Fandom

Assassin's Creed

Jeux de pouvoir

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACSicon.png


Jeux de pouvoir est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Jacob Frye, revécue par un Initié à travers Helix.

Description

Tandis qu'Evie cherchait toujours le Suaire, Jacob apprit que les Templiers avaient pris le Premier ministre Benjamin Disraeli, et enquêta sur l'identité d'un certain "B".

Dialogue

  • Jacob: "Cher Mr Starrick. Hommes engagés. Attaque demain. La mort de Disraeli repoussera sine die la loi sur la Collusion. Gladstone sera nettement plus docile. Puisse le Père, etc. etc. Signé : B." Ainsi, Starrick se mêle aussi de politique ? Je dois m'infiltrer au Sinopean Club afin de découvrir qui est ce "B".
  • Evie: Sois discret aux abords du parlement.
  • Jacob: Ne suis-je pas toujours discret ?
  • Evie: Ton grand numéro à la Banque d'Angleterre a failli faire s'effondrer la livre sterling.
  • Jacob: Je ne l'aurais jamais permis, ma chère sœur. Mais en parlant d'effondrement, qu'en est-il de cette clé qui n'ouvre rien ?
  • Evie: Henry est en train de l'étudier. Je suis sûre que nous trouverons la crypte.
  • Jacob: Ta confiance t'honore, Evie. Vraiment.

Jacob infiltra le Sinopean Club.

  • Jacob: À nous deux, "B". Qui es-tu et à quoi joues-tu ?

Jacob espionna Disraeli.

  • Jacob: Tiens tiens, voilà mon vieil ami Disraeli. Alors, Premier ministre, lequel de tes amis s'apprête à te poignarder dans le dos ?
  • Disraeli: La loi sur la Collusion est une étape cruciale de la réforme de l'État. Si le parti majoritaire peut imposer les résultats d'élections contestées, comment pourrions-nous nous prétendre libres ?
  • Gladstone: Si nous cédions un par un nos droits au judiciaire, nous ne pouvons plus guère nous prétendre libres.
  • Disraeli: Cela vous ressemble bien, Gladstone ! Vous préféreriez vous jeter dans les rouages du progrès plutôt que renoncer à un iota de pouvoir !
  • Gladstone: Disraeli, vous déraisonnez ! Et c'est un euphémisme ! Je ne vous laisserai pas traîner les privilèges parlementaires dans la boue sans rien faire !
  • Disraeli: Non, certainement pas ! Préféreriez-vous retrouver le joug de la tyrannie ? Tant que nous y sommes, monsieur Gladstone, nous pourrions brûler la Grande Charte et rendre la couronne aux Stuart !
  • Gladstone: Comment osez-vous ? Ce n'est pas parce que je souhaite que le gouvernement reste à l'écart des juges que vous pouvez vous permettre de m'insulter ! Je ne le tolérerai pas !
  • Disraeli: Dans ce cas, je rendrai votre requête caduque. Monsieur, je ne vous salue pas.

Un espion suivit Disraeli à peine eut-il quitté le club.

  • Jacob: "B", je présume ?

Jacob courut après l'espion et le plaqua au sol.

  • Jacob: Ravi de te rencontrer, "B".
  • Herbert: B ? Je... je m'appelle Herbert !
  • Jacob: Alors, pourquoi suis-tu le Premier ministre ?
  • Herbert: Pour l'argent, Monsieur. Quelqu'un m'a payé pour...

L'espion fut abattu en pleine tête, et Jacob vit la tireuse sur les toits.

  • Jacob: Petite vipère.

Jacob se lança à la poursuite de la tireuse, évitant ses tirs.

  • Tireuse: Rentre chez toi !
    Fiche le camp, toi !

Jacob piégea la tireuse sur les toits.

  • Tireuse: Argh !

Jacob prit la tireuse par le col et la tint au-dessus du vide.

  • Tireuse: Nom de Dieu ! D'où est-ce que tu sors, toi ?
  • Jacob: Eh bien, je suis né à Crawley, mais peu importe. Pour qui tu travailles ?
  • Tireuse: J-j'ai jamais su son nom. Un vieux. À grosse moustache. Avec une sorte d'uniforme. De hussard, peut-être.
  • Jacob: Que veut-il ?
  • Tireuse: Pitié... Il va me tuer...
  • Jacob: Et une chute de trois étages va te briser les jambes et t'envoyer à l'hospice. Tu ne préfères pas lui échapper ?
  • Tireuse: C'est pour demain ! Mes gars doivent attaquer la voiture du Premier ministre sur le chemin du parlement.

Jacob relâcha la tireuse.

  • Jacob: Parfait.

Conséquences

Jacob découvrit que des hommes avaient été engagés pour attaquer la voiture du Premier ministre sur le chemin du parlement.



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard