Fandom

Assassin's Creed

Jennifer Scott

4 636pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion2 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC4icon.pngACSicon.pngFbookicon.pngBFbookicon.pngUbookicon.png
"Ce sont tes amis les Templiers qui ont attaqué notre maison. J'en suis certaine."
Jenny à Haytham.[src]

Jennifer Scott (1713 – 1805) était la fille du pirate et Assassin Edward Kenway et de Caroline Scott, la demi-sœur aînée d'Haytham Kenway, et la tante de Connor Kenway.[2]

Histoire

Enfance

ACIV La fin 10.png

Jennifer rencontrant son père pour la première fois

En l'absence de son père parti sillonner les mers des Caraïbes, Jenny fut éduquée par sa mère seule, à Bristol jusque vers ses huit ans. Étant née après le départ d'Edward, ce dernier ignorait son existence jusqu'à la mort de Caroline en 1720, après quoi on organisa une traversée pour que père et fille puissent être réunis à Great Inagua. Tous deux rentrèrent ensuite en Grande-Bretagne à bord du Jackdaw.[3]

De retour en Angleterre, Jennifer s'installa avec son père, sa seconde épouse Tessa Stephenson-Oakley et leur fils Haytham dans le Manoir Kenway de Queen Anne's Square, à Londres.[2] Elle refusa cependant de prendre le nom de Kenway car elle ne fut élevée que par sa mère et préférait ainsi garder le nom de Scott.

Jennifer devint bientôt reconnue parmi les nobles de Londres pour sa grande beauté et ses yeux "fumant comme la gueule d'un dragon". Haytham qualifiait plutôt son regard de sévère, probablement car Edward s'était refusé à lui enseigner les voies des Assassins. Ainsi, Jennifer était plutôt froide à l'égard de son demi-frère, et s'opposait fermement à son mariage à Reginald Birch, l'un des bienfaiteurs des Kenway.

Enlèvement

En 1735, elle fut enlevée par les hommes de Birch, après que son père fût tué.

Elle fut ensuite vendue à des négriers et à un moment donné de sa vie, Jennifer devint une concubine du palais de Topkapi, situé à Constantinople. En 1757, elle fut transportée à Damas pour servir le gouverneur ottoman en charge, As'ad Pasha al-Azm. Cependant, à cette époque, Jenny avait atteint la quarantaine passée et malgré son charme ravageur, elle était trop avancée en âge pour rester concubine, elle travailla depuis comme servante. Enfin, après plusieurs années de recherches, Haytham et son fidèle ami, Jim Holden, localisèrent Jenny et infiltrèrent le palais pour la sauver, mais Jim resta en arrière pour assurer la fuite de Jenny et son frère.

Jenny pu enfin révéler la vérité qu'Haytham recherchait: c'était Reginald Birch qui avait fomenté le complot contre leur père, pour lui subtiliser notamment un objet important qu'ils n'ont jamais identifié à ce jour.
Ils se rendirent au repaire des Templiers situé dans un château en Champagne, en France, puis Haytham tua John Harrisson et la plupart des hommes et Jenny tua Reginald, obtenant sa revanche sur le traître.

Plus tard, Jenny retourna à Londres pour récupérer l'hôtel particulier des Kenway à Queen Anne's Square. Elle resta en contact avec son frère par correspondance épistolaire, mais ils restèrent distant du fait de l'allégeance d'Haytham aux Templiers mais aussi car ils n'avaient jamais vraiment appris à se connaître. Jenny fut quelque peu déçue d'apprendre que son frère était toujours un Templier malgré les événements survenus avec Birch[2]. Elle resta seule à Londres, ne recevant pas de visite et refusant de voir des gens, du fait du traumatisme qu'elle avait subi durant son enfance. Elle fut aussi profondément attristé d'apprendre la mort de son frère des mains de son propre fils [4].

Rencontre avec Élise

Ubook Élise Jennifer Scott.jpg

Jennifer Scott offrant à Élise la croix de Templier de son frère

"L'innocence meurt, et des innocents périssent : c'est ce qui arrive au cours d'une guerre, Élise, et le conflit qui oppose Templiers et Assassins n'est pas différent."
– Jennifer à Élise, 1788

En avril 1788, elle reçut la visite d'une jeune noble française du nom d'Élise de la Serre, qui se fit passer pour Yvonne Albertine, la fille de Lucio Albertine, ainsi que sa servante, Hélène. Élise avait été envoyé par les Templiers afin de récupérer les lettres qu'Haytham avaient écrits lorsqu'il été Grand Maître. Jennifer finit par découvrir la véritable identité d'Élise et, après un bref interrogatoire, elle accepta de lui remettre les lettres, ainsi qu'un collier ayant appartenu à Haytham, espérant qu'Élise deviendrait plus sage en lisant les mots d'Haytham, qui était ouvert à une possible union entre les Templiers et les Assassins [4].

Mais les deux femmes se quittèrent en mauvais termes, car Jenny refusa de participer au conflit entre les Assassins et les Templiers. Quelques temps plus tard, Jennifer envoya une lettre à Élise, dans laquelle elle s'excusait de s'être emportée, lui révélant également qu'un "communiqué" des Assassins faisait part d'une nouvelle d'importance pour Elise : un Assassin de haut rang Pierre Bellec, embastillé, a découvert un jeune homme suffisamment doué pour devenir un Assassin, un certain "Arnaud" (Arno Dorian), la similarité avec le prénom du prétendant de la jeune femme ne pouvant être une simple coïncidence.[4]

À sa mort en 1805, le Manoir Kenway fut racheté en secret par les Templiers.[1]

Notes

  • Jenny avait une personnalité hautaine et fière, elle était aussi écœurée que son père forme son petit frère en tant qu'Assassin alors qu'elle, il la destinait à un mariage d'intérêt au lieu de la laisser libre de choisir sa destinée, selon Haytham[2].
  • Dans Assassin's Creed: Forsaken, elle est décrit comme brune aux cheveux de jais, alors que dans Black Flag elle est blonde.
  • Elle n'a jamais voulu porter le nom de son père mais garda celui de sa mère[3].



  1. 1,0 et 1,1 Assassin's Creed: Syndicate
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Assassin's Creed: Forsaken
  3. 3,0 et 3,1 Assassin's Creed IV: Black Flag
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Assassin's Creed: Unity (roman)

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard