Fandom

Assassin's Creed

John Pitcairn

4 636pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Templiers.pngAC3icon.pngACMicon.pngFbookicon.png
"Et nous devrions tous vivre dans le pays de nos songes. Tu manies ta lame comme un homme, mais tu parles comme un enfant. Et d'autres vont mourir par ta faute."
– John à Connor.[src]

Jonathan "John" Pitcairn (1722 – 1775) était un général britannique durant la révolution américaine et un membre secret des Templiers. Il fut éliminé par l'Assassin Connor lors de la bataille de Bunker Hill.

Biographie

Débuts et recrutement

Pitcairn naquit à Dysart en Écosse. Il était le fils du Révérend David et de Katherine (Hamilton Pitcairn).

Il quitta l’Écosse en 1746 pour s'engager dans la Marine royale britannique comme lieutenant. Il servit au Canada pendant la guerre de Sept Ans en tant que capitaine, et fut promu commandant en 1771. Pitcairn était très apprécié par ses subordonnés et loué par ses ennemis. En 1754, Pitcairn devint membre de l'Ordre des Templiers.

Au début de l'année 1754, le Commandant Amherst prit des dispositions pour transférer Pitcairn vers la batterie de Copp's Hill à Boston afin d'aider les autres Templiers présents dans les colonies.

Une fois à Boston, le Général Edward Braddock remarqua la présence non autorisée de Pitcairn, il l’arrêta pour désertion et trahison. Haytham Kenway un ancien compagnon de Braddock arriva et l'informa que Charles Lee et Pitcairn étaient à son service sous les ordres des Templiers. Braddock, à contrecœur, consentit de laisser Lee sous les ordres d'Haytham, mais refusa de libérer Pitcairn.

Haytham mit alors au points un plan pour récupérer Pitcairn. Lee suivit les soldats britanniques qui escortaient Pitcairn jusqu'à sa cellule avant de leur couper la route, puis provoqua Braddock et ces hommes en leur jetant du crottin de cheval. Poursuivi par Braddock et ses soldats, Lee les mena droit dans une impasse. Haytham et Pitcairn éliminèrent alors la patrouille de Braddock, lequel Haytham épargna, en souvenir du temps ou tous deux étaient encore proches.

Pitcairn rejoignit William Johnson, Thomas Hickey, Benjamin Church et Charles Lee au Green Dragon. À la taverne, Haytham proposa d'infiltrer le Fort de Southgate, d'y assassiner Silas Thatcher, un marchand d'esclaves, et de libérer ces deniers. Ce faisant, Haytham gagnerait la faveur des Mohawks, espérant ainsi récolter plus d'informations sur l'emplacement du Grand Temple.

Pitcairn et les autres tendirent une embuscade au chariot d'esclaves. Une fois l'escorte mise hors d'état de nuire, ils enfilèrent leurs uniformes pour pouvoir s'infiltrer dans le camp de Thatcher. À l'intérieur, Haytham libéra discrètement les esclaves tandis que Pitcairn et les autres s'intégraient parmi les soldats britanniques. Cependant, Silas remarqua que quelque chose n'allait pas et donna l'alerte.

En réponse, Pitcairn et les autres Templiers engagèrent le combat. Church, quant à lui, exécuta Silas.

Pendant les mois qui suivirent, Pitcairn reprit du service dans l'armée britannique au Canada pendant la guerre de Sept Ans. En juillet 1755, Pitcairn rejoignit ses frères Templiers à Lexington pour aider Haytham à assassiner Braddock. Comme convenu, Pitcairn attaqua l'expédition de Braddock à Fort Duquesne afin de permettre à Haytham de tuer Braddock dans la confusion.

Batailles de Concord et de Lexington

Les colons américains se sont finalement rebellés contre l'autorité britannique. Les affrontements se sont intensifiés jusqu'à devenir un conflit armé. Les colons formèrent une milice régulière, l'Armée continentale, autrement connue sous le nom de Patriotes. Pitcairn mena l'Armée britannique à Lexington et à Concord pour saisir les armes rebelles et arrêter Samuel Adams et John Hancock, les chefs des Patriotes, visant à négocier une solution diplomatique.

Pitcairn et ses forces marchèrent vers Lexington où il ordonna aux rebelles de partir, la plupart d'entre eux s'enfuirent quand Pitcairn ouvrit le feu. Les Patriotes se replièrent jusqu'à Concord en position de défense. Une fois à Concord, les troupes de Pitcairn devaient franchir la rivière par l'unique pont présent sur leur chemin. C'est de l'autre coté de la rive que les Patriotes se positionnèrent, commandés par l'Assassin Connor. Pitcairn, n'ayant d'autre choix que de franchir le pont, envoya ses hommes, mais ceux-ci se firent aussitôt exterminer par les Patriotes. En conséquence, Pitcairn subit de lourdes pertes et fut contraint de se replier.

Bataille de Bunker Hill et mort

Mort Pitcairn.png

L'assassinat de Pitcairn

Peu de temps après, l'armée continentale mena un assaut sur la ville de Boston, dirigée par le Général Israel Putnam. Pitcairn resta à l'abri sur Moulton's Hill tandis que deux frégates britanniques fournissait un soutien avec leurs canons. Connor aida les Continentaux, en sabotant les navires anglais. Ignorant totalement la présence de Connor sur les lieux, Pitcairn s'était placé à découvert observant la bataille du haut de sa colline.

Connor contourna les lignes ennemies et infiltra le campement anglais, jusqu'à assassiner Pitcairn en le surprenant depuis les airs.

Avant de mourir, Pitcairn déclara qu'il voulait conclure une trêve avec les Patriotes et signala à Connor que sa mort allait faire durer la guerre. L'Assassin prit une lettre qui était dans la veste de Pitcairn évoquant un complot visant le général George Washington.

Dernières paroles

Derniers mots Pitcairn.png

Les derniers mots de Pitcairn

  • Pitcairn: Pourquoi... Pourquoi avez-vous fait ça ?
  • Connor: Pour protéger Adam et Hancock, et ceux qu'ils servent. Vous vouliez les tuer...
  • Pitcairn: Les tuer ? Vous êtes fou ? Je voulais négocier. Il y a tant de choses à dire. À expliquer... Mais il est trop tard désormais.
  • Connor: Si vous dites vrai, je leur transmettrai vos ultimes paroles.
  • Pitcairn: Ils doivent déposer les armes. Ils doivent cesser cette guerre !
  • Connor: Pourquoi eux et pas les Anglais ?
  • Pitcairn: Nous avons déjà fait la même demande aux Anglais ! Ces choses prennent du temps. Et cela aurait marché, si j'avais pu jouer mon rôle...
  • Connor: Si vous aviez pu les manipuler.

Pitcairn: Mieux vaut que ce soit nous qui tirions les ficelles.

  • Connor: Non. Il faut trancher les ficelles. Le peuple doit être libre.
  • Pitcairn: Et nous devrions tous vivre dans le pays de nos songes. Tu manies ta lame comme un homme, mais tu parles comme un enfant. Et d'autres vont mourir par ta faute...
  • Connor: Mieux vaut croire à quelque chose que ne pas croire du tout...

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard