Fandom

Assassin's Creed

La course de Johnson

4 636pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC3icon.png


La course de Johnson est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Haytham Kenway, revécue en 2012 par Desmond Miles à travers l'Animus.

Description

Haytham demanda à William Johnson l'emplacement du site de Ceux qui Étaient Là Avant, mais ce dernier lui avoua ne rien pouvoir faire sans ses documents, qui lui avaient été dérobés. Haytham et son nouvel associé Charles Lee partirent alors à leur recherche.

Dialogue

La course de Johnson 1.png

Catherine et Cornelius se disputant à l'arrivée de Charles et d'Haytham

Haytham et Charles Lee entrèrent dans la taverne du Green Dragon, où ils furent témoins d'une dispute entre les deux gérants, Catherine Kerr et Cornelius Douglass.

  • Catherine: Menteur, crapule, espèce de bon à rien !
  • Haytham: Peut-être devrions-nous revenir plus tard ?
  • Catherine: Oh, pensez-vous mes braves ! Asseyez-vous. Vous voulez à manger ? À boire, peut-être ? Ou bien peut-être un lit ?
  • Charles: Nous avons déjà retenu des chambres.
  • Cornelius: Oh, oui ! Bien sûr ! Messieurs Lee et Kenway, c'est ça ? Je vais faire monter vos sacs. Aurez-vous besoin d'autre chose ?
  • Haytham: Non, qu'on nous laisse.
  • Charles: Par ici.
La course de Johnson 2.png

Johnson informant Haytham du vol de ses recherches

Charles présenta Haytham à William Johnson.

  • Charles: Sir. William Johnson.
  • William: Enchanté. Un bon gars, encore un peu naïf. On m'a dit que vous prépariez une expédition.
  • Haytham: Il existe un site des Précurseurs dans la région. Je compte sur votre connaissance du terrain pour le localiser.
  • William: Hélas, on m'a volé mes travaux. Et sans eux, je ne peux rien pour vous.
  • Haytham: Nous les retrouverons. Vous savez qui les a pris ?
  • William: Mon associé, Thomas Hickey, a entamé des recherches. Il a du talent pour délier les langues.
  • Haytham: Bien, dites-moi où il se trouve et je tâcherai d'accélérer les choses.
  • William: Des rumeurs mentionnent un groupe de bandits au sud-ouest d'ici. Vous le trouverez sûrement là-bas.
  • Haytham: Charles.
  • Charles: Sir ?
  • Haytham: Nous devons partir.
  • Charles: Bien sûr.
La course de Johnson 3.png

Haytham dévoilant son plan

Haytham et Charles arrivèrent près du fort, où ils firent la rencontre de Thomas Hickey.

  • Haytham: Thomas Hickey ?
  • Thomas: Qui le demande ?
  • Haytham: Haytham Kenway.
  • Thomas: C'est censé me dire quelque chose ?
  • Charles: N'oublie pas tes manières, toi.
  • Haytham: Du calme, Charles. William Johson nous envoie afin que nous puissions... hâter vos recherches.
  • Thomas: Y'a rien besoin de se hâter. Et puis ravalez votre beau parler de Londres, milord. J'ai déjà trouvé ces sales voleurs.
  • Charles: Alors, qu'attends-tu pour agir ?
  • Thomas: Je cherche un moyen de m'occuper de cette vermine.
  • Haytham: J'ai une idée.
  • Thomas: Bien, j'écoute.
  • Haytham: Je vais tuer le guetteur et prendre position DERRIÈRE les gardes. Vous deux, approchez-les par devant. Quand j'ouvrirai le feu, chargez. L'effet de surprise jouera en notre faveur. Ils auront mordu la poussière avant d'avoir compris ce qui se passe. 

Haytham abattit la sentinelle d'un tir de pistolet.

  • Haytham: Prenez position. Mais ATTENDEZ mon premier coup de feu.

Peu après, Haytham infiltra le fort et se place derrière les hommes qui gardaient l'entrée. Il prit un mousquet d'un râtelier et ouvrit le feu, avant d'éliminer ses occupants.

  • Thomas: Tu parles d'un effet de surprise.
  • Charles: Des renforts !
  • Thomas: Eh, Haytham ! Tirez avant qu'ils soient sur nous !
  • Charles: Servez-vous de ces mousquets, ça vous évite de recharger !
  • Mercenaire: En arrière ! Repliez-vous ! Abritez-vous à l'intérieur !
  • Charles: Et maintenant ?
  • Thomas: Nous ferons sauter la porte avec ça. Allez-y, tirez dessus.

Haytham tira sur un des barils de poudre qui explosa et souffla la porte et certains gardes qui s'y trouvaient.

  • Thomas: Pas de temps à perdre. Ils n'ont pas été si bien abrités là-dedans... Je parie que ça vaut pas mal d'argent.
  • Haytham: Tu pilleras APRÈS que nous aurons trouvé les papiers de Johnson.
  • Thomas: Oui, maître.
  • Mercenaire: Posez vos armes et je vous laisserai peut-être la vie sauve.
  • Haytham: Je vous retourne votre offre. Mon seul but... est de restituer ce coffre à son légitime propriétaire.
  • Mercenaire: Il n'y a rien de légitime chez Johnson.
  • Haytham: Je m'impatiente.
  • Mercenaire: Moi aussi.
La course de Johnson 5.png

Haytham menaçant le mercenaire

Les deux groupes s'échangèrent plusieurs coups de feu et d'épée, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un mercenaire.

  • Haytham: Vous n'avez que faire de livres et de cartes. Pour qui travaillez-vous ?
  • Mercenaire: Ils ne se montrent jamais. Ils nous contactent par lettres. Mais ils paient toujours rubis sur l'ongle.
  • Haytham: Tout cela est terminé. Vous pouvez l'annoncer à vos maîtres.
  • Mercenaire: Ils voudront savoir qui vous êtes.
  • Haytham: Inutile. Ils le savent.

Le mercenaire prit la fuite alors que le groupe était sur le point de rentrer à la taverne.

  • Thomas: Eh ! Haytham ! Celui-là est encore lesté de plomb. Vous devriez le récupérer, cette arme est à court de balles.
  • Haytham: Tant de vies perdues, quel dommage.
  • Thomas: Ouais. Une vraie tragédie. Rentrons au Green Dragon. Ça m'a donné soif.

Des mercenaires arrivèrent en renforts.

  • Charles: Attention ! Nous ne sommes pas seuls.
  • Haytham: Veille bien sur le coffre, Charles ! Je m'occupe de cette vermine.
  • Thomas: J'ai besoin d'aide par ici !
  • Charles: Cesse de pleurer, j'arrive ! 
  • Thomas: Eh ! Les cadavres ont sûrement les poches pleines. Ce serait un crime de ne pas en profiter.
  • Charles: Es-tu devenu fou ? Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, nous avons autre chose à faire.
  • Thomas: Ohh. Pourquoi faut-il toujours que quelqu'un fasse le rabat-joie ?
  • Charles: J'espère que le contenu de ce coffre en vaut la peine.
  • Thomas: Oh, allez. Ces imbéciles n'ont que des couteaux... Rien de bien méchant.
  • Charles: Ce ne sont pas ces gredins qui m'inquiètent...
  • Haytham: Je crois que nous en avons fini avec eux. 
  • Thomas: Oh ! Après ça, monsieur Johnson va devoir me doubler mes gages s'il veut que je reste à son service.
La course de Johnson 8.png

Johnson examinant l'amulette

Ensemble, ils refirent chemin vers la taverne.

  • Haytham: Voilà votre coffre.
  • William: Merci, Master Kenway. Maintenant, dites-moi ce que vous cherchez.
  • Haytham: Les images sur cette amulette... Vous sont-elle familières ? Une tribu vous a-t-elle montré quelque chose qui y ressemble ?
  • William: Ça semble d'origine kanien'kehá:ka.
  • Haytham: Pouvez-vous l'associer à un endroit précis ? Je dois savoir d'où elle provient.
  • William: En consultant mes travaux, sans doute. Je vais m'y atteler. Thomas ?
  • Thomas: Quoi ?
  • William: Prends une chambre. Et aussi un bain... Nous allons rester ici quelque temps.

Conséquences

Haytham, Lee et Hickey rapportèrent ses travaux à William Johnson, lui permettant ainsi de reprendre la recherche d'un site des Précurseurs.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard