FANDOM


ACUicon


Le délice de Désirée est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Arno Dorian, revécue par un Initié à travers le Navigateur Helix.

Description

Désirée Clary chargea Arno de lui ramener Jean-Baptiste Bernadotte afin qu'ils puissent se réconcilier.

Dialogue

  • Désirée: J'ai commis une terrible erreur ! Vous devez m'aider ! J'ai fait de mon mieux pour coucher sur le papier ce qu'il convient de faire.

Désirée remit un message à Arno.

Message

"J'ai éconduit Bernadotte, mais je ne cesse de penser à ses cuisses musclées ! S'il vous plaît, retrouvez-le... Je crains qu'il ne rende visite aux belles de nuit du Palais-Royal. Amenez-le-moi et je lui témoignerai mon affection !"

Arno trouva un Bernadotte noyé dans l'alcool.

  • Bernadotte: Je n'ai plus de raison de vivre ! Si ce n'est de m'enivrer... J'ai perdu l'amour de ma vie ! Ah, bah, prenons la chose du bon côté ! Je bois à la vie, à la mort !

Arno escorta Bernadotte, qui s'arrêta devant des prostituées.

  • Bernadotte: Euh, quels services puis-je espérer, au juste ?
  • Prostituée: Regardez, les filles, Jean est là ! On est toujours ravies de te voir, Jean.
    Une petite fête te remontrait le moral ? Rien que toi et moi...

Arno écarta les prostituées.

  • Bernadotte: Inutile de vous mettre en colère, me voilà ! Très bien. S'il en va ainsi, j'arrive.
    Je dois oublier Désirée ! Ohhh, bonjour, ma belle ! Je crois que tu pourrais m'aider à oublier, euh... comment s'appelle-t-elle...
  • Prostituée: Toujours prêt à charger sabre au clair !
    Jean ! Tu as les jambes si musclées !

Arno écarta les prostituées.

  • Bernadotte: Tout réconfort est donc interdit aux cœurs brisés ?
    Peut-être plus tard, ma chère.
    Un homme qui s'habille dans le désespoir a besoin d'une femme pour adoucir sa chute !
  • Prostituée: Mon pauvre amour. Pour quelques francs, je t'aiderai à tout oublier.
    Je me sens si seule, Jean. Ne peux-tu pas me consoler ? Je ne te demanderai presque rien.

Arno écarta les prostituées.

  • Bernadotte: Du calme ! Je viens à toi.
    Je viens, mais c'est sans espoir !

Arno et Bernadotte retrouvèrent Désirée.

  • Désirée: Jean ! De grâce, pardonnez-moi ! J'ai été d'une sottise !
  • Bernadotte: Est-ce vrai ? Mes oreilles me jouent-elles des tours ?
  • Désirée: Je ne peux pas vivre sans vous !
  • Bernadotte: Mais, Désirée, c'est impossible. Vous êtes promise à un autre !
  • Désirée: Je vous prouverai mon amour, Jean. Allez chez le capitaine Bonaparte ! Trouvez mes lettres d'amour et rapportez-les afin que je puisse les détruire sous vos yeux !

Arno infiltra la demeure de Bonaparte.

  • Bonaparte: Que puis-je faire au sujet de Désirée ? Échafauder un plan de bataille. Sans doute une retraite tactique sur le front Désirée... et sur le front Joséphine, une marche au son du canon ! Oui, avec Joséphine, il faut une manœuvre par le flanc. Bon Dieu, et quels flancs !
    Que faites-vous ici ? J'ai besoin d'être seul !

Arno vola les lettres.

  • Bonaparte: Quoi ? Oh, ces vieilles lettres ? Débarrassez-m'en. C'est Joséphine qui gouverne mon cœur désormais !

Arno retourna auprès de Désirée et Bernadotte.

  • Désirée: Ah, vous les avez trouvées ! Merci beaucoup. Et maintenant, mon cher Jean, regardez-les finir en cendres !
  • Bernadotte: Mes aïeux ! Quelle passion chez cette femme ! Désirée ! Mon amour pour vous est aussi intense que le feu dévorant vos lettres à Bonaparte ! Consentiriez-vous...
  • Désirée: Oh, Jean !

Des bandits s'en prirent aux amoureux, mais Arno les repoussa.

  • Bernadotte: Vous acceptez... ?
  • Désirée: Oui ! Oui, oui, oui !

Conséquences

Bernadotte et Désirée se fiancèrent, et l'attention de Napoléon se porta sur Joséphine de Beauharnais.