FANDOM


AC1icon


Interrogatoire est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Altaïr Ibn-La'Ahad, revécue en 2012 par Desmond Miles à travers l'Animus.

Description

Sur le parvis de l'Église Marie-Joseph, Altaïr écouta le discours élogieux d'un crieur public qui demandait à la population de se rendre à l'hôpital de Garnier de Naplouse en cas de nécessité. L'Assassin décida d'aller l'interroger.

Dialogue

  • Crieur public: Habitants d'Acre ! Écoutez attentivement ! Garnier entend vos pleurs et vos craintes ! Vous dites qu'il se moque de votre souffrance. Ce n'est ni juste, ni vrai ! C'est un homme de grand talent, au service de tous, mais ce n'est qu'un homme !  Il travaille sans relache pour soigner son prochain. Laissez-lui du temps ! Nul n'est aussi expert que le bon chirurgien qui administre les Hospitaliers ! Garnier de Naplouse n'a pas d'égal !

Une fois son discours terminé, le crieur public s'en alla, suivi de près par Altaïr qui le roua de coups.

  • Crieur public: Pitié ! Pitié ! Ne me tuez pas ! Je ferai ce que vous voudrez.
  • Altaïr: Tu sers Garnier ? 
  • Crieur public: Il... Il m'oblige à tenir ce discours pour que les habitants ne se révoltent pas. Pour qu'ils gardent espoir et voient en lui leur sauveur ! 
  • Altaïr: Dis-moi tout ce que tu sais sur cet homme.
  • Crieur public: Oh, oui, bien sûr. Je sais ce qu'il se passe à l'intérieur. Ce qu'il fait vraiment...
  • Altaïr: Continue.
  • Crieur public: En arrivant, ils sont en bonne santé. Ce n'est qu'une fois passés entre ses mains qu'ils se mettent à souffrir.
  • Altaïr: En fait, cet homme ne guérit rien ? Il est juste malade et cruel ?
  • Crieur public: J'ignore ce qu'il leur fait pour qu'ils hurlent aussi fort, mais ce qui est sûr, c'est qu'il faut mettre un terme à toute cette souffrance. Vas-tu l'arrêter ?
  • Altaïr: C'est pour cela que tu vis toujours. 
  • Crieur public: Il use de prudence. Tu devras bien choisir ton moment. Tu pourras l'approcher lorsqu'il s'occupe de ses patients. Il est tellement pris qu'il en oublie le reste. Oui, c'est à ce moment-là qu'il faut agir.
  • Altaïr: Je te remercie pour ces informations. 
  • Crieur public: Tu vas me laisser partir ?
  • Altaïr: Si je le pouvais...

Altaïr planta sa lame secrète dans l'abdomen du pauvre homme et quitta le secteur pour éviter d'être repéré.

Conséquences

Altaïr apprit que Garnier de Naplouse oublie le monde qui l'entoure lorsqu'il s'occupe de ses patients. 

Galerie