Fandom

Assassin's Creed

Kesegowaase

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngACROicon.png

Kesegowaase (1730 – 1757) était un Wolastoqiyik membre de la branche coloniale des Assassins.

À un jeune âge, il servit dans l'armée française avec d'autres membres de sa tribu comme mercenaire. Après avoir rencontré le Mentor Achilles Davenport, il rejoignit a Confrérie coloniale. Grâce à Kesegowaase, les Assassins acquirent le soutien de la plupart des tribus indigènes alliées aux Français.

Après le déclenchement de la Guerre de Sept Ans, Achilles chargea Kesegowaase et Liam O'Brien d'assassiner George Monro, officier dans l'Armée britannique et Templier de son État, détenteur du manuscrit des Précurseurs. En 1757, Monro se rendit aux forces françaises et indigènes peu après le siège de Fort William Henry. Kesegowaase, ignorant les clauses de la reddition, ordonna aux indigènes sous son commandement de massacrer les troupes britanniques, qui avaient été autorisées à quitter le fort sans danger.

Ayant par ailleurs échoué à tuer le colonel dans le massacre, Kesegowaase rassembla ses hommes pour attaquer Albany. Tandis que Liam prenait la vie du colonel, Kesegowaase combattit son ancien allié et élève, Shay Cormac, qui lui ôta la vie.

Biographie

Jeunesse

Kesegowaase naquit en 1730 en territoire Wolastoqiyik, dans ce qu’on appelle aujourd’hui le Nouveau-Brunswick. Jusqu’à son adolescence, il vécut dans un village fortifié, cerné de terres arables où il s’exerça à la chasse, à la pêche, ainsi qu’à diverses techniques de survie.

Lorsque les hostilités entre nations européennes enflèrent, Kesegowaase et quelques autres rallièrent l’armée française en qualité de mercenaires. À cette époque, Kesegowaase débuta une correspondance avec Achilles Davenport, le Mentor de la Confrérie coloniale des Assassins. Il recevait les lettres de la part d'Achilles grâce au nouveau protégé du Mentor, Liam O'Brien.

En 1746, il rencontra Achilles et Liam O'Brien, qui officiaient auprès des Français pour le compte des Assassins. Impressionnés par la fougue et l’ardeur de Kesegowaase, ils l’invitèrent à rejoindre la Confrérie. En 1749, il rencontre Shay Cormac et devint l’un de ses instructeurs dans la Confrérie. Il finit aussi par obtenir la loyauté de guerriers venant de tribus alliées aux Français, ainsi que plusieurs trappeurs, chasseurs et explorateurs, assurant à la Confrérie une force non-négligeable.

Recherche de Fragments d'Éden

"Shay: On n'arrête pas de s'entraîner, Kesegowaase !
Kesegowaase: Et c'est ce que nous continuerons à faire.
"
– Shay et Kesegowaase durant l'entraînement du premier, 1752[src]
ACRO Leçons et révélations 6.png

Kesegowaase entraînant Shay à la chasse

En mars 1752, Kesegowaase apprit à Shay les principaux points importants dans la chasse, et comment fabriquer des étuis pour ses pistolets, tout en critiquant son manque d'enthousiasme et sa lenteur. Kesegowaase se réunit plus tard avec les autres Assassins pour discuter des progrès des Templiers avec la boîte des Précurseurs, ajoutant notamment qu'ils avaient posé des questions sur l'artefact à de nombreuses tribus. À la même époque, Kesegowaase nota également que le Templier James Wardrop avait chassé un certain nombre d'indigènes de leurs terres natales.

Début 1756, Shay était de retour de Lisbonne, ayant inintentionnellement provoqué un séisme alors qu'il tentait de retrouver un fragment d'Éden. Désormais déterminé à tenir les Assassins éloignés des temples des Précurseurs, Shay vola le manuscrit, qui était en possession d'Achilles. Pris sur le fait, Shay tenta de s'enfuir et Kesegowaase, ainsi que tous les Assassins présents au Domaine, tentèrent de le tuer. Il fut finalement atteint d'une balle tirée par le Chevalier de la Vérendrye et chuta d'une falaise. Les Assassins le pensèrent mort et crurent le manuscrit définitivement perdu.

Ils finirent par apprendre que le manuscrit était entre les mains du colonel George Monro, également Templier. Achilles envoya donc Liam et Kesegowaase pour tuer le colonel et récupérer le manuscrit.

Siège de Fort William Henry

"Les Abénaquis s'impatientent ; ils n'acceptent pas la reddition et refusent d'écouter Montcalm. Le colonel et ses hommes ont été libérés ce matin. Ils courent droit dans une embuscade..."
Jack Weeks parlant de la reddition de Monro, 1757[src]


En août 1757, l'armée française dirigée par le général Louis-Joseph de Montcalm et un large contingent de guerriers indigènes menés par Kesegowaase assiégèrent Fort William Henry. Après plusieurs jours de bombardement, et aucun signe de vie des renforts promis par William Johnson, la garnison britannique sous le commandement de Monro se rendit à Montcalm. Ce dernier furent autorisés à se rendre en gardant leurs armes et leurs couleurs, ce que les amérindiens eurent du mal à saisir. Profitant de ce désaccord, Kesegowaase planifia une embuscade contre la garnison britannique pour tuer Monro et lui reprendre le manuscrit.

ACRO Honneur et loyauté 5.png

Kesegowaase ordonnant à ses hommes d'attaquer les britanniques

Le matin du 10 août, Kesegowaase et les guerriers indiens sous son commandement tendirent une embuscade à la colonne britannique. Cependant, Shay, désormais allié aux Templiers, vola au secours de Monro et des soldats restants après avoir été informé des desseins de Kesegowaase par Jack Weeks. Surpris par la survie de Shay, Kesegowaase ordonna à ses hommes d'attaquer. La colonne combattit les assaillants et marcha jusqu'au Morrigan, le navire de Shay, tandis que celui-ci partait en éclaireur et réduisait au silence les indigènes susceptibles d'attaquer les britanniques. Tandis que les soldats montaient à bord, Kesegowaase et ses hommes essayèrent de les suivre, mais Weeks jeta un baril de poudre sur eux, que Shay fit détoner en tirant dessus. L'explosion brûla gravement Kesegowaase au visage, qui en garda une cicatrice, tandis que ses hommes reculèrent.

Attaque sur Albany

"Shay: Kesegowaase... Il aurait dû en être autrement.
Kesegowaase: Non, Shay. Tu es un ennemi. Achilles finira par te tuer.
"
– Shay et Kesegowaase durant les derniers instants du dernier, 1757[src]


Après avoir eu vent de la survie de Shay et de sa volte-face pour les Templiers, Achilles en fit une cible pour la Confrérie. Ayant échoué à tué Shay comme Monro à Fort William Henry, Kesegowaase se prépara à attaquer Albany. Il envoya ses hommes pour menacer le village Oneida allié aux Britanniques d'Orenda, afin d'acquérir un ancien ensemble d'armures indigènes et les dissuader d'aider à nouveau les britanniques. En prévision de l'attaque, Shay vainquit les Français attaquant les Britanniques dans la région, et libéra le village Oneida des hommes de Kesegowaase.

Le 3 novembre, Kesegowaase et ses troupes attaquèrent Albany, mettant la ville à sac et attaquant Fort Frederick. Shay arriva à temps pour défendre le fort de l'attaque des Assassins et demanda à Monro de garder le manuscrit sur lui à bord du Morrigan tandis que lui défendait Fort Frederick.

ACRO Cicatrices 6.png

Les derniers instants de Kesegowaase.

Tandis que Liam était parti assassiner Monro et récupérer le manuscrit, Kesegowaase infiltra le fort afin de distraire Shay. Ce dernier parvint cependant à blesser mortellement son ancien instructeur à l'aide d'un canon à barillet, et après une brève lutte durant laquelle il colla l'Assassin au mur, Kesegowaase gronda Shay pour avoir trahi la Confrérie, et lui révéla qu'il était trop tard pour sauver Monro, Liam étant déjà en chemin pour le tuer. Après sa mort, un Shay furieux se précipita au secours de son ami, mais comme l'avait annoncé l'indien, le colonel avait déjà péri.

Personnalité et caractéristiques

"Tuer une proie ne doit jamais être dénué de sens. Nous devons utiliser ce que nous donne la nature."
– La vision de la chasse de Kesegowaase, 1752[src]


Ayant grandi très proche de la nature, Kesegowaase était un individu stoïque, gardant une attitude calme la plupart du temps et parlant relativement peu. En raison de ses racines Abénaquis, Kesegowaase avait un profond respect de la nature, rappelant à Shay de ne pas gâcher le butin de chasse.

Cependant, Kesegowaase pouvait aussi se montrer rusé et impitoyable. Après la reddition des Britanniques, l'Assassin et ses hommes attaquèrent et massacrèrent les soldats, rompant les termes de la reddition. Par la suite, il envoya ses hommes prendre en otage tout un village d'Oneida afin de les dissuader de coopérer avec les Britanniques et d'obtenir un ensembles d'anciennes armures. Lors de leur attaque sur Albany, ses hommes pillèrent la ville. Malgré la brutalité des actions de Kesegowaase, et le fait qu'elles allaient à l'encontre du premier précepte du Credo, les autres Assassins n'intervenaient pas, les croyant nécessaires à leur action.

Kesegowaase croyait fermement en l'idéologie des Assassins, obéissant sans faillir à Achilles. En apprenant la défection de Shay pour les Templiers, il devint déterminé à lui prendre la vie. Même au seuil de la mort, il tenta d'attaquer son ancien élève, le sermonnant pour sa trahison et insinuant moqueusement la mort prochaine du colonel.

Équipement et capacités

"Gist: Sais-tu quelles sont les failles et les faiblesses de Kesegowaase ?
Shay: Il n'en a aucune. Il était éclaireur et mercenaire bien avant d'intégrer les Assassins.
"
– Shay et Christopher Gist discutant des capacités de Kesegowaase, 1757[src]
ACRO Cicatrices 4.png

Kesegowaase éliminant un soldat britannique.

Avant même de rejoindre la Confrérie, Kesegowaase était extrêmement compétent en chasse et en pêche, ainsi qu'en diverses méthodes de survie. Il avait également acquis de l'expérience grâce à ses années passées comme mercenaire et éclaireur pour les Français, et était doué en course libre, navigant avec aisance parmi les arbres d'Amérique du Nord. Il était également capable d'effectuer le traditionnel Saut de la foi des Assassins.

La tenue d'Assassin de Kesegowaase consistait en un traditionnel habit Abenaki, portant un capuchon en peau de daim et un châle orné de plumes. Il portait également des bottes de cuir et une ceinture rouge traditionnelle des Assassins, ainsi que des peintures rouges au visage. Kesegowaase était équipé d'au moins une Lame secrète et pouvait effectuer diverses techniques d'assassinat. En combat, il maniait un tomahawk et un pistolet avec une grande aisance, le rendant très coriace au combat.

Notes

  • Kesegowaase est un nom algonquin signifiant "rapide".
  • La base de données de l'Animus indique que Liam O'Brien délivrait des lettres d'Achilles à Kesegowaase en 1738. Ce détail est bien sûr anachronique, Kesegowaase n'ayant que huit ans à cette époque.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard