Fandom

Assassin's Creed

Louis-Antoine de Saint-Just

4 643pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACUicon.png


Louis-Antoine Léon de Saint-Just (1767 – 1794) était un militaire et une figure politique majeure de la Révolution française en étant l'un des instigateurs de la Terreur.

Biographie

Ascension au pouvoir

Né en 1767, Louis Antoine de Saint-Just se rallia très tôt à la Révolution. En 1791, il fut élu à l'Assemblée nationale législative. Il se fit un nom lors du procès de Louis XVI en déclarant qu'à ses yeux "cet homme doit régner ou mourir", propos qui reçut une longue ovation. Saint-Just fut le premier à dire ce que beaucoup pensaient, mais sans oser l'exprimer et il devint rapidement une figure majeure au côté des Jacobins.

En septembre 1793, le virage de la Terreur vit l'accroissement de l'influence du Comité de salut public et, en particulier, de ses dirigeants : Robespierre, Couthon, Collot d'Herbois et Saint-Just. Il se mit alors à critiquer Georges Danton, qu'il jugeait comme trop modéré.

Le Comité de salut public

Durant sa présence au Comité, il fit tout son possible pour emprisonner le Marquis de Sade, en disant qu'il exerçait une influence immorale sur les Français. Pour ce faire, il envoya un agent afin de tuer une des prostituées de Sade, Suzanna, afin de le faire réagir.

Étant au courant que Olivier, le valet du marquis, en était venu à haïr son maître, il le paya grassement afin qu'il éliminé Suzanna pour lui, permettant de ne pas attirer les soupçons sur le Comité. Toutefois, l'Assassins Arno Dorian enquêta sur le meurtre et le complot visant à accuser Sade, et Olivier fut emprisonné.

Avec Robespierre, Saint-Just tenta également de mettre fin à la carrière de Napoléon Bonaparte, une jeune étoile montante de l'armée révolutionnaire. Pour se faire, Saint-Just sabota la production d'armes grâce à des matériaux défectueux, qui seraient ensuite envoyés à l'armée de Napoléon. Cependant, Arno fut mis au courant de ce complot et détruisit les armes, empêchant ainsi leur livraison et sauvant la carrière de Bonaparte.

La chute

En 1794, Saint-Just présida la Convention Nationale où son gilet inhabituel et ses longs cheveux le distinguèrent des autres députés. Peut-être en raison de ses prises de position extrêmes, des rumeurs se mirent à courir : Saint-Just se serait fait faire des vêtements en peau humaine dans les tanneries de Paris.

Apprenant ces rumeurs, Arno fut chargé par le valet de Saint-Just d'aller voir un tailleur chez qui Saint-Just avait commandé un manteau sur mesure. Cependant, le tailleur avait refusé de le le livrer, ayant des suspicions quant au cuir qui lui avait été fourni. Après avoir appris que le manteau avait été réalisé en peau humaine et que le valet en était pleinement conscient, l'Assassin tua le valet et apporta la nouvelle au tailleur, qui promit d'utiliser le manteau comme preuve afin d'accélérer la chute de Saint-Just.

Il tomba en même temps que son ami Robespierre et fut exécuté comme lui le 10 Thermidor an II (28 juillet 1794).



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard