Fandom

Assassin's Creed

La dernière danse

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACLicon.png


La dernière danse est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Aveline de Grandpré.

Description

Aveline retrouva Gérald Blanc, espérant en apprendre davantage sur le Templier Diego Vásquez.

Dialogue

Aveline retrouva Gérald à l'entrepôt.

  • Gérald: Aveline !
  • Aveline: Gérald ! Il est de retour, Vásquez ! L'agent de la Compagnie ! Est-ce que tes informateurs savent où il est ?
  • Gérald: Non. Aveline, j'ai perdu deux hommes depuis la semaine dernière. Assassinés. Empoisonnés.
  • Aveline: C'est son œuvre. Je dois le retrouver.
  • Gérald: Normalement, il devrait assister au bal du Capitaine, ce soir. Dois-je confirmer ta présence ?
  • Aveline: Oui. Merci, Gérald.
  • Gérald: Et, euh... Aveline, tu... tu vas avoir besoin de quelqu'un pour t'accompagner... J'imagine que...
  • Aveline: Est-ce que tu te proposes de m'accompagner, Gérald ?
  • Gérald: Euh... eh bien, oui, pour... pour mieux se fondre dans la foule, je pense que ce serait une bonne idée... Strictement dans l'intérêt de la mission, bien entendu...
  • Aveline: Bien entendu. Mais pas trop strictement, j'espère.

Aveline se mêla à la foule, parmi laquelle se trouvait Gilbert-Antoine de Saint Maxent.

ACL La dernière danse 2.png

Aveline parlant à de Saint Maxent

  • De Saint Maxent: Ah, la révolution ! Quel noble concept !
  • Homme: Naturellement, la guerre est toujours bonne pour les affaires.
  • De Saint Maxent: Surtout lorsqu'elle n'a pas lieu sur notre territoire. Le bon gouverneur espagnol fournit les marchandises, je les fais suivre à mes associés du bayou et ils se chargent du... transfert.
  • Homme: Et sans effusion de sang !
  • De Saint Maxent: Pour nous ! Ah, Aveline, toujours aussi radieuse. Comment va votre père ?
  • Aveline: Plus têtu que jamais.
  • De Saint Maxent: J'espère qu'il se rétablira au plus vite. En son absence, vous devez m'accorder une danse afin que tous puissent admirer votre grace.
  • Aveline: C'est très aimable, Monsieur de Saint Maxent. J'aimerais profiter de cette valse pour nous approcher de votre associé au foulard bleu afin de lui proposer un partenariat commercial.
  • De Saint Maxent: Aveline, toujours aussi sérieuse... Tout le contraire de ma fille, Marie-Félicité.

Aveline quitta le groupe et rejoignit celui de Marie-Félicité, alors courtisée par les gardes.

ACL La dernière danse 4.png

Aveline parlant à Marie-Félicité

  • Marie-Félicité: Alors, lequel d'entre vous devrais-je épouser ?
  • Garde: Celui qui sait le mieux danser !
  • Marie-Félicité: Dois-je donc danser avec vous tous ? Vous allez m'épuiser !
  • Garde: Laissez-moi vous faciliter la tâche, Señorita. Une seule danse avec moi suffira amplement.
  • Aveline: Marie-Félicité, je croyais que les filles de Saint Maxent n'avaient d'yeux que pour les gouverneurs ?
  • Garde: Mais qui avons-nous là ?
  • Garde: Señorita, donnez-nous votre nom, que nous sachions comment nous adresser à la plus belle femme du bel.
  • Garde: Voyons. N'exagérons rien. Mais votre teint est charmant. Señorita, permettez-moi d'ajouter mon nom à votre carnet de bal.
  • Aveline: J'ai peur qu'il ne soit déjà complet.
  • Marie-Félicité: C'est typique d'Aveline. Savez-vous qu'elle préfère l'entrepôt de son père à nos salons ? Elle refuse toutes nos invitations ! Et pour ce qui est de son teint... C'est certes une amie de la famille, mais sa mère... Quelle honte !

Aveline rejoignit un groupe de gardes.

ACL La dernière danse 3.png

Aveline parlant au capitaine espagnol

  • Capitaine: En dépit de l'uniforme, ce n'est pas un vrai militaire, je peux vous l'assurer.
  • Garde: Par deux fois, des recruteurs m'ont promis une promotion si j'acceptais de servir dans leur unité secrète. Mais je ne leur fais pas du tout confiance, Monsieur.
  • Capitaine: Cela vous honore. Il nous faudrait plus d'hommes comme vous, avec la tête sur les épaules. Bonsoir Señorita. Vous m'êtes... familière. Étiez-vous au dernier dîner organisé par le gouverneur ? Je suis confus, mais votre nom m'échappe.
  • Aveline: C'est compréhensible pour un homme ayant de telles responsabilités, Capitaine. Nous vous sommes redevables de votre action pour la colonie.
  • Capitaine: Vous avez toute ma gratitude, Señorita. Me permettrez-vous de l'exprimer par une danse ?
  • Aveline: Certainement, Capitaine.
  • Capitaine: Je vous invite à la prudence, Señorita. Même ici, en cette fête exquise, le danger est présent. Les soldats ne sont pas tous ce qu'ils semblent être. Nous discutions justement de l'un de ces imposteurs.
  • Aveline: Quel scandale ! Est-il parmi nous ce soir ?
  • Capitaine: Il est, en ce moment même, assis à une table isolée.
  • Aveline: Jusqu'à la prochaine gavotte, Capitaine.

Aveline laissa le Capitaine et alla au devant de Vásquez.

ACL La dernière danse 6.png

Aveline dansant avec Vásquez

  • Vásquez: Señorita.
  • Aveline: Il semble que la prochaine danse soit le menuet, Señor Vásquez.
  • Vásquez: Tout à fait.

Aveline et Vásquez échangèrent quelques pas de danse.

  • Aveline: Pouvons-nous aller discuter en privé ?
  • Vásquez: Oui, oui, je vous suis.

Aveline séduisit Vásquez et l'attira dans un endroit isolé, où elle l'assassina.

  • Aveline: Bonne nuit, "agent de la Compagnie".
  • Vásquez: Agent de la Compagnie ? Non. Vous faites erreur.
  • Aveline: Quoi ?
  • Vásquez: Meurtre futile... mort sublime. Elle...vous fera souffrir.

Aveline quitta le bal mais se heurta à sa belle-mère aux portes de la plantation.

ACL La dernière danse 8.png

Aveline apprenant la mort de son père

  • Aveline: Madeleine !
  • Madeleine: Aveline !
  • Aveline: Je ne savais pas que vous seriez au bal.
  • Madeleine: Je suis venue te chercher. Comment as-tu pu ? Un bal, alors que ton père est sur son lit de mort ?
  • Aveline: Je...
  • Madeleine: Économise tes paroles. C'est trop tard. Il nous a quittés.
  • Aveline: Papa ! Non !

Plus tard, Aveline, Gérald et Madeleine se recueillirent sur la tombe de Philippe-Olivier de Grandpré, au cimetière Saint-Pierre.

  • Madeleine: Je suis désolée... mais c'était nécessaire. Une mère doit protéger ses enfants. Regarde-moi, maintenant que tu sais la vérité... Toi, toi qui as vécu en secret, qui as occulté ta force sous des dentelles et des jupons en feignant d'obéir à ces hommes qui te refusent le droit d'utiliser tes dons... Suis-je vraiment si étrange à tes yeux ?
  • Aveline: Son héritage ne m'importe guère, c'est sa mort que je regrette.
  • Gérald: Son négoce est à mon nom, mais il t'appartient autant qu'à moi. La loi n'a pas sa place entre nous.

Conséquences

Aveline assassina Vásquez, qui lui révéla que l'agent de la Compagnie était en fait une femme. Madeleine lui apprit la mort de son père.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard