Fandom

Assassin's Creed

L'observatoire

4 643pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC4icon.png
Cette page concerne la mémoire. Vous recherchez peut-être l'Observatoire.

L'observatoire est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Edward Kenway, revécue en 2013 par un chercheur d'Abstergo Entertainment à travers l'Animus.

Description

Edward et le Sage Bartholomew Roberts traversèrent la jungle de Long Bay, en accédèrent enfin à l'Observatoire.

Dialogue

  • Roberts: Le chasseur de pirates est mort ?
  • Edward: Oui. De ma main. Comment se fait-il que toi seul puisses trouver ce que tant d'hommes cherchent ?
  • Roberts: Je suis né avec des souvenirs de cet endroit. Des souvenirs issus d'une toute autre époque, je crois. Comme si... j'avais déjà vécu une autre vie.
  • Edward: J'en crois pas un mot, tu vas parler clairement.
  • Roberts: Pas aujourd'hui. Après toi, capitaine. Le chemin qui nous attend est dangereux. Les indigènes de ces terres vont se battre, Edward. Tu es prêt à les repousser s'il le faut ? À les tuer, si besoin est ?
  • Edward: Tu auras bientôt ta réponse.

Edward et Roberts traversèrent la jungle et assommèrent chaque Gardien se trouvant sur leur passage. Ils finirent par arriver un immense bloc de pierre caché derrière les arbres.

  • Edward: C'est ça, l'Observatoire ? Tout ça...
  • Roberts: Oui. Un endroit presque sacré. Tout ce qui lui manque, c'est une goutte de mon sang... et la porte s'ouvrira pour la première fois depuis quatre-vingt mille ans.

Roberts ouvrit la porte de l'Observatoire et exécuta ses quatre membres d'équipage venus l'accompagner. Edward dégaina précipitamment l'un de ses pistolets.

  • Edward: Par l'enfer, Roberts ! Tu es devenu fou ?
  • Roberts: Bien au contraire, Edward. Ces abrutis auraient perdu la tête en voyant ce qu'il y a derrière cette porte. Mais toi, je te soupçonne d'être bien plus coriace qu'eux. Maintenant, ramasse ce coffre et apporte-le ici.

Edward ramassa le coffre et suivit Roberts dans les couloirs de l'Observatoire.

ACIV L'observatoire 7.png

Edward suivant Roberts à l'intérieur de l'Observatoire

  • Roberts: Sale et décrépit. Mes souvenirs sont bien différents. Mais après quatre-vingt millénaires...
  • Edward: Tu mens. C'est impossible.
  • Roberts: Fais bien attention à toi, capitaine. Je dois dire que cette nouvelle vocation m'inspire. Et cela t'amusera peut-être d'apprendre que j'ai édicté mon propre code de conduite.
  • Edward: Ton propre crédo, hein ?
  • Roberts: Pour maintenir la paix à mon bord. Les jeux d'argent sont proscrits car ils génèrent plus de conflit que de camaraderie. La désertion durant le combat est interdite. Et j'exige que tous les canons et tous les sabres soient propres et prêts à l'usage à tout instant.
  • Edward: Je te comprends.
  • Roberts: Pour cela, toute infraction est punie de mort.
  • Edward: J'irai jamais jusque là, Roberts.
  • Edward: Quel endroit incroyable.
  • Roberts: Splendide, n'est-ce pas ?
  • Edward: Aye. Tout droit sorti d'un conte de fées, ou d'un poème antique.
  • Roberts: De nombreux récits parlent de cet endroit. Des histoires devenues rumeurs, puis légendes. Le chemin inéluctable conduisant toute réalité vers la fiction, avant de sombrer dans l'oubli.
  • Edward: D'autres fioles de sang.
  • Roberts: Oui. Ces cubes contiennent le sang d'un peuple très ancien. Une race qui, à son époque, a touché les sommets.
  • Edward: Plus je t'écoute, mon ami, et moins je te comprends.
  • Roberts: Je n'en suis pas surpris. Mais rappelle-toi ceci : le sang que contient ces fioles n'a plus la moindre valeur pour quiconque. Un jour peut-être, il en sera autrement. Mais pas à notre époque.
  • Roberts: Nous y sommes. Dépose le coffre à cet endroit.
  • Edward: C'est quoi, ce bruit ?
  • Roberts: Ah, oui. Une mesure de sécurité. Attends un instant. Nous y voilà.
  • Edward: Mais à quoi sert cet endroit ?
  • Roberts: C'est une sorte de grande longue-vue, comme en utilisent les marins. Un appareil... qui permet de voir malgré la distance.

Roberts activa la sphère armillaire.

ACIV L'observatoire 8.png

Edward et Roberts espionnant Jack Rackham grâce à l'Observatoire

  • Edward: Mon Dieu ! C'est de la magie noire !
  • Roberts: Non. C'est monsieur Jack Rackham... Quelque part dans ce monde. À cet instant précis.
  • Edward: C'est à Nassau. Ça se passe en ce moment même ? On voit la même chose que lui ?
  • Roberts: Oui.
  • Anne: J'en sais rien, Jim. Je connais absolument rien à la navigation. C'est pas un travail pour une femme.
  • Mary: Faux ! J'ai vu des dizaines de femmes ferler des voiles et tourner des cabestans.
  • Anne: Et tu m'apprendras à me battre ? Avec un grand sabre ? Et même à tirer au pistolet ?
  • Mary: Je m'arrêterai pas là. Mais il faut que tu le veuilles. Et que tu t'appliques. Tu ne dois pas songer à l'échec si tu veux réussir.
  • Rackham: Eh ! MON GARS ! C'est à ma femme que tu fais la cour ! Bats les pattes ou je te découpe !
  • Mary: Va cuver ailleurs, Rackham. Et réfléchis deux fois avant de m'appeler, "mon gars"...
  • Rackham: Oh, oh c'est vrai, ça... mon gars ?
  • Roberts: Quels drôles de gens. Voyons-en un autre. Le gouverneur Woodes Rogers.

Roberts inséra la fiole contenant le sang de Rogers dans le crâne.

  • Rogers: C'est une idée audacieuse. Mais je vais devoir y réfléchir attentivement.
  • Torres: Il vous suffit d'inviter la chambre des communes à un témoignage de loyauté. Un serment, un geste, et un petit rituel afin de prélever quelques gouttes de sang au bout du doigt. Rien de plus.
  • Rogers: Les ministres vont sans doute s'y opposer, mais persuader la chambre des Lords ne devrait pas poser problème. Ils ont un goût prononcé pour l'apparat et les cérémonies.
  • Torres: Tirez-en parti. Dites-leur que c'est en signe de soutien au roi... face à tous ces rebelles jacobites.
  • Rogers: Oui. Très judicieux.
  • Roberts: Ah, ces Templiers.
  • Torres: L'élément crucial est le sang. Vous devez en prélever un peu à chacun. Nous nous devons d'être prêts lorsque nous trouverons l'Observatoire.
  • Rogers: Entendu.

Roberts désactiva la sphère armillaire et retira le crâne de l'appareil.

ACIV L'observatoire 10.png

Roberts retirant le crâne de la sphère armillaire

  • Roberts: Un outil précieux, n'est-ce pas ?
  • Edward: De la sorcellerie. Voilà ce que c'est.
  • Roberts: Oh, non. Les mécanismes qui animent cet appareil sont tout ce qu'il y a de plus concret. Antiques, certes, mais pas plus surnaturels qu'étranges.
  • Edward: On deviendra les maîtres des océans.
  • Roberts: Oh... Quelle ambition.

Roberts poussa subitement Edward dans un gouffre empli d'eau.

  • Roberts: Mon code ne prévoit rien en matière de loyauté, Kenway. Tu as joué ton rôle, mais notre alliance prend fin !
  • Edward: T'es un homme mort, Roberts !

Edward s'échappa de l'Observatoire et regagna la plage, grièvement blessé par une branche plantée dans son abdomen.

  • Edward: Roberts !

Edward s'en prit aux hommes de Roberts, mais il perdit conscience avant de tous pouvoir les repousser.

  • Roberts: Oh... Ton Jackdaw a quitté le nid, Edward, mmh ? Voilà la beauté de la démocratie... La multitude l'emporte toujours. Oui, tu pourrais venir avec moi, mais... avec un esprit aussi ardent que le tien, tu... tu risquerais de tous nous réduire en cendres. En revanche, je sais que le roi a mis ta tête à prix, de façon fort généreuse. Et vois-tu... cette fortune me tend les bras. As-tu... As-tu déjà fréquenté les prisons jamaïcaines, mon ami ? Dis-moi ?

Conséquences

Edward découvrit l'emplacement de l'Observatoire, mais Roberts le trahit et le dénonça aux autorités de Port Royal.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard