Fandom

Assassin's Creed

Niccolò Polo

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngAssassins.pngACRicon.pngCSbookicon.png

Niccolò Polo (1230-1294) était un explorateur italien, le père de Marco Polo et le frère de Maffeo Polo. C'était aussi un membre de la Confrérie des Assassins[1].

En 1257, lui et son frère furent présentés au Mentor de la confrérie levantine Altaïr Ibn-La'Ahad grâce à son fils, Darim. Le vieil Assassin leur confia son Codex et la charge d'établir des guilde d'Assassins un peu partout sur le chemin du retour, comme à Constantinople et Venise[1]. Les frères perdirent le Codex aux mains des Mongols et se jurèrent de retrouver le parchemin, tâche qui serait achevée quelques années plus tard par Marco Polo.


Biographie

Première année

Niccolò et son frère Maffeo naquirent tous les deux à Venise, aux alentours de 1230. Nés et élevés pour être des explorateurs, ils quittèrent leur ville natale pour Constantinople dans l'Empire byzantin dans les années 1250, espérant gagner facilement de l'argent. Ils y établirent un comptoir, d'où ils débutèrent leur commerce.

Ils voyagèrent beaucoup entre Constantinople et l'Italie au cours des années suivantes et Marco, le fils de Niccolò, naquit à Venise en 1254. Malgré ceci, les frères retournèrent rapidement à Constantinople après la naissance de Marco, le laissant grandir avec sa mère.

En 1255, Niccolò et Maffeo rencontrèrent Darim Ibn-La'Ahad, un membre de haut rang des Assassins et lui prêtèrent rapidement un appui amical. Finalement, leur amitié aboutit et Darim invita les deux frères à Masyaf en Syrie, le quartier général des Assassins. En 1256, Niccolò et Maffeo naviguèrent au sud vers Acre avant d'arriver à Masyaf quelque temps plus tard, aux alentours de janvier 1257[2].


Formation par les Assassin

En arrivant au château de Masyaf, les frères Polo se retrouvèrent en présence du légendaire Altaïr Ibn-La'Ahad, le Mentor des Assassins et le père de Darim.
En juillet 1257, les frères Polo furent formés pour devenir des Assassins eux-mêmes par Altaïr et Darim. Niccolò rencontrait fréquemment Altaïr pour écrire sa biographie.

Durant leur séjour à Masyaf, Niccolò racontait la vie d'Altaïr à Maffeo, ce dernier était réticent d'aider les Assassins et Masyaf. Mais Maffeo, touché par la vie tragique d'Altaïr, fût à partir de ce moment voué à la cause des Assassins et Niccolò commença à écrire un journal, détaillant l'histoire d'Altaïr et son propre séjours avec son frère à Masyaf. Il titra cette oeuvre "la Croisade Secrète"[2].

En août 1257, Masyaf fut attaquée par les Mongols, qui avaient détruit plusieurs forteresses des Assassins l'année précédente, sous le commandement de Hülegü Khan. Ayant passé un peu plus d'un mois dans leur formation, Niccolò et Maffeo se préparaient à partir de Masyaf avec plusieurs livres appartenant à Altaïr pour qu'ils ne puissent pas tomber aux mains des Mongols. Niccolò rejoignit Altaïr sur le mur de château de Masyaf où il lui remis son codex. De plus, les Polo furent chargés de l'avenir de l'Ordre des Assassin, Altaïr les ayant chargé d'établir de nouvelles Guildes d'Assassins partout dans le monde.

Niccolò et Maffeo furent personnellement escortés par Altaïr hors de Masyaf, en utilisant la Pomme d'Éden — un artefact antique de la Première Civilisation — pour parer les Mongols qui attaquaient.
Avant de partir, Altaïr donna à Niccolò les cinq Clés de Masyaf qui ouvraient une bibliothèque secrète et lui demanda de les cacher dans l'attente de quelqu'un qui puisse lire les messages qu'elle contenait[1].


Retour à Constantinople

Les Polo prirent la route vers Constantinople, mais les deux frères furent attaqués par un groupe de Mongols deux jours après le départ de Masyaf. Niccolò et Maffeo, à peine vivants, virent les Mongols prendre le codex confié par Altaïr.

En arrivant dans Constantinople quelques semaines plus tard, Niccolò finit son journal le 1er janvier 1258, et avec Maffeo commença le long processus d’établir une Guilde d'Assassins à Constantinople. La guilde attira beaucoup de gens dans tout l'Empire byzantin, y compris des Grecs, des Turcs, des Albanais, des Juifs, des Génois et des Arabes.

En 1259, la Guilde d'Assassins était opérationnelle, mais la pensée et la honte d'avoir perdu le codex d'Altaïr revenait constamment. Les frères Polo cachèrent les cinq clé de Masyaf dans plusieurs emplacements secrets parsemés dans Constantinople et dispersèrent les livres d'Altaïr dans toute la ville[1].


Voyages dans l'Empire Mongol

En 1259, les frères quittèrent Constantinople pour l'Empire Mongol, cherchant à récupérer le Codex d'Altaïr. Cependant, ils échouèrent. Après presque une décennie de voyage, les Polo retournèrent à Venise en 1269.

Niccolò retrouva son fils qu'il n'avait jamais connu, Marco, âgé de 15 ans et lui apprit les fondements du Credo pour devenir un Assassin. Puis les deux frères commencèrent à établir une Guilde d'Assassins à Venise, installant la Confrérie dans leur patrie natale.

Deux ans plus tard, Niccolò, Maffeo et Marco retournèrent en Asie pour une dernière tentative pour récupérer le codex aux Mongols. Lors d'une réunion avec Kubilai Khan, Marco réussit à obtenir le codex et les Polo le rapportèrent en Italie en 1294, année où Niccolò mourut.[3].

Personnalité

Niccolò était un homme d'une grande conviction, qui faisait tout pour atteindre ses objectifs, quel qu'en soit le prix. Ainsi, il put établir un comptoir à Constantinople et fonder plusieurs guildes d'Assassins avec son frère[1].

Niccolò était aussi un homme très responsable, qui pensait souvent aux effets que ses actions pourraient avoir sur les autres. En outre, il était très loyal et fidèle en amitié, et il effectuait les missions qui lui étaient confiés. Ainsi, la perte du Codex le hanta et il passa toute sa fin de vie à tenter de le récupérer[2].


Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard