Fandom

Assassin's Creed

Léon

5 000pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
ACUicon.png
"u ne penses pas à l'avenir ? Une France libre où chacun veillerait sur son voisin ?"
– Léon, 1794[src]

Léon (Années 1780 – NC) était un jeune voleur vivant à Saint-Denis au XVIIIe siècle. Il fit la connaissance de l'Assassin Arno Dorian et devint un de ses alliés durant le bref séjour de ce dernier au village.

Biographie

Jeunesse

"Ma mère est une Morisque. Elle a dû retourner en Espagne. C'est pour ça que j'ai fini à l'orphelinat. Je suis sûr que mes parents reviendront quand la France ira mieux."
– Léon sur ses origines, 1794[src]

Léon était le fils d'un père caucasien et d'une mère maure. Quand il avait deux ans, ses parents quittèrent la France, et sa mère regagna l'Espagne. Léon fut abandonné près du cloître de Saint-Denis, avec un mot épinglé à ses vêtements. Les moines amenèrent l'enfant de deux ans à l'orphelinat de la vielle madame Margot.

Dès le début, ce fut un enfant difficile, dont les pleurs incessants ponctuèrent les nuits de madame Margot. Léon ne se mêlait pas aux autres enfants. Il préférait rester seul, pour jouer avec des chevaliers imaginaires ou reconstituer des batailles épiques dans sa chambre. À l'âge de sept ans, Léon avait découvert tous les moyens imaginables de fuir l'orphelinat.

Il s'entêtait à réaliser des exploits impossibles tels que plumer des poulets pendant que leurs propriétaires étendaient le linge, voler la pince du médecin qui s'apprêtait à arracher une dent ou traverser des cours d'eau sans reprendre sa respiration.

Ces prouesses anarchiques changèrent de nature le jour où il sauva un aristocrate pourchassé par une bande de Jacobins. Un jeune garçon et une petite fille, piégés dans les catacombes, appelaient leur mère. Léon y descendit et vit que la bande était sur le point de coincer les deux jeunes gens dans un cul-de-sac. Courant sans regarder où elle allait, la petite fille tomba dans une crevasse ; la chute fut mortelle. Léon, qui connaissait bien les souterrains, parvint néanmoins à sauver son frère. Après l'avoir ramené à sa mère en pleurs, Léon comprit qu'il avait trouvé sa vocation.

Coopération avec Arno

=S'échapper des catacombes

"Napoléon: Tu dois apprendre à être plus diplomate, mon garçon. Rose, je vous laisse le ramener à la surface ?
Rose: Bien sûr, commandant. [...] Tuez-le.
"
– Rose ordonnant la mort de Léon, 1794[src]
ACU Le voleur de livres 3.jpg

Léon retenu captif.

Son but idéaliste de sauver la France amena Léon à s'aventurer dans les catacombes le 3 août 1794, avec pour intention d'espionner les Pilleurs récemment arrivés en ville. S'il parvint à rester caché pendant un jour, il fut finalement découvert et amené au chef des pilleurs, le capitaine Philippe Rose. Ils furent ensuite rejoints par Napoléon Bonaparte, qui venait superviser les progrès de Rose avant de lui ordonner de ramener Léon à la surface.

Cependant, dès le départ de Napoléon, Rose ordonna à ses hommes de tuer Léon. Tandis que deux pilleurs se disputaient pour savoir lequel d'entre eux exécuterait l'ordre de Rose, Arno Dorian fit irruption et se glissa derrière les deux hommes. Malheureusement, l'excitation de Léon amena les pilleurs à découvrir la position de l'Assassin. Arno se défit rapidement des pilleurs et libéra Léon de sa cellule.

Arno révéla ensuite au garçon la raison pour laquelle il était là, à savoir retrouver le manuscrit de Condorcet, que Léon avait en sa possession. Lui promettant de lui remettre le manuscrit un peu plus tard, le garçon partit en avant et confia à l'Assassin un Mortier guillotine, qu'il avait volé la veille. Les deux coopérèrent alors pour franchir les pilleurs de la pièce suivante.

Alors qu'ils avançaient dans les cavernes, les deux entendirent une conversation entre Napoléon et son lieutenant. Léon souhaitait ardemment les arrêter et empêcher leurs plans, mais Arno le sermonna, pensant que cet effort resterait vain. Après le départ de Napoléon, Arno et Léon se disputèrent, amenant le jeune homme à partir par un trou dans un mur, dans lequel Arno ne put le suivre.

=Découverte du Temple

"Arno: Avant de partir... je vais voler cet artefact.
Léon: D'accord. Mais comment ? Tu as une carte ou un plan pour trouver le temple ?
"
– Arno et Léon acceptant de coopérer, 1794[src]

Léon remonta ensuite à la surface et retourna dans le jardin derrière son orphelinat, où il avait caché le manuscrit de Condorcet. Arno le retrouva peu après, ayant suivi le jeune homme, et lui demanda de lui confier le document. Son idéalisme étant rejeté par l'Assassin, c'est avec réticence que Léon confia le manuscrit à Arno.

ACU L'ombre du passé 4.jpg

Arno et Léon discutant de la liste de Dom Poirier.

Peu de temps après, Arno fut de retour, ayant décidé d'aider Léon en empêchant Napoléon de mettre la main sur l'artefact. Faisant le lien entre les assiettes de la liste de Dom Poirier et le Temple que Napoléon recherchait, Arno décida de les retrouver, même s'il ne disposait que de vagues indices le guidant à leur emplacement. Cela fit sourire Léon, la troisième assiette étant en sa possession.

Le jour suivant, Léon retrouva Arno à l'orphelinat, qui était parvenu à retrouver les deux assiettes. Aidés d'un chandelier, fourni par Margot, ils réalisèrent que les assiettes dévoilaient une carte des souterrains quand elles étaient exposées à une forte lumière. Arno partit immédiatement après, laissant Léon et Margot à l'orphelinat alors qu'il partait trouver le temple.

Le jour suivant, Léon se rendit au marché, retrouvant Arno dans le jardin derrière son orphelinat dès qu'il fut de retour. Le jeune homme s'enquit de l'emplacement du temple, qu'Arno était parvenu à trouver, mais dont il lui manquait encore la clé. Léon informa alors l'Assassin qu'il avait aperçu le lieutenant de Napoléon sur le marché ; l'Assassin partit de ce pas à la recherche du soldat et de la clé.

Sans qu'Arno ne le sache, Léon le suivit dans les catacombes quand celui-ci retrouva la clé. Le garçon se cacha tandis qu'Arno ouvrait le temple. Il fut témoin d'une embuscade des Pilleurs contre Arno, qui tomba dans un bassin en contrebas. Une fois que les hommes de Rose furent partis, Léon jeta une lanterne à Arno, qui le remercia avant de lui ordonner de rester hors de danger. De retour à l'orphelinat, les deux se firent leurs adieux.

Note

  • Le prénom "Léon" est une référence au film Léon le professionnel où un assassin tueur à gages prend soin d'un jeune enfant, tout comme Arno avec Léon.
  • Le prénom Léon dérive du grec leon, λεων, signifiant "lion".



Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard