Fandom

Assassin's Creed

Jacques-Pierre Brissot

4 636pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACUicon.png

Jacques-Pierre Brissot de Warville (15 janvier 1754 – 31 octobre 1793) était un dirigeant Girondin pendant la Révolution française.

Biographie

Peu après le déclenchement de la Révolution, Brissot devint le rédacteur du journal Le Patriote français, très important à l'époque. Sous Brissot, les Girondins soutinrent les guerres contre les monarchies européennes et étaient partisans d'un gouvernement fédéraliste comme celui des tout nouveaux États-Unis. Il convainquit également l'Assemblée législative de déclarer la guerre contre l'Autriche en 1792.

La guerre fut, dans un premier temps, un vrai désastre pour la France, et les Girondins tombèrent en disgrâce. Par la même occasion, les Jacobins montèrent en puissance et la garde nationale de François Hanriot contraignit les Girondins à se rendre. Brissot fut emprisonné et guillotiné le 31 octobre 1793.

En récompense à sa participation dans la chute des Girondins, le politicien Lemaitre reçut les têtes d'Olympe de Gouges ainsi que de Brissot, grâce à l'aide du capitaine LeNôtre. Les têtes furent ensuite conservées dans des coffres placés à la Conciergerie. En 1794, l'Assassin Arno Dorian retrouva les têtes et les confia à Marie Tussaud, sculptrice chargée de réaliser des masques mortuaires aux grandes figures révolutionnaires ayant été guillotinées.



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard