Fandom

Assassin's Creed

Marcus Junius Brutus

4 633pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngAssassins.pngACBicon.png
Brutus.jpg

Marcus Junius Brutus

Marcus Junius Brutus
(début Juin 85 av. J.-C. - 42 av. J.-C. fin Octobre), plus communément connu simplement comme Brutus, était un homme politique de la fin de la République romaine, et un membre de la Confrérie des Assassins.

Plus particulièrement, Brutus a tenu un rôle de premier plan dans le complot d'assassinat contre le consul et empereur Jules César.


Biographie

Brutus est né de Marcus Junius Brutus l'Ancien et Servilia Caepionis. Son père fut tué par Pompée le Grand, après avoir pris part à la rébellion de Lépide, et sa mère allait plus tard devenir la maîtresse de Jules César. Certaines sources évoquent la possibilité de César étant le véritable père de Brutus.

Sénateur

Peu avant 45 av. J.-C., Brutus devint membre du Sénat romain, ainsi que l'Ordre des Assassins. Plusieurs de ses frères Assassins également partagèrent son rôle à la fois de sénateur et de Liberatore.
Aux environs de 45 av. J.-C., de nombreux sénateurs ont commencé à craindre la montée en puissance de César après sa nomination en tant que dictateur et les Assassins ont commencé à planifier sa chute. Pendant ce temps, ils découvrirent également que le SPQR était secrètement une organisation templière.


Découverte du Sanctuaire

Depuis quelque temps, les rêves de Brutus étaient hantés par une caverne mystérieuse qu'il se trouva obligé de découvrir. Finalement, il fut amené à découvrir un Sanctuaire de la Première Civilisation, caché sous ce qui allait devenir la basilique Santa Maria in Aracoeli.

Comme il fut affecté par Gaius Cassius Longinus comme celui qui échafauderait le plan de l'assassinat de César, Brutus désigna le temple précédant le Sanctuaire comme un lieu de rencontre pour lui et les autres conspirateurs.
Chaque fois que ses frères Assassins s'en allaient après leurs réunions secrètes, Brutus explorait la caverne de son propre chef, découvrant d'étranges lumières clignotantes issues de fissures dans le sol, ainsi qu'une porte contenant une énigme.
Finalement, après avoir découvert comment accéder au Sanctuaire, Brutus fut frappé de stupeur et de crainte par une sorte de "rayonnement fantôme" et de l'architecture d'un autre monde, et trouva ses convictions et croyances bouleversées par ce qu'il avait vu. En s'approchant et en activant le piédestal du Sanctuaire, Brutus eut une vision de Rome en flammes. Le lendemain devait être le jour de l'assassinat de César.
Brutus écrit plus tard plusieurs rouleaux décrivant ses rêves et visions et de découverte du Sanctuaire, ainsi que comprenant les croquis de la chambre et de son piédestal. Après l'assassinat de César, Brutus retourna au temple pour stocker ces parchemins, ainsi qu'un héritage, son armure.


Assassinat de Jules César

Inspiré et encouragé par les visions qu'il avait vus dans le Sanctuaire, Brutus conçu le plan de l'assassinat aux côtés de quarante de ses compagnons Assassins et les sénateurs. Comme lui dictait ses visions, Brutus prévit leur attaque pour les Ides de Mars.
Ce jour-là, cependant, la femme de César tenta de le convaincre de ne pas assister au Sénat, ce qui retarda son arrivée et conduisit les Assassins à craindre que le complot avait été découvert. Brutus persista néanmoins, en attendant que César arrive au Sénat, puis ils l'attaquèrent.
César résista au début, mais se résigna à son sort lorsqu'il reconnut Brutus et fut finalement poignardé vingt-trois fois par ses propres compatriotes, parmi lesquels certains considérés comme ses amis. Voulant se débarrasser de sa culpabilité, Brutus vint plus tard au Colisée et abandonna le poignard qu'il avait utilisé pour frapper César.


Mort

Après l'assassinat, le Sénat adopta une amnistie pour les Assassins, qui fut proposéé par un ami de César et co-consul, Marc-Antoine. Néanmoins, un tollé parmi la population força Brutus et les autres Assassins à quitter Rome. Brutus s'installa en Crète entre 44 et 42 av. J.-C., mais plus tard, défait dans une bataille, se suicida dans sa fuite.
Après la mort de Brutus, ses partisans se réunirent à Philippes, en Macédoine, et essayèrent d'utiliser le Suaire d'Eden pour le ramener. Toutefois, le Saint-Suaire ne fut pas capable d'une résurection, et bien que Brutus ouvrit ses yeux, il ne semblait pas respirer, et fini par retomber dans la mort.


Héritage

Quelque temps avant 1500, les adeptes de Romulus découvrirent le temple, et trouvèrent l'armure de Brutus et le poignard à l'intérieur. Ils prirent les objets, et, les cachant dans une chambre dans les tunnels sous le mont Palatino. La cellule renfermant l'armure et la dague avait une porte s'ouvrant avec six clés, réparties dans divers points de repères à Rome, accompagnés des parchemins que Brutus avait écrits.
En 1503, l'Assassin italien Ezio Auditore da Firenze réussit à obtenir les six clés et à récupérer l'armure dans sa cellule.


Notes

  • En 1503, Giovanni Borgia revit certains souvenirs de Brutus, car tous les deux furent exposés au Suaire d'Eden.
  • La capacité de Brutus pour activer le socle du Sanctuaire laisse à penser qu'il est un descendant de la Première Civilisation.
  • Le poète Dante Alighieri a écrit dans Inferno, la première partie de La Divine Comédie, que Brutus, avec Cassius, furent condamnés au plus faible cercle de l'enfer à cause de leur acte contre Jules César, malgré le fait que Dante était également membre du l'Ordre Assassin.


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard