Fandom

Assassin's Creed

Hamid (Amritsar)

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngACCIicon.pnglink:Category:Assassin's Creed: BrahmanUWbookicon.png

Hamid était le mentor des Assassins indiens dans les années 1840. Il était basé à Amritsar dans l'empire sikh et travaillait en étroite collaboration avec son confrère Arbaaz Mir[1].


Histoire

Rencontre du jeune Arbaaz

Après 1819 et la conquête du Cachemire par l'empire sikh, Hamid rencontra le jeune Arbaaz Mir, un orphelin de guerre qui effectuait des larcins pour survivre. Alors que ce dernier était dans une mauvaise passe, Hamid lui vint en aide puis devint son protecteur. Voyant le potentiel du jeune homme, le Mentor décida de le former pour devenir un Assassin. D'abord réticent à toute forme d'enseignement, pensant que les dogmes qu'Hamid voulait lui inculquer le priverait de liberté, le jeune Arbaaz comprit avec le temps toute la mesure des enseignements de la Confrérie et finalement embrassa la cause. Malgré son tempérament téméraire, Arbaaz devint un Assassin complet et noua de forts liens d'amitié avec son mentor[2].

Le Koh-i-Noor

À la fin du mois de juin 1839, Hamid envoya son apprenti chercher un parchemin traitant d'un fragment d'Éden de la Première Civilisation, le diamant Koh-i-Noor. Après avoir expliqué à Arbaaz la légende du diamant, Hamid lui révéla que le Koh-i-Noor était en la possession du maharadjah de l'empire sikh, Ranjit Singh, entreposé dans le palais impérial d'Amritsar, et que les Templiers britanniques cherchaient à s'en emparer (ils cherchaient à exploiter le fait qu'aucun des successeurs de Ranjit ne partageaient son intérêt pour le diamant). Hamid ordonna donc à Arbaaz de protéger Ranjit, afin d'empêcher le Koh-i-Noor de tomber entre les mains des Templiers.

Enlèvement

En 1841, Hamid fut enlevé par les Templier William Sleeman et Alexander Burnes, qui le conduisirent à la place forte des Templiers en ville. Ils lui volèrent le Koh-i-Noor et l'interrogèrent durement à son sujet. Puis ils quittèrent les lieux afin de rechercher un site des Précurseurs situé sous le Palais d'été d'Amritsar[2].

Heureusement, Hamid fut sauvé par Arbaaz, qui se déguisa en garde du palais pour atteindre son Mentor. Hamid lui fit part des motivations de Sleeman et du fait qu'il avait prit le Koh-i-Noor. Il lui révéla également que les Templiers comptaient utiliser le coffret d'Ezio Auditore sur le Koh-i-Noor. Puis Arbaaz partit pour le site, tandis que Hamid suivait Burnes. Il apprit ainsi que celui-ci allait emmener un bataillon jusqu'à la citadelle d'Herat. Il retrouva ensuite son disciple à l'extérieur du temple après avoir suivi le bruit y émanant. Déplorant la perte du site, Hamid envoya Arbaaz à Herat, là où un autre site avait été dévoilé par le coffret, afin de récupérer les deux artefacts[2].

Lorsqu'Arbaaz revint avec le coffret et la pierre, Hamid l'avertit que Sleeman et ses hommes avaient investi le palais d'été et qu'il retenait Pyara Kaur, la fiancée d'Arbaaz, en otage. Malgré l'avertissement d'Hamid, Arbaaz s'y dirigea pour sauver sa promise[2].

Jayadeep Mir

En 1860, Hamid était toujours le mentor de la Confrérie indienne. Conformément aux règles très strictes de la Fraternité, il ordonna l'exécution de Jayadeep Mir, le fils d'Arbaaz, à cause de son incompétence à tuer un homme lors d'une de ses missions. Cependant, il fut sauvé sur le fil par Ethan Frye qui l'emmena à Londres afin d'aider la Confrérie locale.

Personnalité et caractéristiques

Bien qu'étant un Assassin, donc chargé de défendre les innocents quelle que soit leur race ou leur statut social, il n'hésita pas à maltraiter durement un serviteur de caste inférieure car il ne parvenait pas à atteindre les difficiles objectifs fixés par Hamid. En 1839, son traitement de Raza Soora fut tellement dur qu'il provoqua l'empathie d'Arbaaz qui le lui acheta afin de le libérer.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard