s'interposa entre les deux hommes pour éviter une esclandre[1].


Règne sur la côte Est

Biddle avait conçu un plan avec ses co-conspirateurs Templiers de la Marine britannique, visant a prendre le contrôle de la Marine Continentale pour la cause des Templiers. Biddle envoya des bateaux pour attaquer les navires marchands dans Nantucket et occuper [[Fort Phoenix], malgré son manque de valeur stratégique.

De là, Biddle dupa le Congrès Continental en faisant croire que la Marine britannique était une menace sur la côte est. En conséquence, le Congrès donna plus de pouvoir et plus de navires pour la Marine Continentale et avant 1776, le Congrès nomma Biddle capitaine d'une frégate ; le Randolph.

Biddle continua à patrouiller sur la côte est et sur les routes commerciales en orchestrant des attaques britanniques avec ses conspirateurs Templiers. Le Randolph attaqua Nantucket, revendiquant que c'était un poste de Loyalistes britanniques qui s'étaient en réalité ralliés à l'Armée Continentale. L'objectif pour Biddle était une nouvelle fois de convaincre le Congrès que plus de navires étaient nécessaires pour défendre les côtes américaine. Biddle avait aussi prévu d’accroître sa réputation et ses états de service dans le but d'être promu Amiral de la marine Continentale entière.

Biddle sur Randilph.png

Biddle observant L'Aquila

Peu après, le Randolph fut assigné à escorter le Belladonna, un vaisseau français qui fournissait du matériel pour l'effort de guerre Continental. Cependant, le Randolph abandonna le Belladonna avant d'être attaqué et saisi par des navires des Templiers. L'Aquila, dirigé par Connor Kenway, vint à la rescousse du Belladonna avant d'attaquer les navires Templiers. Les deux navires détruisirent la flotte des Templiers, sous le regard de Biddle qui s'était mis à l'abri et observait la bataille avant de fuir.

En 1778, pour éliminer Connor qui menaçait ses plans, Biddle patrouilla dans les Caraïbes, afin d'attirer lAquila dans un piège. Après avoir poursuivit le Randolph, l' Aquila tomba dans l'embuscade. Le Randolph attaqua le navire de Connor, aidé par deux vaisseaux aux ordres de Biddle. Cependant, lAquila réussit à détruire les deux premiers navires et a mettre hors service le mât du Randolph grâce aux boulets-chaînés.

Après ceci, Connor et l'équipage de l'Aquila montèrent à bord attaquèrent le Randolph, pendant que Connor se battait en duel avec Biddle à l'arrière du navire[1].


Sa Mort

Duel Connor Biddle.png

Duel entre Connor et Biddle sur le Randolph

D'abord Connor prit le dessus, jusqu'à ce que Biddle tire sur un tonneau de poudre, faisant chuter les deux hommes au-dessous du pont. Les deux adversaires continuèrent leur duel, quand Connor prit le dessus sur Biddle.
Avant de mourir, Biddle demanda à Connor de ne pas prendre le Randolph comme prise de guerre. Il demanda de couler avec son navire. Connor lui accorda cette dernière faveur. Avant de partir, Connor enflamma plusieurs barils de poudre derrière lui, détruisant le Randolph[1].


Derniers mots

Biddle mort.png

Les derniers mots de Nicholas Biddle

  • Connor: Ton règne sur les côtes des colonies vient de prendre fin.
  • Nicholas: C'est pour çà que tu me traquais ? Tu me prends pour un ennemi de la cause ? Tu es vraiment aussi naïf qu'on le dit
  • Connor: tu as fait souffrir des innocents dans le seul but de satisfaire ton intérêt personnel.
  • Nicholas: Douleur. Souffrance. je les libère. J'ai éliminé les insoumis et renforcés les patriotes. On m'a nommé Amiral, et alors ? Il en fallait un. J'étais le plus apte pour ce poste. Le meilleur possible. Sans moi la marine continentale ne serait encore qu'une poignée de radeaux. Pour un Ordre visionnaire, les Assassins peinent à voire la réalité.
  • Connor: Assez.
  • Nicholas: Attend. Laisse le Randolph périr avec moi. Ne t'en empare pas. De grâce. Je t'en prie, si je dois mourir, je sombre avec mon navire.


Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard