Fandom

Assassin's Creed

Jérusalem

4 658pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngVilleicon.pngACACicon.pngAC1icon.pngACRicon.pngACMicon.pngCSbookicon.png


Jérusalem (ou Salem, également nommée Sion, Hiérosolyme ou Solyme en ancien français ; ירושלים Yerushaláyim en hébreu [dénomination israélienne officielle] ; القدس al Quds pour les arabophones musulmans ou اورشليم Ûrshalîm pour les arabophones chrétiens) est une ville du Proche-Orient.

Nichée au cœur des montagnes de Judée, Jérusalem est située au centre d’Israël, entre la mer Méditerranée et la mer Morte. Cette ville, qui compte parmi les plus anciennes du monde, a connu une histoire longue et mouvementée.

Centre religieux

Jérusalem est en effet un symbole religieux pour les trois grandes religions monothéistes : le judaïsme, l’Islam et le christianisme, qui la considèrent toutes comme une ville sainte. Même si son nom, traduit de l’hébreu, signifie « cité de la paix », Jérusalem connut de nombreux conflits et fut attaquée, assiégée, détruite, prise et reprise de nombreuses fois au cours de son histoire.

Les guerres et les religions ont donc laissé leur empreinte sur la ville, changeant radicalement l’agencement et l’architecture de Jérusalem au fil des siècles.

Jérusalem compte un grand nombre d’édifices empreints de significations historiques et religieuses, comme la basilique du Saint Sépulcre, érigée en 326 par la reine Hélène, mère de l’empereur Constantin Ier. Cette église fut construite, détruite et reconstruite de nombreuses fois durant l’occupation de la ville par les Croisées au XIIe siècle.

Histoire

Antiquité

La ville fut fondée aux alentours du XVIIème siècle avant J.-C. Après avoir être passée entre de nombreuses mains, le roi David s'en empara. Sur les fondations d'une pièce secrète dont l’existence date d’avant sa construction, son successeur, Salomon, construisit un temple, aussi appelé le Premier Temple, sur le Mont Moria aux alentours de 950 av. J.-C., dans lequel il fit enfermer l'Arche d'alliance.

Haut Moyen Âge

Au début du XIIème siècle, le Templier Bernard de Clairvaux envoya neuf hommes dignes de confiance trouver le Temple de Salomon sous Jérusalem. Quand ces hommes rentrèrent chez eux neuf ans plus tard, ils reconstruisirent leur Ordre sous la forme d'une organisation chevaleresque. Ils prirent le nom de Chevaliers de l'Ordre des Templiers, et se montrèrent pour la première fois en public depuis leur fondation.[1]

A cette époque, Jérusalem était la plus grande ville de Terre Sainte et abritait de somptueuses mosquées et cathédrales, alimentant ainsi le mélange des cultures. Durant la Troisième Croisade, elle était contrôlée par le Sultan Saladin et son armée de Sarrasins, tandis que les Croisés du Roi Richard Ier espéraient reconquérir la ville sainte.[2]

La ville abritait secrètement les Templiers et les Assassins. En 1191, un groupe de Templiers dirigé par leur Grand Maître Robert de Sablé, puis une équipe d'Haschischiuns composée d'Altaïr Ibn-La'Ahad et des frères Malik et Kadar Al-Sayf infiltrèrent le Temple de Salomon dans le but d'obtenir une "Pomme d'Eden" – un artefact que renfermait l'édifice – fixée sur l'Arche d'alliance.

Lorsque les deux groupes se retrouvèrent nez à nez, Kadar trouva la mort au combat et Malik perdit l'usafe de son bras gauche, mais parvint toutefois à subtiliser la Pomme d'Eden et à la restituer aux Assassins de Masyaf.[2]

Au cours de cette même année, afin de se racheter après avoir échoué à cause de son arrogance et avoir renié le Credo des Assassins, Altaïr assassina certains Templiers résidant à Jérusalem, grâce à l'aide de Malik, qui était devenu le Rafiq du Bureau des Assassins local. 

Parmi ces Templiers se trouvaient Talal, un marchand d'esclaves, et Majd Addin, le régent de Jérusalem en l'absence de Saladin. Altaïr voulut s'en prendre à la vie de Robert de Sablé lors des funérailles de Majd Addin, mais sa cible avait prit la précaution de faire diversion avec l'aide de Maria Thorpe, qui prit son apparence pour l'occasion.[2]

Lorsqu'Altaïr, désormais le Mentor des Haschischiuns, étendit l'Ordre au delà de Masyaf en 1257[3], il décida de céder la plupart de ses hommes à Jérusalem, en secret.[4]

Renaissance

Alors que la Renaissance avait influencé la plupart de l'Europe, les Mamelouks régnaient sur la ville. Contrairement aux Sarrasins, ils s'opposaient formellement aux Assassins et tentèrent d'éradiquer leur présence dans Jérusalem.

En 1511, les Mamelouks arrêtèrent le chef des Assassins, Mujir, dans le but de les intimider, mais il fut secouru par une équipe d'Assassins Ottomans envoyés de Constantinople par le Mentor des Assassins Italiens, Ezio Auditore da Firenze. Grâce aux Assassins Ottomans, Jérusalem finit par redevenir une place forte des Assassins.[4]

Temps Modernes

En 2012, une partie de la ville fut réutilisée lors du second stage du Programme d'entraînement de l'Animus, dans une mise à jour système (DLC).

Cette simulation représentait le Dôme du Rocher et le Mont du Temple, recouvert d'un grand marché. Elle était disponible de jour comme au crépuscule.

Carte

Jérusalem Quartier Riche.png Jérusalem Quartier Moyen.png Jérusalem Quartier Pauvre.png
Quartier Riche Quartier Moyen Quartier Pauvre

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard