Fandom

Assassin's Creed

Ne pas laisser Lucy faire

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACSicon.png


Ne pas laisser Lucy faire est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Evie Frye et de Crawford Starrick, revécue par un Initié à travers Helix.

Description

Evie infiltra la tour de Londres pour y trouver le Suaire d'Éden.

Dialogue

Evie et Henry consultaient leurs livres au repaire ferroviaire.

  • Evie: À quoi bon avoir une clé si on ignore ce qu'elle ouvre ?
  • Henry: Je crois que miss Thorne est dans la même situation.
  • Evie: Henry ! Mr Green. Tenez. La voilà.

Evie montra une illustration dans son livre.

ACS Ne pas laisser Lucy faire 1.jpg

Henry et Evie réfléchissant à leur approche

  • Henry: Elle ouvre un coffret appartenant à la reine. Conservé... à la Tour de Londres.
  • Evie: C'est une forteresse. J'imagine que vous n'y avez pas d'ami ?
  • Henry: Si Evie. Un garde. Si vous parvenez à entrer...
  • Evie: Je reviendrai vous voir quand j'aurai le Suaire. Merci de votre aide.
  • Henry: Bon, très bien. Bonne chance... Evie.

Evie se rendit à la Tour de Londres.

  • Evie: De nombreux gardes. Des trajets de rondes prévisibles. Thorne est peut-être déjà entrée. Mieux vaut rester dans l'ombre.

Depuis un point d'observation à l'extérieur, Evie aperçut Thorne dans la chapelle de la Tour de Londres.

  • Thorne: Le Suaire est dans un coffre associé à la clé. Trouvez-le et apportez-le-moi.

Evie vit alors la Garde royale procéder à la cérémonie des clés.

ACS Ne pas laisser Lucy faire 2.jpg

Les clés de la reine arrivant à la Tour de Londres

  • Garde 1: Halte !
  • Garde 2: Le gardien des clés. Halte !
  • Garde 1: Qui va là ?
  • Chief Yeoman: Les clés !
  • Garde 1: Quelles clés ?
  • Chief Yeoman: Les clés de la reine Victoria !
  • Garde 1: Passez, clés de la reine Victoria ! Tout va bien.

L'allié d'Henry interrogea un Templier déguisé en membre de la Garde royale.

  • Allié: Vous ne faites pas partie de la Garde. Combien êtes-vous ? Dites-le-moi !

Un constable était séquestré dans son bureau par les Templiers.

  • Miller: Lâchez-moi ! C'est de la TRAHISON ! Attendez un peu que je sorte ! Ça va vous coûter cher !

Evie vola le passe-partout au Chief Yeoman, puis alla voir le constable.

  • Templier 1: Nom de Dieu. J'aurais bien aimé qu'ils assomment le constable.
  • Miller: Y a-t-il quelqu'un ?
  • Evie: Oui. Une amie.
  • Miller: Ah, tant mieux. Dites-moi, pourriez-vous me faire sortir ? Les gardes sont partis avec les clés.

Evie descendit récupérer la clé.

  • Templier 2: Leurs fusils sont bien meilleurs que les modèles standard. Puisqu'on est là, autant se servir...
ACS Ne pas laisser Lucy faire 3.jpg

Evie libérant le constable

Evie remonta libérer le constable.

  • Miller: Merci ! C'est de la trahison, rien de moins. Et une profanation de la chapelle ! Miss Thorne a dit que je devais leur être reconnaissant d'être en vie. Quel culot !
  • Evie: Elle cherche un objet recelant un grand pouvoir. On ne peut pas la laisser le dérober.
  • Miller: Les joyaux de la couronne ?
  • Evie: Quelque chose de bien plus important.
  • Miller: Il faut l'en empêcher. Il me reste quelques fidèles. Je vais les rassembler.

Evie, Miller et ses hommes se réunirent dans la cour.

  • Miller: Très bien, Messieurs. Nous affrontons un ennemi imprévu : des traîtres dans nos rangs ! Mais cette jeune femme est notre alliée, elle connaît leurs méthodes. Suivez ses ordres comme si c'était les miens.
  • Gardes: Oui, chef !
    Si le constable le dit, c'est notre devoir !
    Pour la reine Victoria !

Evie pouvait parler au Chief Yeoman après avoir libéré le constable.

  • Chief Yeoman: Le Constable Miller m'a informé. Je comprends pourquoi il était introuvable ! Je vous remercie de votre aide.

Evie, Miller et ses hommes affrontèrent les Templiers dans la Tour blanche.

  • Thorne: Trouvez-la !
    Rattrapez-la !

Evie pouvait également aller auprès de son allié.

  • Templier 2: C'est tout ce que je sais ! Je le jure !
  • Allié: Dans ce cas, tu répondras de tes crimes.

L'allié assomma le Templier et s'adressa à Evie.

  • Allié: Vous êtes une amie de Green, n'est-ce pas ? Le ciel soit loué, vous êtes là. Cette Lucy Thorne a posté des Templiers partout, déguisés en gardes. Je crois pouvoir passer pour l'un d'eux assez longtemps pour vous faire entrer. Mais les gardes qui sont déjà là me connaissent. Vous devrez vous occuper d'eux. Retrouvez-moi à la Tour blanche quand vous serez prête.

Après avoir éliminé les traîtres, Evie retourna voir son allié.

  • Allié: Parfait, elle n'a plus d'hommes dehors. Et maintenant ?
  • Evie: Lucy Thorne veut me capturer. Si elle me voit enchaînée, elle relâchera sa vigilance. Vous saurez vous montrer convaincant ?
  • Allié: En faisant semblant de vous avoir capturée ? Je ferai de mon mieux, Madame.

L'allié attrapa Evie par le bras et l'emmena au pied de la Tour blanche.

  • Allié: S'ils nous voient de trop près, ces Templiers comprendront que je ne suis pas l'un des leurs.
  • Evie: Dans ce cas, gardons nos distances.

L'allié cria aux Templiers.

  • Allié: J'ai attrapé l'Assassin ! Ouvrez la porte ! Annoncez à miss Thorne que j'amène l'Assassin !

Les Templiers ouvrirent la porte de la Tour blanche.

  • Templiers: Ha ! Vous l'avez eue ! Bravo !
    Ha ! Tes confrères n'arrivent pas à la cheville de miss Thorne !
    Ha ha ! Regardez qui on a pris !
    Et alors, Assassin, tu ne sais plus courir ni te cacher ?
    Je savais qu'on finirait par te débusquer.
    Les Templiers tiennent Londres, Assassin. Ne l'oublie pas !
    Quel plaisir de voir un Assassin enchaîné !

L'allié amena Evie au-devant de Lucy Thorne.

  • Allié: Je l'ai trouvée dans l'enceinte, Madame. Je me suis dit que vous voudriez lui parler.
  • Thorne: Soyez la bienvenue, Evie. Êtes-vous prête à me dire où est le Suaire ?

Ezio garda le silence.

  • Thorne: Comme il vous plaira. Je le trouverai sans votre aide. Et ensuite, je vous étranglerai avec. Surveillez-la.

Thorne tourna le dos à Evie le temps de consulter ses livres sur l'autel de la chapelle.

  • Thorne: Si vous êtes là, c'est que vous n'avez pas le Suaire. Et surtout, n'hésitez pas à me faire part de vos informations. Même si je pense que vous n'en avez aucune. Les Assassins ne sont bons qu'à une chose : nous suivre à la trace.

Si Evie n'avait pas encore décidé de l'assassiner, Thorne lui refaisait face.

  • Thorne: Vous n'avez rien à ajouter ? Très bien. Tuez-la. Ce garde l'a aidée. Tuez-le, lui aussi.
ACS Ne pas laisser Lucy faire 6.jpg

Evie assassinant Thorne

Evie assassina Thorne.

  • Thorne: Donc vous aurez fini par triompher. Mais qu'y avez-vous gagné ? Le Suaire n'est pas ici.
  • Evie: Cet objet à vocation à guérir, et non à asseoir votre pouvoir.
  • Thorne: Pas le mien, le nôtre. Vous êtes si désespérément bornés. Vous accaparez les pouvoirs sans oser vous en servir, alors que nous améliorons le sort des hommes. J'espère que vous ne trouverez jamais le Suaire. Vous n'avez aucune idée de son vrai pouvoir.
  • Evie: Dites-le-moi.
  • Thorne: Non.
ACS Ne pas laisser Lucy faire 7.jpg

Evie s'échappant de la Tour de Londres

Evie essuya le sang de sa victime à l'aide d'un mouchoir puis s'échappa. Si Evie était venue avec le constable.

  • Miller: Il faut que je donne l'alerte. Vous feriez mieux de partir avant. J'attendrai le plus longtemps possible.
    Pas maintenant. Attendons encore un peu.
    Il vaut mieux donner l'alerte.

Si Evie était venue avec l'allié.

  • Allié: Vous feriez mieux de partir. Nous nous occuperons des autres.
ACS Ne pas laisser Lucy faire 8.jpg

Starrick dictant sa lettre

Dans son bureau, Starrick dicta une lettre à son secrétaire.

  • Starrick: Notez ceci, puis cachetez-le jusqu'à nouvel ordre de ma part. "Miss Thorne. Vous m'avez fourni le moyen de pérenniser l'avenir de Londres. La ville vous en remercie. L'Ordre vous en remercie. Je vous en remercie. Mais le Suaire ne peut avoir qu'un porteur. Je dissous par la présente notre partenariat. Une rente vous sera versée pour vos vieux jours. N'attendez rien d'autre de ma moi. Puisse le Père de la Sagesse vous guider."

Un domestique entra dans le bureau.

  • Starrick: Oui, qu'y a-t-il ?
  • Domestique: Miss Thorne, Monsieur...
  • Starrick: Que veut-elle ?
  • Domestique: Je suis navré, Monsieur. Elle est morte.
  • Starrick: Et la clé ? Où est la clé ?
  • Domestique: On n'a trouvé aucune clé sur son corps, Monsieur.

Starrick congédia le domestique et frappa du point sur son bureau.

  • Starrick: ARGH ! J'aurai ce Suaire, même si je dois retourner ciel et terre. Brûlez cette lettre.

Conséquences

Evie assassina Lucy Thorne et lui reprit la clé du Suaire.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard