Fandom

Assassin's Creed

Lydia Frye

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngACSicon.png

Lydia Frye était une membre de la Confrérie britannique des Assassins active durant la Première Guerre mondiale. Contrairement à beaucoup d'Assassins qui s'engagèrent dans l'armée pour combattre sur le continent, Lydia resta à Londres pour combattre les ennemis infiltrés dans la société britannique[1].


Biographie

Prise de conscience

Née au sein d'une famille aisée, Lydia, petite-fille de Jacob Frye, ne voulut pas initialement intégrer la Confrérie et préféra poursuivre des études. Mais c'est au fil de son cursus qu'elle ouvrit les yeux sur la vérité et sur l'influence que détenaient les Templiers, surtout le Rite britannique qui avait réussi à se reconstituer solidement après avoir été supprimé quarante ans plus tôt par son grand-père et sa grande-tante Evie. Après avoir perdu des amis et des parents dans cette guerre secrète, elle décida d'aider ses semblables à son tour.[1]


Formation

ACS Lydia Frye 02.jpg

Lydia infiltrant une cache d'espions ennemis

Alors que ses deux parents étaient souvent en mission pour la Confrérie sur le continent, elle fut formée et instruite par son grand-père Jacob et Evie. Excellant dans l'art, elle devint très équilibrée en tant qu'Assassin, pouvant évaluer les situation et être efficace comme sa grande-tante mais sachant improviser si la situation l'exigeait comme son grand-père[1].

La Grande Guerre

Lydia tomba amoureuse et se maria avec un de ses confrères Assassins peu avant la Guerre, un certain Sam Crowder. Mais alors que comme de nombreux Assassins, Sam partit combattre au front, Lydia préféra rester en arrière et défendre Londres. La jeune femme mena ses parents âgés à la campagne à l'abri et regagna la capitale pour la protéger non seulement du Rite britannique mais aussi des espions allemands[1].


Menace intérieure

ACS Lydia Frye 03.jpg

À la radio de Tower Bridge

En 1916, alors que Londres subissait les raids de bombardement des zeppelins allemands, Lydia fut contactée par le commandant Winston Churchill qui demanda son aide pour percer à jour un réseau d'espions ennemis infiltrés dans la mégapole. Frye accepta et commença ses investigations, qui l'amenèrent jusqu'à la radio de Tower Bridge. Là elle démasqua plusieurs espions et les élimina. Puis elle rejoint un navire de défense de la Royal Navy et repoussa une attaque de chasseurs ennemis.
ACS Winston Churchill 01.jpg

Churchill et Lydia

Par la suite Churchill reçut de nouvelles informations : un détenu qui menaçait de révéler l'existence de la Confrérie et d'autres agents allemands, dont certainement le chef du groupe dans la capitale. Elle élimina méthodiquement chaque poche d'ennemis puis rencontra une nouvelle fois Churchill qui lui indiqua la cache du chef des espions, dans une vieille imprimerie. Lydia entendit les hommes restants et leur chef parler d'un devoir à accomplir pour le retour de la bien-aimée. Alors que l'Assassin infiltra la cache et élimina ses cibles, le chef, qui s'avérait être un Sage s'échappa. Ce dernier était à la recherche d'un moyen de libérer Junon de sa prison mais Lydia l'intercepta et mit fin à son délire et à sa vie.

Plus tard, Churchill remercia et félicita la jeune femme pour le devoir accompli[1].

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard