Fandom

Assassin's Creed

Lawrence Washington

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngACROicon.pngTempliers.png

Lawrence: Merci... de m'accorder une fin rapide.
Shay: Et merci de m'avoir livré tes véritables desseins, sinistre serpent.
– Lawrence à Shay Cormac.


Lawrence Washington (1718 - 1752) était le demi-frère de George Washington, un planteur, et secrètement un Maître Templier de l'Ordre du Rite Britannique.

Biographie

Jeunesse

Lawrence Washington vit le jour en Virginie en 1718, fils de Augustin Washington et Jane Butler. En 1729, Lawrence et son jeune frère, Augustin Jr., partirent pour l'Angleterre avec leur père et furent éduqués à la Grammar School Appleby. Dans cette période , il rencontra alors le Grand Maître britannique, Reginald Birch, qui l'intronisa au sein de l'Ordre.[1]


À la recherche du Grand Temple

"En tant que Maître Templier, vous avez bien appris de vos leçons, et vous avez gagné cette opportunité. Vous serez mes yeux et mes oreilles dans le Nouveau Monde à présent. Ne me décevez pas, Lawrence."
– Birch, dans sa lettre à Lawrence, 1738.[src]


En 1738, Lawrence revint en Virginie, après avoir été nommé Maître Templier des Colonies du Nord par Birch. Il reçut une lettre du Grand Maître, dans laquelle était révélé qu'il avait obtenu le journal de l'Assassin Edward Kenway. Ce journal supposait que le Grand Temple de la Première Civilisation était situé quelque part dans le Nouveau Monde.

Bien qu'il était incertain de son contenu, Birch fit de ce Temple la priorité absolue de l'Ordre. Lawrence fut alors chargé de localiser le Grand Temple ainsi que les reliques des Précurseurs éventuelles de la région.

Dans le même temps, Lawrence supervisait la plantation de tabac de son père à la rivière Potomac. Il fut également comme un mentor pour son jeune demi-frère, George. Après la mort de leur père, ce dernier vit Lawrence comme un modèle.[1]


Carrière militaire

En 1739, le Parlement britannique créa un régiment d'infanterie pour les Colonies américaines afin de les utilisées dans les Antilles contre l'Espagne, ce qui devint connu sous le nom de Guerre de l'oreille de Jenkins. En arrivant à la Jamaïque en 1741, Lawrence participa à des expéditions contre Cartagena, la Nouvelle-Grenade, Cuba et Panama.

Au cours de ces conflits, de nombreux soldats moururent de maladies tropicales. Parce qu'il était arrivé dans la région au début, Lawrence put survivre à ces fièvres. À la fin de l'année 1742, Lawrence revint à la Virginie et devint un commandant de la milice, au grade de major.[1]


Maître des Templiers des Colonies

"Maître Washington, je suis peu satisfait des piètres résultats en provenance des Colonies. J'ai d'autres agents à travers le monde cherchant sans relâche des fragments d'Eden et vous et votre équipage êtes occupés à construire un service postal. Qui plus est, j'ai cru comprendre qu'une Confrérie d'Assassins a pris racine quelque part vers New York. Cela ne sera pas facile à faire."
– Birch à Lawrence, dans sa lettre à Lawrence, 1750.[src]


Après avoir hérité de la plantation de son père, Lawrence le rebaptisa Mount Vernon, en l'honneur de son commandant de la Royal Navy, le vice-amiral Edward Vernon. En 1743, il épouse Anne Fairfax, la fille aînée du colonel William Fairfax. Le colonel aurait exercé une grande influence sur George.

Trois ans plus tard, Lawrence écrivit à son subordonné, Christopher Gist. Dans sa lettre, il aborda à Gist la nécessité pour les Templiers coloniaux de posséder un ou une série de sociétés comme réseau de communication. Lawrence notifia que William Johnson avait récemment été nommé colonel des guerriers des Six Nations, et avait maintenu de bonnes relations avec les Kanien'kehá:ka. Il suggéra à Gist de commencer à rentrer en contact avec Johnson. Lawrence mentionna également qu'il prévoyait d'influencer ses beaux-parents pour créer une société de commerce plus près de sa base d'opération.

Les plans de Lawrence portèrent leurs fruits, et il réussit à recruter Johnson parmi les Templiers. Ensemble, ils travaillèrent pour construire une infrastructure pour l'Ordre dans les colonies. En 1747, Lawrence avait commencé à travailler avec son beau-père et d'autres éminents hommes d'affaires, et créa la Compagnie de l'Ohio avec l'intention d'une ouverture de commerces à l'intérieur du continent américain. Autour de cette période, il embaucha Samuel Smith en tant que trésorier de l'une de ses entreprises, et Templier par extension.

L'année suivante, Lawrence présenta George à Lord Thomas Fairfax, le cousin de son beau-père. Thomas apprécia le jeune George, et le prit sous son aile comme arpenteur.

En 1750, Lawrence reçut une autre lettre de Birch, qui était très mécontent de l'absence de progrès dans la découverte des artéfacts et des sites des Précurseurs, ainsi que la fondation d'une Confrérie d'Assassins près de New York. Affirmant que Lawrence était occupé dans "la construction d'un service postal", Birch transféra un de ses agents, le colonel George Monro, dans les colonies afin de l'aider dans sa mission. Bien que Monro servirait de subordination à Lawrence, Reginald affirma qu'il serait bénéfique.

Cette année-là, à travers la Compagnie de l'Ohio, Washington charga Gist d'explorer les terres à l'ouest des Colonies et de nouer des relations avec les tribus indigènes là-bas, afin d'obtenir des alliances et des voies commerciales favorables aux Templiers.[1]


Le vol des artéfacts des Précurseurs

"Au moment où vous recevez ce, je serai déjà sur mon chemin de retour à la Virginie. Préparez-vous. Notre véritable travail commence maintenant. À mon retour, nous serons en mesure de partager les bonnes nouvelles avec le Grand Maître à Londres. Peut-être que mon rôle dans les colonies sera enfin reconnu."
– Lawrence dans sa lettre à Gist, 1751.[src]


Vers 1751, Lawrence fut diagnostiqué de la tuberculose. Dans une tentative pour se soigner, il voyagea à la Barbade avec George en 1751. Sachant qu'une Confrérie d'Assassins existait à Saint-Domingue, il chercha à réclamer des Fragments d'Éden en leur possession. Comme George attrapa un cas mineur de la variole, Lawrence eut la possibilité de se rendre à Port-au-Prince tandis que son frère guérissait. Il a été relevé que George allait survivre, et Lawrence fit en sorte d'épargner à son frère les lourds secrets de l'Ordre.

En arrivant, il traqua les Assassins et apprit qu'ils étaient dirigés par un certain marron nommé François Mackandal. Lawrence suivit alors Vendredi, le second de Mackandal, à l'entrée d'une grotte. Il prévut une embuscade sur ce dernier, mais un tremblement de terre frappa, après que l'Assassin ait perturbé la technologie des Précurseurs dans la grotte.

Les jambes de Vendredi furent écrasées sous les débris alors qu'il tentait de s'échapper, et Lawrence proposa de libérer l'Assassin, en échange de l'emplacement de Mackandal. Vendredi coopéra, bien que Lawrence lui trancha la gorge après.

Profitant du tremblement de terre, Lawrence infiltra le camp de Mackandal, et vola deux Fragments d'Éden en sa possession; la Boîte des Précurseurs et le Manuscrit de Voynich. Revenant à George à la Barbade, Lawrence écrivit à Gist et lui relaya les événements . Le Maître Templier exprima à son subordonné que leur véritable travail était sur le point de commencer, et que Birch allait peut-être enfin reconnaître son travail dans les colonies en apprenant les événements de Port-au-Prince.

Alors qu'il naviguait pour la Virginie, Lawrence fut poursuivi par l'Assassin Adewalé. Celui-ci perdit cependant sa trace. De retour dans les Treize Colonies, Lawrence confia la Boîte de Précurseur et le Manuscrit à ses subordonnés, respectivement Samuel Smith et James Wardrop.[1]


Mort

Rencontre des Templiers.png

Jack Weeks, James Wardrop, Samuel Smith et Lawrence

En Juillet 1752, Lawrence avait pris sa retraite à Mount Vernon, alors sur le point de mourir de la tuberculose. Pendant ce temps, une carabine à air comprimé prototype lui fut envoyée. Le Mentor Achilles Davenport charga Shay Cormac d'interroger Lauwrence sur les objets volés et de l'assassiner. Ce dernier déroba la cargaison qui contenait la carabine.

Alors que Shay observait à proximité la garden party de Lawrence, ce dernier rassura George qu'il était en bonne santé. Comme Jack Weeks, Smith et Wardrop approchèrent, il intima à George d'aller chercher une bouteille de vin pour eux. Avec George à distance, Lawrence demanda à ses compagnons Templiers de garder son jeune frère éloigné de l'Ordre. Il a ensuite demandé de leurs nouvelles dans l'avancement des recherches des artefacts. Smith et Wardrop répondirent qu'ils étaient entièrement dévouer à la pleine réussite de ces dernières.

Mort de Lawrence.png

La mort de Washington

Après le départ de ses camarades Templiers, Lawrence parcourut sa maison et parla à ses invités. Shay, caché dans la foule, assassina le Templier avec sa lame secrète. Dans ses derniers instants, Lawrence dit à Shay qu'il était trop tard, et que sa propre mort avait donnée à ses hommes le temps de fuir. Remerciant l'Assassin de lui donner une mort rapide, Lawrence décéda.

Une fois que Shay s'échappa, il fit part à son compagnon Liam O'Brien son mécontentement à tuer Washington qui était mourant, et son sentiment que sa mort a eu peu d'impact sur les Templiers. Liam affirma alors que Lawrence avait simplement voulu lui faire croire cela.

Après la mort de Lawrence, George endeuillé, hérita de Mount Vernon. [1]

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard