Fandom

Assassin's Creed

Guillaume Beylier

4 658pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngACUicon.pngNewinitiatesicon.png

Guillaume Beylier était un Assassin français d'origine haïtienne du XVIIIe siècle, Maître Assassin qui faisait partie du Conseil des Assassins de Paris[1].


Biographie

Origines

Guillaume Beylier vit le jour à Saint-Domingue, fils d'une esclave et d'un riche propriétaire de plantation. Conduit à Paris pour y être libéré, il devint un Assassin qui combattit pour l'avènement de la Révolution française[2].


Membre du Conseil

À une date indéterminée avant la Révolution française il devint Maître Assassin et se mit à siéger au Conseil des Assassins à Paris, aux côtés des Maîtres Sophie Trenet, Hervé Quemar, Pierre Bellec et le Mentor Mirabeau[1].


Correspondance avec Eseosa

L'Assassin haïtien Eseosa prit contact en 1776 pour lui demander de l'aide. Seulement Beylier ne put pas lui envoyer des renforts car malheureusement des troubles importants occupaient la Confrérie française. Mais il lui promit de garder contact et de lui apporter toute l'aide qu'il pourrait[2].


La Révolution française

Durant la Révolution débutée en 1789, Beylier suivit de près les progrès et l'implication de l'Assassin Arno Dorian, l'élève de Bellec. Il le chargea notamment en 1791 de trouver et d'éliminer un Templier, appelé le Roi des thunes, le chef d'une pègre sévissant dans les bas-fonds de Paris, dans le quartier de la Cour des Miracles. En effet, Guillaume Beylier avait chargé trois Assassins avant Arno de traquer ce Templier mais deux avaient été retrouvés morts et le dernier avait tout simplement disparu. Finalement Arno revint quelques jours après devant le Conseil, sa mission accomplie. Beylier lui suggéra de conserver le pistolet de l'Assassin disparu que le Templier avait conservé en guise de trophée et qu'Arno avait récupéré, celui-ci pouvant lui être plus utile qu'au fond d'une crypte.

Plus tard cette même année le Conseil du faire face au putsch raté de Bellec, qui avait empoisonné Mirabeau et qui fur finalement percé à jour et exécuté par Arno. Puis le Conseil dut s'empresser d'étouffer l'affaire de la correspondance secrète de Mirabeau avec le roi, notamment en envoyant une équipe d'Assassins au Panthéon pour récupérer les restes du Mentor enterré là, avant de subir la colère de la foule en nombre qui s'était transformée en émeute.

Puis en 1793, Beylier participa à une session extraordinaire du Conseil durant laquelle ses membres décidèrent de radier Arno Dorian de la Confrérie à cause de ses nombreux actes de désobéissance envers ses aînés et de ses erreurs [1].

Retour en Haïti

Il revint finalement plus tard dans sa vie sur l'ancienne colonie de Saint-Domingue pour aider le Mentor local, Eseosa[2].


Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard