Fandom

Assassin's Creed

Kaniehtí:io

5 135pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
AC3icon.pngFbookicon.png

Kaniehtí:io (1731 – 1760), familièrement appelée Ziio, était une guerrière Kanien'kehá:ka originaire du village de Kanatahséton. Elle fut la mère de l'Assassin Ratonhnhaké:ton, l'amante du Templier Haytham Kenway et une ancêtre de Desmond Miles. Contrairement à la plupart des autres villageois, qui préféraient rester neutres pour protéger leur sanctuaire sacré, Ziio chercha à combattre les britanniques qui empiétaient de plus en plus sur les terres des indigènes.

Elle se trouva un allié en la personne du Templier Haytham Kenway, qui cherchait à accéder au sanctuaire. Les deux furent brièvement amants ; de cette liaison naquit un enfant que Ziio éleva toute seule et qu'elle appela Ratonhnaké:ton. Alors que son fils n'était âgé que de quatre ans, elle mourut lors d'une attaque sur le village orchestrée par George Washington. Son fils grandit cependant avec la certitude que la faute revenait à l'un des subordonnés d'Haytham, Charles Lee, ce qui l'amena à rejoindre la Confrérie des Assassins.

Biographie

Jeunesse

Kaniehtí:io naquit en 1731 à Kanatahséton, fille de la Matriarche. Elle fut éduquée pour lui succéder dès son plus jeune âge. Tout au long de sa vie, Ziio exprimait souvent ses craintes sur les incursions de plus en plus fréquentes des colons sur les terres ancestrales, tandis que la plupart des autres habitants souhaitaient rester neutres. À cette époque, elle se lia d'amitié avec Achilles Davenport, Mentor de la Confrérie coloniale[1].

Rencontre d'Haytham

"Cette nuit-là, il y avait une femme. C'est elle qui a conduit les autres à l'abri. Si nous la retrouvons, j'aurai mes réponses."
– Haytham Kenway à propos de Kaniehtí:io, 1755[src]

Avant le déclenchement de la Guerre de Sept Ans, en 1754, Ziio fut capturée et escortée personnellement par l'esclavagiste Silas Thatcher avec d'autres membres de son peuple. Cependant, sur le chemin qui les amenaient au Fort de Southgate, près de Boston, son convoi fut attaquée par Haytham Kenway et ses Templiers, qui avaient l'intention du supprimer Silas et libérer les esclaves afin d'obtenir leur coopération pour trouver leur sanctuaire sacré[1].

ACIII Infiltration de Southgate 16.png

Kaniehtí:io souriant à Haytham.

En entrant dans le fort, les Templiers libérèrent les Amérindiens retenus prisonniers, et Ziio les amena en sécurité. Alors qu'elle quittait le fort avec son peuple, elle adressa un sourire fugitif à Haytham pour le remercier[1].

Plus tard, Haytham décida de faire de Kaniehtí:io une alliée vitale dans les recherches menées par les Templiers sur le site des Précurseurs, les membres de la Première Civilisation étant considérés comme des dieux par les tribus amérindiennes. Haytham espérait que les Kanien'kehá:ka le recontacteraient en signe de leur gratitude de les avoir sauvé de l'esclavage, mais il restèrent muets pendant des semaines[1].

Durant l'hiver 1754, Kaniehtí:io commença à explorer Lexington après avoir appris que le général Edward Braddock et ses troupes étaient stationnées en ville et qu'ils avaient pour objectif de chasser les Kanien'kehá:ka de leurs terres. Ses actions attirèrent l'attention de Charles Lee, qui revint un peu plus tard avec son Maître, qui se mirent à la recherche de Ziio[1].

ACIII Sceptique 5.png

Kaniehtí:io examinant l'amulette d'Haytham.

Kaniehtí:io leva le camp juste avant leur arrivée, et dès que les deux hommes l'eurent repérée, elle s'enfuit en se frayant un chemin dans les arbres. Haytham fut contraint de la suivre, jusqu'à ce qu'elle s'arrête et qu'ils puissent parler. Après de brèves présentations, Haytham lui montra une amulette qu'il avait acquise à Londres quelques temps auparavant. Ziio reconnut avoir déjà aperçu des marques similaires à un autre endroit, mais refusa d'en dire plus, ce lieu étant sacré[1].

Dans un nouvel effort pour gagner sa confiance, Haytham lui offrit son aide pour tuer Braddock, ce que Ziio accepta, sans toutefois baisser sa garde. Ils se rendirent dans une taverne de Concord où ils espionnèrent plusieurs tuniques rouges, y apprenant que Braddock résidait au Fort St-Mathieu. Alors qu'il s'apprêtait à quitter les lieux, Haytham fut alpagué par plusieurs soldats, qui provoquèrent une rixe. Une fois les gredins maîtrisés, Ziio traita une petite plaie sur la joue d'Haytham, appliquant une compresse qu'elle imbiba d'alcool. Si Haytham ne jugea pas cette attention nécessaire, il remercia tout de même Kaniehtí:io[1].

Ziio retrouva Haytham derrière les remparts de Fort St-Mathieu, où Haytham parvint à dérober les plans indiquant le tracé de l'expédition devant amener Braddock à Fort Duquesne. Durant les mois qui suivirent Ziio s'occupa de planifier une embuscade pour supprimer Braddock, tout en s'assurant le soutien de plusieurs guerriers d'autres tribus indigènes[1].

Expédition Braddock

"Tu m'as menti. [...] Tu m'as dit qu'il était mort pour que je te montre le temple !"
– Ziio se disputant avec Haytham après avoir appris la survie de Braddock, 1755[src]
ACIII Expédition Braddock 14.png

Haytham déguisé en soldat avec Kaniehtí:io

En juillet 1755, Ziio retrouva Haytham et ses alliés indigènes dans la Frontière. Tandis que ses forces attaquaient l'expédition et provoquait la panique, Kaniehtí:io vint en aide à Haytham en plaquant George Washington au sol et en le maîtrisant. Cela permit à Haytham de poursuivre Braddock et le blesser mortellement[1].

La part du marché d'Haytham étant accomplie, Kaniehtí:io voyagea en sa compagnie jusqu'à l'entrée du Grand Temple, où elle lui présenta une peinture rupestre. L'amulette ne réagit pas, laissant Haytham déçu et devant recommencer ses recherches de zéro. Devant la frustration d'Haytham, Ziio lui conta l'histoire décrite par ces peintures. Comme elle lui tenait la main, les deux exprimèrent enfin leur sentiment mutuel et partagèrent un baiser ; ils se retrouvèrent plus tard, concevant un fils[1].

Plus tard, alors que le couple vivait son idylle, Charles Lee vint apporter une lettre à Haytham, écrite par son serviteur. Mais il était porteur d'une nouvelle qui provoqua l'ire de Ziio: Braddock venait à peine de succomber à ses blessures, ce qui voulait dire qu'Haytham lui avait menti, et que Braddock était encore en vie quand elle lui avait montré le temple. Furieuse, elle ordonna à Haytham de partir et lui fit jurer de ne jamais revenir[2].

Mort

"Tu te croiras seul, je serai toujours là, à tes côtés. Jamais je ne te quitterai. Je t'aime."
– Les derniers mots de Kaniehtí:io à son fils, 1760[src]

Kaniehtí:io éleva seule son fils dans leur village de Kanatahséton. Cependant, à cause de son implication dans l'attaque de l'Expédition Braddock, elle fut évincée de l'accession au statut de matriarche, ayant désobéi aux ordres de Oiá:ner. Ziio apprit également la vérité sur Haytham et son affiliation aux Templiers, et craignit que son fils n'hérite des viles intentions de son père[1].

ACIII Cache-cache 11.png

Kaniehtí:io piégée dans la hutte incendiée.

Un jour en 1760, Ziio autorisa son fils à s'aventurer dans la forêt pour jouer avec d'autres enfants. Au même moment, Lee et un groupe de Templiers discutèrent avec les anciens du village pour leur demander l'autorisation d'accéder au sanctuaire, mais cela leur fut refusé à cause de la sacralité du site. Sans qu'elle ne le sache, Lee avait trouvé son fils dans la forêt et l'avait agressé pour son seul plaisir[1].

Le village fut ensuite attaqué par des soldats sous les ordres de George Washington, et Ziio fut piégée sous un amas de décombres dans une hutte en proie aux flammes. Ratonhnhaké:ton vola à son secours, mais fut toutefois incapable de la sauver. Se sachant condamnée, elle partagea ses derniers mots avec son fils, tandis qu'un ancien du village le mettait à l'abri, abandonnant Ziio à son triste sort[1].

Héritage

"Oh, tu es navré ? Elle a brûlé vive sous mes yeux. Je n'oublierai jamais son visage quand elle m'a dit de partir. C'est Charles Lee qui l'a tuée, sur ton ordre. Et tu es navré ?"
– Connor blâmant son père, 1778[src]

Ratonhnaké:ton grandit hanté par le souvenir de la mort sa mère. Naturellement, il pensa que l'homme qui l'avait attaqué dans la forêt était le même homme qui avait incendié son village et tué sa mère, et il rejoignit la Confrérie pour que les Templiers ne causent plus de tort à son peuple. Il conserva le collier de sa mère dans sa chambre au Domaine Davenport[1].

Haytham apprit finalement la nouvelle lorsqu'il retourna en Amérique, en 1774. Quand il rencontra son fils, il feignit de ne pas être au courant, en espérant que cela le convaincrait plus facilement que les Templiers n'avaient rien à voir là-dedans. Cela finit par voler en éclats quand il révéla à Connor que le coupable était George Washington. Connor fut dégoûté de savoir que son père lui avait caché la vérité et lui tourna le dos[2].

Réalité alternative

ACIII Palais d'injustice 6.png

Kaniehtí:io essayant de voler le sceptre de Washington

Dans une réalité alternative projetée par la Pomme d'Éden, George Washington était parvenu à obtenir un fragment d'Éden et était devenu un roi tyrannique. Kaniehtí:io s'infiltra dans le palais de Washington et essaya de voler son sceptre, dans laquelle était incrustée la Pomme. Israel Putnam parvint à le récupérer en lui tirant dans le dos alors qu'elle s'enfuyait[3].

Après sa tentative avortée, elle retourna sur la Frontière, où elle retrouva son fils. Les deux traversèrent la forêt et découvrirent que l'armée de tuniques bleues du roi Washington attaquait la Frontière pour mettre la main sur Kaniehtí:io[3].

Ziio et Ratonhnhaké:ton firent face aux soldats tout en libérant des civils capturés à Concord. Quand ils se dirigèrent vers le village voisin de Lexington, ils confrontèrent Washington, qui les menaça de se venger contre Ziio et de détruire leur village. Sur le chemin les menant à Kanatahséton, ils croisèrent Teiowí:sonte, qui leur révéla que la Matriarche les avait envoyés chercher des rameaux du Grand Saule pour préparer la tisane spéciale qui leur permettrait de gagner en pouvoir. Ayant conscience des risques de la tisane, Kaniehtí:io implora son fils de ne pas en boire, craignant que son pouvoir ne le mette en danger et le corrompe[3].


ACIII Avertir le village 12.png

Ratonhnaké:ton juché sur le corps de sa mère.

Kaniehtí:io retourna au village et confronta Oiá:ner, clamant que le village devait unir ses forces pour faire face aux soldats plutôt que de boire la tisane. Oiá:ner répliqua qu'ils n'avaient pas le choix pour combattre l'armée du roi, et la blâma d'avoir attiré la colère de Washington sur leur peuple. Ziio partit et confia à son fils une paire de lames secrètes, que lui avait laissées son père. Le village fut alors attaqué par Washington et se soldats. Après une âpre lutte contre un grand nombre de tuniques bleues, le roi Washington se rapprocha rapidement de Kaniehtí:io et la tua en utilisant le pouvoir de la Pomme[3].

Ratonhnhaké:ton survécut à l'attaque et utilisa plus tard la tisane du Grand Saule, obtenant des pouvoirs animaux pour combattre Washington. Lors de sa deuxième confrontation avec Washington et plus tard lors de son troisième voyage céleste, il rencontra le fantôme de sa mère décédée, attristée et le blâmant pour lui avoir désobéi. Après la défaite du Roi, une ultime vision lui apparut, l'intimant de ne pas prendre la Pomme, une vision qu'il choisit finalement d'ignorer[3].

Notes

  • En dialecte Kanien'kehá:ka, "Kaniehtí:io" signifie "magnifique neige".
  • Kaniehtí:io est la seule personne connue à n'être ni Assassin ou Templier capable d'effectuer un Saut de la foi.
  • Kaniehtí:io est brièvement jouable dans la White Room succédant aux mémoires de Haytham et précédant celles de son fils, faisant d'elle la seule femme à être jouable dans les ancêtres de Desmond.
  • Un dialogue retiré du jeu clarifie les dires d'Oiá:ner que Kaniehtí:io avait jadis été aidée par les Assassins : Connor demande à Achilles si sa mère était une Assassin, ce à quoi le vieil homme répond qu'elle n'était qu'une "alliée et une amie".
  • Son collier indique qu'elle était membre du clan de la Tortue.

Galerie



Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard