FANDOM


MondeRéelCQELAACROiconACSiconACCIiconBRbulleiconTemplarscomicIcon


Le Koh-I-Noor, ou Koh-i Nor (du persan: Montagne de lumière) est un Fragment d'Éden de la forme d'un diamant capable de combiner les pouvoirs de tous les autres Fragments. Selon la rumeur, il n'est contrôlable que par une main féminine[1].

Histoire

Première Civilisation

Au cours de la guerre Humains-Isu, le Koh-i-Noor appartenait à Junon. Lorsque les esclaves humains de son père se révoltèrent et tuèrent Saturne, elle utilisa l'artefact pour tous les calciner. 

A un certain moment, le Koh-i-Noor fut la possession de l'Isu Durga, qui, en quelque sorte, imprima sa conscience dedans. 

Empire Ottoman

Au début du XIXe siècle, l'artefact appartenait au sultan ottoman Selim III, résident à Tripoli, en Lybie. En 1808, il fut assassiné et l'artefact tomba entre les mains du Black Cross Jan van der Graff[2].

Empire Sikh

En le Koh-I-Noor appartenait à Ranjit Singh, le fondateur de l'empire sikh. Singh décida de le cacher dans un ancien temple situé sous son Palais d'Eté. En 1839, il fut volé par l'Assassin Arbaaz Mir et caché par son serviteur, Raza Soora, qui, plus tard, le donna à la petite-file de Singh, Pyara Kaur. Pyara tenta de quitter le Palais mais fut arrêtée par le Templier britannique Francis Cotton

Pour défendre Pyara, Raza griffa le front de Cotton, ce qui permit à Pyara d'activer le Fragment. Elle fut alors possédée par Durga, qui lui délivra un message. Horrifié par cette apparition, Cooton tira plusieurs coups de feu en direction de Durga. Une balle toucha le Koh-i-Noor, ce qui le brisa et interrompit la connexion entre Pyara et Durga. L'explosion tua Cotton. Ensuite, l'artefact se reconstruisit et finit entre les mains d'Hamid, le Mentor d'Arbaaz.[1]     

En 1841, Arbaaz confia le Fragment d'Éden à son confrère Assassin Ethan Frye[3].

Ere victorienne

En 1850, une copie du Koh-i-Noor fut confisquée par La Compagnie des Indes, et devint une partie des joyaux de la Couronne britannique, lorsque la Reine Victoria fut proclamée Impératrice des Indes, en 1877. 

Note

  • De nos jours, le Koh-i-Noor est célèbre pour être l'un des joyaux de la Couronne britannique, et est exposé dans la Tour de Londres. Mais celui-ci représenté n'est qu'une réplique de l'artefact[4].

Galerie



Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard