Fandom

Assassin's Creed

Jack Weeks

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Templiers.pngACROicon.png
Shay: "Le chef a bien... donné l'ordre de semer le chaos ?"
Weeks: "Profites-en tant que tu le peux, Shay."
– Shay Cormac et Jack Weeks, 1759.[1]

Jack Weeks (1723 – NC) était un membre afro-américain des Rites britannique et colonial de l'Ordre des Templiers. L'un de ses descendants, James Weeks, fonda le quartier de Weeksville, à New York City.

Biographie

Jeunesse

Jack Weeks est né à Albany d'anciens esclaves échappés de Virginie. Ses parents lui apprirent à se prendre en main et à profiter de toutes les occasions qui s’offraient à lui pour devenir meilleur. À l’âge de dix ans, Weeks était voleur et pickpocket sur les marchés.

Quand Weeks tenta de faire les poches de Christopher Gist, explorateur et Templier de son état, celui-ci le prit sur le fait ; mais l’insolence du jeune garçon lui fit si forte impression qu'il l'engagea comme garçon de courses. Gist l'emmena dans ses voyages et lui enseigna les ficelles du commerce ainsi que l’art de songer les individus de tous rangs et origines.

En 1750, Gist fut envoyé explorer les territoires à l'ouest des colonies. C’est ainsi qu'il présenta Weeks à George Monro, à qui il suggéra de prendre le jeune homme sous son aile. Monro, impressionné par son ingéniosité et ses facilités d'adaptation, lui révéla la nature et les objectifs des Templiers. Weeks admirait la vive intelligence de Monro et adhéra à la philosophie de manipulation des masses prônée par les Templiers.

Lorsque Gist devint membre de l'Ordre en 1751, Monro accepta d’introniser Jack par la même occasion.

Rencontre avec Washington

ACRO Sur invitation 6.png

Weeks et ses confrères Templiers au devant de Lawrence Washington

En juillet 1752, Weeks, Wardrop et Samuel Smith furent conviés par leur chef, Lawrence Washington, à son domaine de Mount Vernon. Souffrant déjà de la tuberculose, Washington leur demanda d'épargner son frère George des affres de leur cause. Weeks promit au nom de tous de respecter son vœu.

Washington venait juste de confier la boîte des Précurseurs et le manuscrit de Voynich à Smith et Wardrop, qui cherchaient déjà un moyen de faire fonctionner les artefacts.

À peine Weeks, Smith et Wardrop partis, l'Assassin Shay Cormac se débarrassa de Washington. Occupé à recueillir ses dernières paroles, il ne put se lancer à la poursuite des autres Templiers. Par la suite, Weeks demeura en compagnie de Monro.

Rencontre avec Shay Cormac

"Shay, c'est bien ça ? Félicitations. Vous avez débarrassé la ville d'un nid de vermine. Je suis Jack Weeks, voici William Johnson. Et en ce qui me concerne, je suis ravi de vous rencontrer"
– Weeks se présentant lui et Johnson à Shay, 1756.[src]

En 1756, suite à une mission à l'issue désastreuse à Lisbonne, Shay se retourna contre la Confrérie des Assassins et fut grièvement blessé par ses derniers. Des hommes du régiment de Monro le retrouvèrent, sans connaissance, et le placèrent sous la protection de Barry et Cassidy Finnegan, à New York. Tandis que William Johnson, un autre Templier, s'opposa fermement au sauvetage de l'Assassin, Monro pensait qu'il avait déjà abandonné sa Confrérie.

ACRO Cercle d'amis 8.png

Weeks rencontrant Shay Cormac

Après que Shay eut commencé à répondre aux ordres de Gist et Monro, il sabota des réserves de poison appartenant aux gangs alliés aux Assassins. Shay retrouva ses supérieurs sur les toits, puis Weeks et Johnson vinrent se joindre à eux. Weeks se présenta lui et Johnson à Shay, non sans le féliciter d'avoir détruit le poison. Les Templiers allèrent ensuite fêter leur victoire dans une taverne.

Fort William Henry

"Les Abénaquis s'impatientent ; ils n'acceptent pas la reddition et refusent d'écouter Montcalm. Le colonel et ses hommes ont été libérés ce matin. Ils courent droit dans une embuscade..."
– Weeks retrouvant Shay au Marais Rocheux, 1757.[src]
ACRO Honneur et loyauté 2.png

Weeks retrouvant Shay au Marais Rocheux

En août 1757, Monro et ses hommes furent contraints de se rendre au siège de Fort William Henry. Le commandant français Louis-Joseph de Montcalm laissa les Britanniques se retirer, mais les alliés Abénaquis des Français, menés par l'Assassin Kesegowaase, se préparèrent à tendre une embuscade à Monro.

Weeks avait établi son camp au Maraix Rocheux en attendant les renforts de Johnson. Lorsque Shay arriva, Weeks lui détailla la situation, notamment que Monro courrait à sa perte. Shay s'en alla alors défendre Monro.

Weeks et Gist attendaient Monro et Shay à bord du navire de ce dernier, le Morrigan. Voyant Kesegowaase et ses hommes foncer droit sur eux, Weeks lança un baril de poudre dans leur direction. Shay fit exploser la poudre, défigurant l'Assassin par la même occasion. Une fois en mer, Weeks dit à Monro qu'il le suivrait au comptoir de Johnson à Onaquaga.

ACRO D'armure et d'épée 4.png

Weeks informant Shay des plans de Kesegowasee

Quelque temps plus tard, Shay les retrouva sur place. Weeks révéla à Shay et Monro que Kesegowaase s'apprêtait à attaquer Albany, et que ses hommes retenaient un village Oneida en otage tandis que les Français avaient gagné en territoire. Weeks et Monro se préparèrent à répondre à l'assaut, alors que Shay se fit des alliés en libérant le village et boutant les Français hors de la région.

Au cours de l'assaut, Shay assassina Kesegowaase, mais Monro fut tué par Liam O'Brien, qui lui reprit le manuscrit. Weeks était présent à la cérémonie d'intronisation de Shay dans l'Ordre des Templiers.

Purge des Assassins coloniaux

Weeks: "Le fort abrite de nombreux prisonniers... Entre et hisse les couleurs du gang. Je me charge de les libérer."
Shay: "Tu comptes libérer des criminels complices des Assassins ?"
– Weeks et Shay élaborant leur stratégie, 1759.[1]

En octobre 1759, Shay apprit que les Assassins préparaient une expédition vers un autre site de la Première Civilisation. Il en informa le Grand Maître Haytham Kenway, qui insista pour qu'on les en empêche. Shay lui expliqua néanmoins que les autorités ne faisaient rien pour anéantir les gangs de Hope Jensen.

Weeks proposa d'infiltrer leurs hommes et de commettre un crime d'une telle ampleur qu'il provoquerait leur chute. Haytham accepta, et Weeks chargea Shay d'éliminer deux membres de gang afin de revêtir leur uniforme.

ACRO Cambriolage 6.png

Shay et Weeks déguisés en membres de gang

Après avoir enfilé leurs nouvelles tenues, Weeks la solde militaire de Fort George et de hisser les couleurs du gang, tandis que Weeks libérait les criminels prisonniers. Le plan fut un succès, et les gangs furent définitivement rayés de la surface de New York, ce qui laissa le champ libre aux Templiers de rattraper l'expédition des Assassins.

Au terme d'un combat à l'intérieur du Temple de l'Arctique, Liam trouva la mort et Achilles, maintenant sans Confrérie, fut estropié en signe de défaite. Tandis que Shay se lançait à la recherche de la boîte des Précurseurs, Weeks resta aider Gist à effacer les dernières traces des Assassins dans les colonies.

L'un des descendants de Weeks, James Weeks, fonda le quartier de Weeksville, à New York.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard