Fandom

Assassin's Creed

Massacres de Septembre

4 642pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACUicon.pngUbookicon.png
Cette page concerne l'événement. Vous recherchez peut-être la mémoire d'Arno Dorian ?
Massacre Prison des Carmes.jpg

Le massacre de la prison des Carmes

Les massacres de Septembre furent une suite d'exécutions sommaires qui se sont déroulées du 2 au 7 septembre 1792 à Paris, durant la Révolution française. Des massacres semblables ont également eu lieu dans le reste de la France (à Orléans, à Meaux, à Reims ou à Versailles), mais avec moins de victimes sur une plus longue durée.

À la fin de l'été 1792, la situation militaire française se dégrada. Plus que l'entrée en France des troupes du duc de Brunswick, ce fut la perte de Verdun, le 2 septembre, qui créa l'affolement chez les députés. Paris n'en était pas si éloignée et beaucoup de révolutionnaires réclamèrent une vaste purge de l'opposition. Parmi eux, Jean-Paul Marat réclama que soit versé le sang des traîtres. Moins virulent et plus cohérent, Georges Danton déclara qu'il fallait de l'audace, encore de l'audace et toujours de l'audace pour sauver la France.

À l'époque, les prisons renfermaient des milliers d'hommes et de femmes, certains pour des motifs politiques (prêtres réfractaires et anciens aristocrates), d'autres simples prisonniers de droit commun ou fous. Estimant que les prisons pouvaient se transformer en îlots attaquant Paris de l'intérieur lorsque Brunswick arriverait aux portes de la ville, des révolutionnaires entreprirent de tuer tous ceux soupçonnés, de près et même de très loin, d'activités contre-révolutionnaires.

Le capitaine de la garde, Frédéric Rouille, envoya ses hommes au Grand Châtelet pour y massacrer ses occupants, mais fut assassiné sur les toits de la prison par l'Assassin Arno Dorian, informé de sa présence sur les lieux par son supérieur, Napoléon Bonaparte.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard