Fandom

Assassin's Creed

Mur de la colère

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACACicon.png


Mur de la colère est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Altaïr Ibn-La'Ahad, revécue à travers l'Animus.

Description

Altaïr suivit le seigneur Basilisk à Tyr, où il comptait découvrir ses projets.

Dialogue

  • Hamid: Bienvenue, Altaïr.
  • Altaïr: Merci, Hamid. C'est bon d'être de retour... Et en vie !
  • Hamid: De quoi as-tu besoin ?
  • Altaïr: Je dois trouver Basilisk.
  • Hamid: Hum... Ça ne va pas être simple. Deux de nos hommes avaient accès à la forteresse des Templiers. Mais ils ont été faits prisonniers il n'y a pas longtemps.
  • Altaïr: Où puis-je les trouver ?

Hamid désigna le mur de la forteresse.

  • Hamid: Le long de ce mur, sur la partie ouest du mur de la forteresse. Sois prudent, le chemin est semé d'embûches.

Altaïr longea le mur mais un trou dans le mur gêna sa progression.

  • Altaïr: J'ai besoin de quelque chose pour continuer dans cette direction...

Altaïr aperçut des caisses sur un monte-charge.

  • Altaïr: Hum... Il faut que je me débarrasse de ce poids...

Altaïr retira les caisses. Le monte-charge monta alors, abaissant un pont en contrebas.

  • Altaïr: Maintenant je peux y aller.

Altaïr traversa le pont.

  • Altaïr: Une porte, enfin ! On dirait qu'elle est fermée. Je me demande où je dois aller pour l'ouvrir...

Altaïr utilisa son grappin pour atteindre le levier, et ouvrit la porte.

  • Altaïr: Bien ! Mais ce n'est que le début. Je dois retourner devant l'entrée.

Altaïr franchit la porte mais des arbalétriers l'accueillirent de l'autre côté.

  • Arbalétrier: Ne bouge plus !

Altaïr élimina l'arbalétrier et continua son chemin parsemé d'autres gardes.

  • Garde: Allez ! Poursuivez-le !
    Tuez-le !

Altaïr localisa le prisonnier.

  • Prisonnier: Un Assassin ! Enfin ! Ouvre la cage ! Le levier est là-bas !

Altaïr actionna le levier pour ouvrir la cage, mais un autre arbalétrier le repéra.

  • Arbalétrier: À l'attaque !!

L'arbalétrier hors d'état de nuire, Altaïr alla parler au prisonnier.

  • Prisonnier: Merci, Assassin. Tu m'as sauvé la vie !
  • Altaïr: Je cherche le chemin qui mène à la forteresse des Templiers.
  • Prisonnier: Toujours aussi discret, hein ? Mon frère pourra t'aider.
  • Altaïr: Où puis-je le trouver ?
  • Prisonnier: Dans une cage plus loin le long du mur. Je vais t'aider à le délivrer.

Altaïr libéra le frère du prisonnier.

  • Frère du prisonnier: Merci de m'avoir libéré ! Comment puis-je t'aider ?
  • Altaïr: J'ai besoin que tu me dises comment me rendre à la forteresse des Templiers.
  • Frère du prisonnier: Tu mérites bien que je t'aide. C'est la dernière porte le long du mur. Prends la clé au garde à côté pour l'ouvrir. C'est par là. Bonne chance !

Altaïr localisa le porteur de la clé.

  • Garde: Ne bouge plus !

Altaïr élimina les gardes et se heurta à d'autres caisses.

  • Altaïr: Je vais utiliser ça pour faire monter cette plateforme.

En faisant contrepoids, Altaïr franchit l'obstacle.

  • Garde: Ne le laissez pas s'échapper !

Après s'être débarrassé des gardes, Altaïr déroba la clé à son porteur et ouvrit la porte de la forteresse des Templiers.

  • Altaïr: La forteresse des Templiers, enfin ! Basilisk doit se trouver quelque part dans les parages... Cette échelle va me permettre d'accéder aux toits. Je serai plus en sécurité là-haut.

À l'aide de son arbalète, Altaïr élimina les gardes à distance.

  • Altaïr: C'est le poids de ces caisses qui permet de maintenir l'autre plateforme en l'air... Je dois aussi me méfier de cet homme !

Altaïr poussa les caisses, emprunta la plateforme puis interrogea un garde.

  • Garde: Arrête ! Je vais tout te dire !
  • Altaïr: Où est Basilisk ?
  • Garde: À l'est. Tu le trouveras quelque part près de la porte de la ville.
  • Altaïr: C'est un peu vague. Sois plus précis.
  • Garde: Je ne peux pas. Cet homme se déplace très rapidement car il est mené par mille chevaux déchaînés.

Altaïr épargna le garde et se dirigea vers les portes de la ville.

  • Altaïr: Basilisk !
  • Basilisk: Toi, vivant ? Comme c'est intéressant et stimulant, Assassin. Ne le laissez pas passer ! Fermez les portes ! Viens te battre !

Altaïr descendit auprès de Basilisk qu'il défia au combat.

  • Basilisk: Tu as de la chance, Assassin. Tu me pousses à fuir, mais pas pour longtemps. Sois maudit, Assassin !
  • Altaïr: Je dois me dépêcher si je veux attraper Basilisk ! Des arbalétriers Templiers, prudence !... Un piège ! Le chemin est bloqué. Peut-être que ce levier l'arrêtera.

Altaïr traversa une autre cour où il actionna un levier.

  • Altaïr: Maintenant, je peux continuer.

Altaïr escalada les remparts et continua sur les toits avant de se heurter à une nouvelle porte.

  • Altaïr: La porte est fermée. Il doit y avoir un moyen de l'ouvrir. Ces caisses devraient faire l'affaire.
  • Garde: Il est là ! Attrapez-le !

Altaïr poussa les caisses sur les dalles de pression qui ouvrirent la porte.

  • Garde: Il est là ! Tuez-le !

Après s'être occupé des gardes à l'extérieur, Altaïr rejoignit Basilisk dans la réserve.

  • Altaïr: Basilisk !
  • Basilisk: Ça devient pénible de t'avoir à mes trousses en permanence ! Viens, je vais mettre un terme à tout ça !

Altaïr affronta Basilisk et triompha du Templier.

  • Basilisk: Attends ! Écoute-moi !
  • Altaïr: Qu'est-ce que tu veux ?
  • Basilisk: Je vais te donner deux informations mais tu devras me laisser la vie sauve. La première, c'est l'emplacement du Calice.
  • Altaïr: Vas-y, je t'écoute.
  • Basilisk: Il se trouve à Jérusalem, dans la villa de Don Carvaggio. La seconde information concerne la ville de Saint-Jean-d'Acre.
  • Altaïr: Oui, et ?
  • Basilisk: Nous sommes en train de l'assiéger mais le siège traîne en longueur et...
  • Altaïr: Et ?
  • Basilisk: Nous avons prévu d'empoisonner toutes les sources d'eau qui alimentent la ville. Tous les habitants seront morts avant le lever du soleil.
  • Altaïr: ...
  • Basilisk: Je pense qu'un Assassin aussi pénible que toi pourrait relever ce défi. Arrête le complot du poison à Saint-Jean-d'Acre. Et cours ensuite vers Jérusalem pour trouver le Calice. Tout ça avant que je trouve le Calice, évidemment.
  • Altaïr: (À lui-même) Je vais accepter mais je vais aussi m'assurer que Basilisk ne quitte par la ville. (À Basilisk) D'accord, marché conclu, Basilisk.
  • Basilisk: Bonne chance, Assassin !

Altaïr quitta la forteresse des Templiers et fit route vers les quais.

  • Altaïr: Il faut que j'atteigne cet endroit et que j'arrive à y entrer. Cette manivelle semble tenir lieu de clé...

Altaïr arriva sur les quais.

  • Altaïr: ... Les bateaux de Basilisk !... Avec des Templiers... Je devrais mettre le feu à ces bateaux à l'aide de ces torches.
  • Templier: Ne le laissez pas s'approcher !

Altaïr tua les Templiers et incendia les bateaux.

  • Altaïr: J'en ai terminé avec ça ! Maintenant, je dois m'occuper du complot du poison puis du Calice !

Conséquences

Altaïr incendia les bateaux de Basilisk et partit pour Saint-Jean-d'Acre déjouer un complot.



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard