Fandom

Assassin's Creed

Insurrection royaliste du 13 vendémiaire an IV

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACUicon.png
"Le premier haut fait de Napoléon a été de faire tirer au canon dans les rues de Paris. Il a écrasé les forces royalistes six fois plus nombreuses qui marchaient sur la Convention."
Bishop au sujet de la victoire de Bonaparte, 2014.[src]
ACU Napoléon Bonaparte canon.png

Bonaparte donnant l'ordre de faire feu

L'insurrection royaliste du 13 Vendémiaire an IV fut une tentative de coup de force menée par les royalistes à Paris le 5 octobre 1795.

La chute de Robespierre, arrêté le 9 Thermidor an II (juillet 1794) mit fin à la Terreur et marqua le début d'une phase plus "civilisée" de la Révolution. Cet apaisement permit aussi une résurgence de l'activité royaliste et, en 1795, la Convention craignit de voir les monarchistes remporter les prochaines élections. Pour l'éviter, elle prit en août 1795 un décret dit "des deux tiers" établissant que 500 des 750 membres des deux assemblées à venir seraient des membres de la Convention actuelle.

Ces élections devaient avoir lieu le 20 Vendémiaire an IV (mi-octobre 1795) et les royalistes parisiens entendaient contraindre la Convention à rapporter ce décret. Le 11 Vendémiaire, sept sections de Paris se déclarent en insurrection. Des éléments de la Garde nationale s'y rallièrent.

La Convention ordonna à Paul Barras de réagir militairement et, en pratique, le commandement revint à Bonaparte. Le 13 Vendémiaire (5 octobre), les insurgés (certains parlent de 25 000 hommes) marchèrent sur la Convention, aux Tuileries. Bonaparte avait fait déployer un certain nombre de canons récupérés par Joachim Murat et, après en avoir reçu l'ordre de Barras, fit ouvrir le feu. Dans cet environnement urbain, la mitraille se montra très efficace, causant environ 300 morts chez les royalistes. L'un d'entre eux, François-Joseph Carbon, survécut face à l'artillerie de Bonaparte et tenta de l'assassiner le 24 décembre 1800, tentative qui échoua grâce à l'intervention de l'Assassin Arno Dorian.

Cette action, qui valut à Bonaparte le surnom de "général Vendémiaire", est considérée par certains comme le véritable début de son ascension au pouvoir.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard