Fandom

Assassin's Creed

Lambeth Asylum

4 645pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACSicon.png

ACS Lambeth Asylum.png

Lambeth Asylum

Lambeth Asylum (en français : asile de Lambeth) était un hôpital de Lambeth, à Londres.

Histoire

Si le Bethlem Royal Hospiral, aussi appelé Bedlam, est l'asile le plus souvent associé à la cruauté envers les patients, des révélations embarrassantes ont, au début du XIXe siècle, amené l'institution à changer de politique. L'autre asile célèbre d'Angleterre, Broadmoor a ouvert dans le Berkshire en 1863, accueillant une partie des patients du Bedlam.[1]

On sait en revanche peu de choses sur l'asile de Lambeth, dont l'existence fut assez brève. Les patients étaient identifiés par des numéros plutôt que par leur nom, et les registres sont très vagues quant à la nature des traitements administrés. Des courriers et contrats de l'époque semblent indiquer que le bâtiment a été conçu par l'architecte Arthur Hayes, dont ce fut le premier et unique projet, en 1850. Une coupure de journal de 1851 nous apprend qu'Hayes a été tué dans son lit par son propre fils, qui pensait que son frère était l'antéchrist (une affirmation qui se révéla dénuée de fondement). Arthur Hayes Jr. fut ensuite admis à Lambeth comme patient.[1]

Le Templier John Elliotson, lequel travaillait à Lambeth, distribuait le Sirop calmant de Starrick à ses patients, à qui il faisait également subir d'effroyables expériences. En 1868, l'Assassin Jacob Frye infiltra l'asile et y assassina Elliotson.[1]

Peu de temps après, Evie Frye, la sœur jumelle de Jacob, et sa jeune complice Clara O'Dea se rendirent à Lambeth, espérant y trouver un remède pour les orphelins de Babylon Alley. Clara tomba subitement malade mais avec l'aide de l'infirmière Florence Nightingale, Evie lui rapporta un remède.[1]

L'asile de Lambeth ferma ses portes en janvier 1869 et fut démoli dans la même année, sans doute en raison du décès de son seul soutien matériel, Crawford Starrick.[1]

Lambeth rouvrit quelques années plus tard et fut partiellement restauré afin d'accueillir les criminels violents, dont le nombre ne cessait de croître. La plupart de ces internés étaient issus des populations les plus pauvres de Whitechapel, ce qui n'avait rien de surprenant. L'un de ces patients fut recruté par Jacob.[2]

Vingt ans plus tard, ce même patient commit d'horribles meurtres à Whitechapel sous le nom de Jack l'Éventreur. Lorsqu'il apprit qu'Evie était rentrée d'Inde pour mettre un terme à ses agissements, Jack assassina ses anciens docteur et infirmière ainsi que le directeur de l'asile, non sans avoir détruit toutes les preuves de son internement à Lambeth.[2]

Jack libéra ensuite les détenus de l'aile G, qui étaient tous de réputés violents criminels, afin de tendre une embuscade à Evie. Les deux Assassins finirent par s'affronter face à face au sous-sol de l'hôpital, où Jack avait enfermé et torturé Jacob depuis des semaines. Evie triompha de Jack et libéra son frère puis, avec l'aide de l'inspecteur de police Frederick Abberline, les jumeaux s'assurèrent que nul ne soit jamais informé de ce qui s'était passé à Lambeth et de l'identité de Jack l'Éventreur, inscrivant le meurtrier dans la légende.[2]

Galerie


  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Assassin's Creed: Syndicate
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Assassin's Creed: Syndicate – Jack l'Éventreur (contenu téléchargeable)

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard