Fandom

Assassin's Creed

Haute société

4 642pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACUicon.png


Haute société est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Arno Dorian, revécue en 2014 par un Initié à travers le Navigateur Helix.

Description

N'étant pas parvenu à remettre à temps la missive à François de la Serre, Arno rentra à sa demeure.

Dialogue

  • Arno: Bonsoir, Olivier. Est-ce que monsieur de la Serre est rentré ?
  • Olivier: Messire de la Serre ne rentrera que très tard.
  • Arno: Ah, fort bien. Je devrais pouvoir passer le temps en compagnie d'Élise, alors...
  • Olivier: Prépare-toi à déchanter. Mademoiselle doit assister à une réception. En son honneur. C'est au palais.
  • Arno: Une fête ? Je n'ai pas été invité.
  • Olivier: Les chevaux non plus.
  • Arno: J'imagine qu'elle a dû égarer mon invitation. Je trouverai un moyen d'entrer. Euh... Sais-tu quand Monsieur sera de retour ?
  • Olivier: Peut-être une heure, peut-être trois. Peut-être pas du tout. Les allées et venues de mes maîtres ne me regardent pas.
  • Arno: Alors j'attendrai ici.

Arno rejoignit le bureau de M. de la Serre, et regarda l'heure sur l'horloge.

  • Arno: Élise n'a jamais aimé les bals de la haute société. Elle sera bientôt de retour.

Arno examina le contenu de la bibliothèque de M. de la Serre.

Arno s'approcha de la porte du bureau de de la Serre.

  • Arno: Si je la glisse sous la porte, il la trouvera dès son retour.
  • Olivier: Hop, hop !
ACU Haute société 3.png

Arno glissant la missive sous la porte

Arno glissa la lettre sous la porte du bureau de François de la Serre.

  • Arno: Voilà. Remise en main propre, et presque en temps voulu. Et maintenant... cap sur le palais. Argh. Je n'oserais pas arborer cette tenue dans un égout, encore moins un bal.

Un serviteur passa dans le couloir, portant une pile de vêtements appartenant à François.

  • Arno: Laissez donc, mon brave. Je vais m'en charger.
  • Serviteur: Euh... merci, jeune homme.

Arno enfila les vêtements que portait le serviteur et fit route vers le Palais de Versailles.

  • Garde d'entrée: Monsieur Maximilien Robespierre ! Venu seul !
  • Arno: Arno. Le... chevalier... du Thélème !
  • Garde d'entrée: Invitation, s'il vous plaît.
  • Arno: Ah, certes, j'en avais une, bien entendu, mais en chemin, je l'ai...
  • Garde d'entrée: Sans invitation, vous ne pouvez pas entrer. Maintenant veuillez vous retirer. Au suivant ! Charles Gabriel Sivert ! Deux invités ! Suivant, je vous prie !

Arno franchit la grille du château.

  • Garde d'entrée: Par ici, Mesdames et Messieurs.
    Veuillez avancer, s'il vous plaît !
    Monsieur Chrétien Lafrenière.
    Monsieur Louis-Michel Le Peletier, Marquis de Saint-Fargeau !
    Capitaine Frédéric Rouille !
  • Citoyen 1: Quelle affluence !
  • Citoyen 2: Certes.
  • Citoyen 3: Contentons-nous d'une brève apparition de politesse. Je suis fatiguée.
  • Citoyen 4: Comme vous voudrez.
  • Citoyen 5: Cette attente est interminable...
  • Citoyen 6: Patience, ma chère. Il faut bien faire obstacle à la populace.
  • Citoyen 7: Elle est en or, sa culotte ?

Arno s'infiltra dans le palais dans l'espoir d'y trouver Élise.

ACU Hauté société 6.png

Arno s'infiltrant dans le palais

  • Garde 1: Le tiers état est presque en révolte et eux, ils donnent une fête...
  • Garde 2: C'est en quel honneur, cette fête ?
  • Garde 1: J'en sais rien. C'est sans doute une cérémonie de confirmation pour la fille de de la Serre ?

L'un des gardes regardait les invités par la fenêtre.

  • Garde 3: Alors, cette relève, ça vient ? Regarde-moi celui-là. Ses souliers doivent valoir plus qu'un mois de mon loyer.

Arno sauta d'un balcon à un autre.

  • Citoyen 8: Je te crois pas !
  • Citoyen 9: Je te jure ! Elle avait une cage dans sa perruque ! Avec des petits oiseaux dedans !

Une fois sur le second balcon, le garde d'entrée repéra Arno.

  • Garde d'entrée: Vous, là-bas ! Halte ! Descendez de là !
  • Arno: Me laisseriez-vous rentrer si je m'arrête ?
  • Garde d'entrée: Plaît-il ? Mais certainement pas !
  • Arno: Alors, si cela ne vous fait rien... je préfère rester là-haut.

Arno referma la porte du balcon derrière lui.

  • Garde d'entrée: Non, non, non... Non ! Descendez !

En se faufilant parmi les invités, Arno entendit une conversation entre d'inquiétants personnages.

  • Sivert: Je vous retrouverai plus tard dans les jardins ?
  • Roi des Thunes: Bien sûr.
ACU Haute société 7.png

Les Templiers évoquant leur passé

  • Le Peletier: Nous sommes très nombreux, ce soir.
  • Lafrenière: Je peine à me rappeler de notre dernière rencontre.
  • Le Peletier: Cela doit remonter à cette affaire avec...
  • Lévesque: Et je vous saurai gré de ne pas l'évoquer.
  • Lafrenière: Madame.

Arno entra dans la salle de bal et se mit à danser dans les bras d'une inconnue.

  • Femme: M'accorderiez-vous cette danse, beau gentilhomme ?

Arno aperçut Élise à l'autre bout de la Galerie des Glaces.

  • Arno: Merci. Un autre jour.

Arno suivit Élise.

  • Citoyen 10: Je m'attendais à ce que la plèbe se soulève, cet après-midi.
  • Citoyen 11: Vous avez entendu le roi. De nouveaux impôts et pas l'ombre d'une concession sur la question de la représentation.
  • Citoyen 10: Des balivernes, voyez-vous. Ce dont les classes inférieures ont besoin, c'est d'une main ferme pour les guider.
  • Citoyen 11: Certes. Toute cette histoire sera bientôt derrière nous, vous pouvez me croire.
  • Citoyen 10: Au Jeu de paume, demain ?
  • Citoyen 11: Oui, pourquoi pas ? Je doute que l'affaire soit réglée d'ici là.
  • Citoyen 10: Je suis bien de votre avis.
  • Citoyen 12: Alors, je lui ai dit : "Marie..."
  • Citoyen 13: Vous l'appelez "Marie" ?
  • Citoyen 12: Bien sûr ! Nous nous connaissons depuis l'enfance. Nous sommes presque sœurs !
  • Citoyen 13: Vous parlez de la reine ?
  • Citoyen 12: C'est bien d'elle qu'il s'agit.
  • Citoyen 13: La reine qui a grandi à Vienne ? Et que tous ses intimes appellent "Antonia" ?
  • Citoyen 12: Ahh... Veuillez m'excuser, il me semble avoir aperçu monsieur Necker...
  • Citoyen 14: As-tu seulement vu sa toilette ?
  • Citoyen 15: À quoi t'attendais-tu ? Elle est à moitié sauvage. On raconte qu'elle passe ses nuits à jouer dans les tavernes des quais. Et j'ai entendu bien pire que cela.
  • Citoyen 14: Je plains son pauvre père...
  • Garde d'entrée: Dispersez-vous et trouvez-le ! Je ne laisserai pas un gredin de sa trempe se payer ma tête !

Élise se mit à courir.

  • Arno: Elle a toujours aimé qu'on lui coure après.

Élise prit Arno par le bras et l'amena dans une pièce à l'écart des invités.

  • Élise: On dirait que tu as causé une belle agitation.
  • Arno: Que veux-tu que je te dise ? Tu as toujours eu une mauvaise influence.
  • Élise: C'est toi qui déteins sur moi.
ACU Haute société 9.png

Arno embrassant Élise

Le couple s'embrassa.

  • Élise: Hé, tu portes l'une des tenues de mon père ?
  • Arno: Et toi, tu portes une robe ?
  • Élise: Arrête, Arno. Engoncée dans cette chose, j'ai l'impression d'être une momie.
  • Arno: Ça doit être une grande occasion pour que tu sois si élégante.
  • Élise: Détrompe-toi. À dire vrai, c'est beaucoup de cérémonie et énormément de pompe. Rien de palpitant...
  • Arno: Quand tu ne m'invites pas à tes fêtes, tout le monde en souffre.
  • Élise: J'ai essayé, mais... mais père s'y est opposé.
  • Arno: Ton père ?

Un garde frappa à la porte.

  • Garde 4: Qui est là ? Ouvrez !
  • Élise: Va-t'en ! Je vais les distraire.
  • Arno: Quoi ? Tu me jettes dehors ?
  • Élise: C'est... compliqué. Je... je t'expliquerai plus tard. Ne traîne pas : par la fenêtre !
  • Arno: Oh non, non, non, non, non. Tu ne vas pas me refaire le coup de la pommeraie !
  • Élise: Cesse donc de faire l'enfant. Je suis certaine qu'il n'y aura pas de chiens de garde cette fois-ci. Allez !

Élise ouvrit la porte et s'adressa au garde.

  • Élise: Seigneur ! Ce n'était pas la salle de billard, n'est-ce pas ?

Arno quitta la pièce.

  • Garde 5: Nous sommes aux trousses d'un intrus, mademoiselle de la Serre. L'avez-vous vu ?
  • Élise: Non ! Vous cherchez une autruche, mais comment grimperait-elle toutes ces marches ? Et comment se serait-elle enfuie de la ménagerie du roi ?
  • Garde 5: Je ne parle pas d'une autruche, mais d'un intrus. Un individu louche. Auriez-vous aperçu une telle personne ?
  • Élise: Mmh... Oh, il y avait bien madame de Polignac... Elle a caché un oiseau dans ses cheveux ! Je crois bien qu'elle l'a volé à la ménagerie royale !
  • Garde 5: Veuillez vous écarter afin que nous inspections cette pièce, Mademoiselle.
  • Élise: J'ai bien peur que vous n'y trouviez que moi. Cela fait près d'une heure que je cherche la salle de billard.
  • Garde 5: Nous pouvons vous y conduire, Mademoiselle. Et nous allons verrouiller cette porte pour éviter toute nouvelle méprise. Suivez-moi, voulez-vous.
  • Élise: Oh, merci, Monsieur.
  • Arno: Si j'avais le quart de son esprit...

Arno se laissa tomber du balcon et chercha un moyen de sortir du palais.

  • Garde 6: J'aurais pu être de service à la fête, mais non...
  • Garde 7: Quelle perte de temps... Il n'y a personne, ici.
  • Garde 8: Franchement, qui viendrait traîner par ici ?...
  • Garde 9: Je parie à dix contre un qu'un de ces rupins va me vomir sur les pieds...

Arno s'échappa par les jardins.

  • Arno: Tout va bien, Monsieur ? Vous avez abusé du champagne ?

De la Serre s'écroula.

ACU Haute société 13.png

Arno vérifiant si de la Serre est encore en vie

  • Arno: Monsieur ? Monsieur de la Serre ! Monsieur de la Serre !
  • Roi des Thunes: Sivert, il faut partir !

Tout en prenant la fuite, Charles Gabriel Sivert appela les gardes et accusa Arno du meurtre de M. de la Serre.

  • Sivert: Gardes ! À l'aide ! Au meurtre !

Les gardes accoururent sur la scène de crime et l'un d'eux frappa violemment la joue d'Arno d'un coup de crosse.

  • Garde 10: Mon Dieu, il a tué le seigneur de la Serre !

Conséquences

En quittant le Château de Versailles, Arno assista impuissant au meurtre de François de la Serre, pour lequel il fut emprisonné à tort dans la Bastille.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard