Fandom

Assassin's Creed

Livre d'Abraham

4 642pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACPLicon.pngACDYLicon.png
"Malgré mon avertissement, je regarde la page. Elle est vierge. Les deux pages sont vierges. Soudain, des symboles envahissent mon esprit!"
– Giovanni Borgia lisant le Livre.


Bombastus.png

Bombastus examinant le Livre

Le Livre d'Abraham était une paire de journaux écrits par Nicolas Flamel, qui contenaient le savoir d'Abraham de Würzburg. Il fut séparé en deux volumes, chacun passant entre les mains de différents propriétaires jusque vers 1810.

Le Livre était une reliure semblant être composée uniquement de pages blanches, assemblées dans une couverture en argent. Néanmoins, il remplissait d'idées l'esprit du lecteur.


Histoire

Transmutation

Johan Project Legacy.png

Johan, après avoir lu le Livre

Vers 1520, Bombastus gardait le Livre en sa possession, dans son laboratoire de Bâle.

Un jour, après avoir regardé l'ouvrage, Johan, l'apprenti de Bombastus, devint fou, criant que "Mon esprit est une petite, petite coupe. Débordé ! Éclaté ! Fissuré !" Cela suggère que cette folie proviendrait d'un abus de connaissances tirées du Livre à la fois. Pour éviter ce problème, Bombastus lisait le Livre en posant ses mains sur ses yeux à la manière d'œillères.

Lorsque Giovanni Borgia lut le Livre en 1520, il fut illuminé par une étrange formule, qu'il s'empressa de noter. En suivant les instructions, Bombastus et l'Assassin découvrirent la méthode de fabrication de la Pierre Philosophale.


À la Recherche de la Deuxième Moitié

En 1527, Giovanni rendit visite à Bombastus pour lui poser quelques questions, auxquelles il refusa de répondre. Giovanni lui proposa de lire le Livre, comme il contenait les réponses à ses questions, mais Bombastus déclara qu'il était incomplet, et que "la deuxième moitié" était nécessaire.

Project Legacy Descendants.png

Traduction manuscrite de la deuxième moitié du Livre

Puis, Giovanni commença ses recherches à la bibliothèque de l'université, à l'aide d'un des apprentis de Bombastus, Maria Amiel. Ils trouvèrent que le Livre était en fait une paire de journaux écrits par un alchimiste français, Flamel, qui contenait le savoir d'Abraham de Würzburg. Le premier d'entre eux s'appelle "Véritable Magie" (?) et le second "Science Divine".

Tous deux se rendirent au Louvre à la recherche du manuscrit et découvrirent que le neveu de Pernelle Flamel, sa femme, avait hérité d'un grimoire. En fouillant son domicile, ils se rendirent compte que ce grimoire avait été "traduit par des mains humaines", et que seul l'original devrait suffire.

La traduction découverte contenait le savoir de Pythagore et d'autres pratiques Hermétistes. Giovanni se souvint alors du Temple de Pythagore qui avait été exploré auparavant par Ezio Auditore et Léonard de Vinci.


Retour à Bâle

Après avoir découvert qu'un espion était au courant de leurs recherches sur le Livre, Giovanni et Maria retournèrent à Bâle, mettant en doute la sécurité de Bombastus. Cependant, à leur arrivée, le professeur était devenu fou, comme Johan l'était devenu, se mettant à brûler des livres et demandant aux médecins d'arrêter leurs "pratiques impies".

Après avoir laissé Bombastus entre les mains d'un ami, ils volèrent la première moitié du Livre dans son laboratoire, et se rendirent au Sanctuaire de Pythagore.


Alchimie

En 1587, le Livre entra en la possession d'Edward Kelley et de John Dee , que Kelley avait reçu de la part d'un associé, Maître Husey. Kelley parvint à transmuter de l'or, mais Dee se rendit compte de ses effets secondaires, notamment du Kelley lui-même.

Project Legacy Kelley.jpg

Dee s'en allant avec le Livre, alors qu'Elizabeth Jane Weston essaie de l'en empêcher

Après avoir remarqué l'obsession de Kelley pour le Livre, Dee tenta de le convaincre d'y renoncer. En conséquence, les deux anciens amis se disputèrent fréquemment. Afin d'y mettre fin, Dee vola le Livre et partit, déclarant que "Les secrets qu'il contient ne lui sont pas destinés".

Par la suite, Kelley dut se contenter de différentes méthodes de transmutation, bien qu'elle n'offrirent aucun résultat concluant. Il ne dormait et ne mangeait plus, et devint lui-même fou à cause de ces efforts infructueux, et aux dégâts que le Livre lui avait causés.

Finalement, Kelley mit fin à ses jours en sautant du haut de sa prison, murmurant dans un dernier souffle que "Dee...était...un sage..."


Réunification des Volumes

"Giovanni ne possédait qu'une seule moitié du fameux "Livre d'Abraham". Malheureusement pour lui, il n'a jamais découvert "Science Divine".[...] Bien plus tard, vers la fin du XIXème siècle, ces anciens tome refirent surface."
Frater V.O.V. à propos du Livre.
Project Legacy Livre.png

Deux volumes du Livre, vers 1891

Quelques années plus tard, à la fin du XIXème siècle, le célèbre Livre d'Abraham refit surface. D'après William Robert Woodman, l'ensemble des volumes arriva entre les mains d'un co-fondateur de l'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée, Samuel Liddell Mathers.

Mathers commença personnellement à les traduire les volumes, bien qu'un autre de ses amis, William Wynn Wescott, le lui avait formellement interdit. Mathers l'avait réprimandé, disant que "Cette traduction nous appartient. Ces secrets, ces anciennes formules, elles seront pour nous, et nous seuls."

Wescott continua, cependant, à dire qu'il était au courant du plan de Mathers pour publier ses traductions. Lors d'une dispute, William se lamenta – comme Giovanni l'avait fait auparavant – qu'une simple copie ou traduction du volume était inutile.

Peu de temps plus tard, Westcott complota pour bannir Mathers de l'Ordre Hermétiste. Toutefois, Mathers l'avait devancé, et à l'aide d'un acolyte du nom de Edmund William Berridge, il dénonça aux autorités l'intérêt de Westcott pour la magie noire, l'obligeant à quitter l'Ordre.

Mais en retournant dans le refuge privé du fondateur, Mathers découvrit avec stupeur que le Livre entier avait disparu.



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard